DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

JEAN 1 :1 études de textes

Aller en bas

JEAN 1 :1 études de textes

Message par Invité le Dim 21 Fév - 22:06

traduction protestante de OLTRAMARE  et  SEGOND.
http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique/?Chap=1&Vers=1&Livre=43
Évangile selon Jean : chapitre 1 verset 1
Bible de la Liturgie
© 2013 - Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones
 AU COMMENCEMENT était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1) 


Bible Segond 21
© 2007 - Société Biblique de Genève
 Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. (Jean 1:1) 


Bible des Peuples
© 2005 - Editions du Jubilé
 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1) 


Nouvelle Bible Segond
© 2002 NBS - Société Biblique Française
 Au commencement était la Parole; la Parole était auprès de Dieu; la Parole était Dieu. (Jean 1:1) 


Bible du Semeur
© 2000, Société Biblique Internationale
 Au commencement était celui qui est la Parole de Dieu. Il était avec Dieu, il était lui-même Dieu. (Jean 1:1) 


Bible Parole de vie
© 2000 PDV - Société Biblique Française
 Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. (Jean 1:1) 


Traduction du Monde Nouveau
© 1995 - Watchtower Bible & tract society of Pennsylvania
 Au commencement la Parole était, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était un dieu. (Jean 1:1) 


Bible en français courant
© 1982 BFC - Société Biblique française
 Au commencement de toutes choses, la Parole existait déjà; celui qui est la Parole était avec Dieu, et il était Dieu. (Jean 1:1) 


Bible à la Colombe
© 1978 - Société Biblique française
 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (Jean 1:1) 


Bible Chouraqui
© 1977 - Editions Desclée de Brouwer
 Entête, lui, le logos et le logos, lui, pour Elohîms, et le logos, lui, Elohîms. (Jean 1:1) 


Traduction Œcuménique de la Bible
© 1976 TOB - Les Editions du Cerf
 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était tourné vers Dieu, et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1) 


Bible de Jérusalem
© 1973 - Les Editions du Cerf
 Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1) 


Traduction Pirot-Clamer / Liénart
© 1938-50 - Édition Letouzey & Ané / Réédition Cardinal Liénart
 Au commencement était le Verbe - et le Verbe était auprès de Dieu - et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1) 


Bible Pastorale de Maredsous 
© 1952 - Editions de Maredsous
 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu; et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1) 


Traduction Abbé Crampon
• 1923 - Libre de droit
 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1) 


Traduction Louis Segond
• 1910 - Libre de droit
 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (Jean 1:1) 


Bible Annotée de Neufchâtel
• 1899 - Libre de droit
 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (Jean 1:1) 


Traduction Abbé Fillion
• 1895 - Libre de droit
 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1) 


Traduction Edmond Stapfer
© 1889 - Société Biblique de Paris
 Au commencement était la Parole; et la Parole était avec Dieu; et la Parole était Dieu. (Jean 1:1) 


Traduction John Nelson Darby
• 1885 - Libre de droit
 Au commencement était la Parole; et la Parole était auprès de Dieu; et la Parole était Dieu. (Jean 1:1) 


Bible d'Ostervald
• 1881 - Libre de droit
 Au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (Jean 1:1) 


Traduction Hugues Oltramare
• 1874 - Libre de droit
 Au commencement était la Parole; la Parole était avec Dieu, et la Parole était dieu. (Jean 1:1) 


Traduction Albert Rilliet
• 1858 - Transcription DJEP 2013
 Au commencement était la Parole, et la Parole était auprès de Dieu, et la Parole était Dieu; (Jean 1:1) 


Traduction Lemaistre de Sacy
• 1759 - Libre de droit
 Au commencement était le Verbe, & le Verbe était avec Dieu; & le Verbe était Dieu. (Jean 1:1) 


Traduction David Martin
• 1744 - Libre de droit
 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu ; et cette parole était Dieu : (Jean 1:1) 


Traduction King James
• 1611 - traduction française, Bible des réformateurs 2006
 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (Jean 1:1) 


Nouveau Testament de Westcott & Hort
• 1881 [Grec] - Libre de droit
 εν αρχη ην ο λογος και ο λογος ην προς τον θεον και θεος ην ο λογος (ΚΑΤΑ ΙΩΑΝΝΗΝ 1:1)


Dernière édition par etudiant tj/tjc le Ven 25 Déc - 7:14, édité 3 fois (Raison : précisions)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: JEAN 1 :1 études de textes

Message par Auteur du site le Dim 21 Mar - 7:52

---très clair,"la parole" était avec "DIEU",donc un être distinct...(pas de trinité)!!!
avatar
Auteur du site
retour vers le futur

Messages : 750
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 66
Localisation : planète terre

Voir le profil de l'utilisateur http://bibles.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JEAN 1 :1 études de textes

Message par Invité le Dim 21 Mar - 8:13

Admin a écrit:---très clair,"la parole" était avec "DIEU",donc un être distinct...(pas de trinité)!!!
et il y a plusieurs traductions qui traduisent comme cela.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

JEAN 1 :1 études de textes expliqués entre crochets doubles [[…….]] ou triples…

Message par Auteur du site le Jeu 19 Avr - 12:05

JEAN 1 :1 études de textes expliqués entre crochets doubles [[…….]] ou triples…

---j’apprécie toutes les traductions de la bible pour les « évaluer »…
Bible Darby révisée 2006 Évangile selon Jean
1 1Au commencement était [[[ou vint à la vie ou existence]]] la Parole; et la Parole était auprès de Dieu [[[donc en compagnie du vrai Dieu, de son coté, d’où la question générique: qui est du coté de YHWH ? posée par Moïse (Exode 32:26)]]]

2Elle était [[[ou existait]]] au commencement [[[de toutes autres créations]]] auprès de Dieu.

King James version française :
Jean 1 : 1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et [celui qui est] la Parole était Dieu [[[ou de nature Divine]]].
2 Celui-là même était au commencement AVEC DIEU. [[[aucune notion de triade ou de trinité, mais de deux personnes distinctes et unies par leur nature unique en leur genre]]]
Cf. tmn (Jean 1:1-3)
1 Au commencement__ [[ (Proverbes 8:22) “ Yéhowah lui-même m’a produite comme le commencement de sa voie, la plus ancienne de ses œuvres d’autrefois. ‘’
(Colossiens 1:15) ‘’ Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute création’’
(Révélation 3:14) “ Et à l’ange de la congrégation qui est à Laodicée, écris : Voici les choses que dit l’Amen, le témoin fidèle et véridique, le commencement de la création de Dieu’’ : …]]
__la Parole [[Ou : “ le Logos ”. Grec. : ho logos ; latin. : Verbum ; J17,18,22(hébreu.) : hadDavar.]]
__était, [[ou vint à la vie ou existence]]
__et la Parole était avec [[comprendre le sens réel : en compagnie de]]
__Dieu [[Littéralement. : “ était vers LE DIEU ”. Grec. : ên pros ton Théon ; J17,18(hébreu.) : hayah ʼéth haʼÈlohim.]],
__et la Parole était un dieu. [[comprendre le sens réel : de nature divine]] [[ “ un dieu ”. Grec. : théos, différent de ton Théon, “ le Dieu ”, dans la même phrase ; J17,22 (héb.) : wéʼlohim, “ et dieu ”.]]

2 Celui-ci était au commencement avec Dieu. [[ces expressions confirment l’accord parfait, l’unité de pensée et d’actions, sans aucune ‘’opposition’’ des deux personnes décrites par Saint JEAN]]

3 Toutes choses vinrent à l’existence par son intermédiaire, et en dehors de lui pas même une chose ne vint à l’existence. [...] [[JC//dans son rôle de « la parole » nous connait parfaitement, bien mieux que nous-mêmes…]]

---Ainsi, des traductions interlinéaires du mot à mot, bien rendues, éclairent notre connaissance biblique, et nous confortent dans la FOI en JC et en son Père :(Yahawah) YHWH…pour éviter « les pièges de distorsions de traductions et d’élaborations de doctrines philosophiques qui ont déjà égarées bon nombre d’humains….

_________________
(Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yahawah, vous qui tremblez à sa parole [...]
avatar
Auteur du site
retour vers le futur

Messages : 750
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 66
Localisation : planète terre

Voir le profil de l'utilisateur http://bibles.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

JEAN 1 :1 études de textes

Message par Auteur du site le Jeu 19 Avr - 12:08

---toutes les autres traductions méritent d'être comparées...

http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique/?Chap=1&Vers=1&Livre=1


Dernière édition par NIKOLAJ TJ/TJC le Dim 23 Sep - 8:49, édité 1 fois (Raison : précisions compléments)

_________________
(Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yahawah, vous qui tremblez à sa parole [...]
avatar
Auteur du site
retour vers le futur

Messages : 750
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 66
Localisation : planète terre

Voir le profil de l'utilisateur http://bibles.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JEAN 1 :1 études de textes

Message par etudiant tj/tjc le Ven 8 Aoû - 4:53

Jean 1 : 1 citations références

http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique/?Chap=1&Vers=1&Livre=43

Évangile selon Jean : chapitre 1 verset 1

Bible de la Liturgie
© 2013 - Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones

AU COMMENCEMENT était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Bible Segond 21
© 2007 - Société Biblique de Genève

Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Bible des Peuples
© 2005 - Editions du Jubilé

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Nouvelle Bible Segond
© 2002 NBS - Société Biblique Française

Au commencement était la Parole; la Parole était auprès de Dieu; la Parole était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Bible du Semeur
© 2000, Société Biblique Internationale

Au commencement était celui qui est la Parole de Dieu. Il était avec Dieu, il était lui-même Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Bible Parole de vie
© 2000 PDV - Société Biblique Française

Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Traduction du Monde Nouveau
© 1995 - Watchtower Bible & tract society of Pennsylvania

Au commencement la Parole était, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était un dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Bible en français courant
© 1982 BFC - Société Biblique française

Au commencement de toutes choses, la Parole existait déjà; celui qui est la Parole était avec Dieu, et il était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Bible à la Colombe
© 1978 - Société Biblique française

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Bible Chouraqui
© 1977 - Editions Desclée de Brouwer

Entête, lui, le logos et le logos, lui, pour Elohîms, et le logos, lui, Elohîms. (Jean 1:1)

________________________________________
Traduction Œcuménique de la Bible
© 1976 TOB - Les Editions du Cerf

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était tourné vers Dieu, et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Bible de Jérusalem
© 1973 - Les Editions du Cerf

Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Traduction Pirot-Clamer / Liénart
© 1938-50 - Édition Letouzey & Ané / Réédition Cardinal Liénart

Au commencement était le Verbe - et le Verbe était auprès de Dieu - et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Bible Pastorale de Maredsous
© 1952 - Editions de Maredsous

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu; et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Traduction Abbé Crampon
• 1923 - Libre de droit

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Traduction Louis Segond
• 1910 - Libre de droit

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Bible Annotée de Neufchâtel
• 1899 - Libre de droit

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Traduction Abbé Fillion
• 1895 - Libre de droit

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Traduction Edmond Stapfer
© 1889 - Société Biblique de Paris

Au commencement était la Parole; et la Parole était avec Dieu; et la Parole était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Traduction John Nelson Darby
• 1885 - Libre de droit

Au commencement était la Parole; et la Parole était auprès de Dieu; et la Parole était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Bible d'Ostervald
• 1881 - Libre de droit

Au commencement était la Parole, la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Traduction Hugues Oltramare
• 1874 - Libre de droit

Au commencement était la Parole; la Parole était avec Dieu, et la Parole était dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Traduction Albert Rilliet
• 1858 - Transcription DJEP 2013

Au commencement était la Parole, et la Parole était auprès de Dieu, et la Parole était Dieu; (Jean 1:1)

________________________________________
Traduction Lemaistre de Sacy
• 1759 - Libre de droit

Au commencement était le Verbe, & le Verbe était avec Dieu; & le Verbe était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Traduction David Martin
• 1744 - Libre de droit

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu ; et cette parole était Dieu : (Jean 1:1)

________________________________________
Traduction King James
• 1611 - traduction française, Bible des réformateurs 2006

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (Jean 1:1)

________________________________________
Nouveau Testament de Westcott & Hort
• 1881 [Grec] - Libre de droit

εν αρχη ην ο λογος και ο λογος ην προς τον θεον και θεος ην ο λογος (ΚΑΤΑ ΙΩΑΝΝΗΝ 1:1)



http://djep.hd.free.fr/LaReferenceBiblique

_________________
(Ecclésiaste 12:10) *[...] trouver les paroles délicieuses et comment écrire des paroles de vérité qui soient exactes.*
(2 Timothée 2:15) *[...] expose correctement la parole de la vérité.*
(Psaume 49:3) *3 Ma bouche va énoncer des choses de sagesse, et la méditation de mon cœur [portera] sur des choses intelligentes.*
(Ecclésiaste 12:13) * La conclusion de la chose, tout ayant été entendu : Crains le [vrai] Dieu et garde ses commandements. Car c’est là toute [l’obligation] de l’homme.

avatar
etudiant tj/tjc
Admin

Messages : 715
Date d'inscription : 16/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://bibles.forumactif.com/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: JEAN 1 :1 études de textes

Message par Auteur du site le Lun 6 Mar - 19:01


_________________
(Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yahawah, vous qui tremblez à sa parole [...]
avatar
Auteur du site
retour vers le futur

Messages : 750
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 66
Localisation : planète terre

Voir le profil de l'utilisateur http://bibles.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JEAN 1 :1 études de textes

Message par Auteur du site le Sam 23 Déc - 11:07


Sujet Biblique avec liens compartifs: Jean 1:1

 **La parole**  était-elle : LE **DIEU** [[YHWH]]  ou était-elle :   **un dieu** ou  était-elle :   **UN DIEU** semblable au Dieu Créateur [[YHWH]], ou bien était-elle  **Le Premier Fils de DIEU**  ?   
La translittération, et les diverses traductions de la Bible, font apparaître des nuances notables, étudions celles-ci :



JEAN 1 : 1 études de textes expliqués entre crochets doubles [[…….]] ou triples…

---j’apprécie toutes les traductions de la bible pour les « évaluer »…


Bible Darby révisée 2006 Évangile selon Jean


JEAN 1 : 1Au commencement [[[des œuvres créatrices de YAH]]] était [[[ou vint à la vie ou existence]]]  **la Parole** ; et la Parole était auprès de DIEU [[[donc en compagnie du vrai DIEU, de son coté, d’où la question générique: qui est du coté de YHWH ? posée par Moïse (Exode 32:26)]]]

JEAN 1 : 2 Elle [[[La Parole]]] était [[[ou existait]]] au commencement [[[de, ou avant, toutes autres créations]]] auprès de DIEU.

Dans la langue française, les verbes **être**  et  **avoir**  sont très génériques et polyvalents, quand le vocabulaire est pauvre ou incomplet ou imprécis…

King James version française :


Jean 1 : 1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec DIEU, et [celui qui est] la Parole était Dieu [[[ou de nature Divine, céleste, donc invisible aux humains, et avec la toute puissance créatrice de cette nature Divine]]].
Jean 1 : 2 Celui-là même était au commencement  **AVEC DIEU** . [[[ici, aucune notion de triade ou de trinité, mais de deux personnes définies et distinctes, complémentaires, car unies par leur nature unique en leur genre]]]


Cf. tmn (Jean 1:1-3)
JEAN 1 : 1 Au commencement__ [[Comparer (Proverbes 8:22) “ Yahawah lui-même m’a produite comme le commencement de sa voie, la plus ancienne de ses œuvres d’autrefois. ’’
(Colossiens 1:15) “Il est l’image du DIEU invisible, le premier-né de toute création’’
(Révélation 3:14) “ Et à l’ange de la congrégation qui est à Laodicée, écris : Voici les choses que dit l’Amen, le témoin fidèle et véridique, le commencement de la création de DIEU’’ : …]]
__la Parole [[Ou : “ le Logos ”. Grec. : ho logos ; latin. : Verbum ; J17, 18, 22 (hébreu.) : hadDavar.]]
__était, [[ou vint à la vie ou existence]]
__et la Parole était avec [[comprendre là le sens réel : en compagnie de]]
__Dieu [[Littéralement. : “ était vers LE DIEU ”. Grec. : ên pros ton Théon ; J17, 18(hébreu.) : hayah
ʼéth haʼÈlohim.]],
__et la Parole était **un dieu**. [[comprendre le sens réel : de nature divine]] [[“ un dieu ”. En Grec : *théos*, sans article définissant, ceci est différent de *ton Théon*, “ le Dieu ”, dans la même phrase ; J17, 22 (hébreu) : wé
ʼlohim, “ et dieu ”.]]

JEAN 1 : 2 Celui-ci était au commencement  **avec Dieu**. [[ces expressions confirment l’accord parfait, l’unité de pensées et d’actions, sans aucune ’’opposition’’ des deux personnes décrites par Saint JEAN]]

JEAN 1 : 3 Toutes choses vinrent à l’existence par son intermédiaire, et en dehors de lui pas même une chose ne vint à l’existence. [...] [[Jésus-Christ//dans son rôle de « la parole » connait tout, et il nous connait parfaitement, bien mieux que nous-mêmes…car en compagnie de YHWH, il a participé et vu toute la création…]]

---Ainsi, des traductions interlinéaires du mot à mot, bien comprises et bien rendues, bien translittérées, éclairent notre connaissance biblique, et nous confortent dans la FOI (confiance) en Jésus-Christ, et en son Père : (Yahawah) YHWH…afin d’ éviter tous « les pièges de distorsions des traductions, d’interprétations primaires, et d’élaborations de doctrines philosophiques/théologiques qui ont déjà égarées bon nombre d’humains….
http://www.le-dictionnaire.com/definition.php?mot=dieu
Dieu
Nom commun
(Religion) Être surnaturel objet de déférence d'une religion.
(Figuré) Celui qui est l’objet d’un grand enthousiasme, d’une vénération profonde,d’une vive reconnaissance, d’un extrême attachement.
(En particulier) Personne qui démontre un talent exceptionnel dans un domaineparticulier.
>>>>>>>>>>>>> 
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/dieu/25418
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/dieu/25418/locution
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/dieu/25418/difficulte
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/dieu/25418/citation
 dieu nom masculin (latin deus)
(Au singulier ou au pluriel, avec une minuscule, et un féminin déesse) Dans les religions polythéistes, être supérieur doué d'un pouvoir surnaturel sur les hommes ; divinité : Les dieux des Romains.
Représentation d'une divinité : Des dieux en pierre.
Personne à laquelle on voue une sorte de vénération, un attachement passionné, ou que l'on considère comme supérieure : Ce sportif est leur dieu.
Objet, chose, idée que l'on place au plus haut dans la hiérarchie des valeurs et à quoi on sacrifie tout : Le dieu dollar.
En savoir plus sur http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/dieu/25418#SIDxgsLT1HJX5Dhg.99

>>>>>>>>>> 
http://www.cnrtl.fr/definition/dieu
>>>>>>>>>> 
https://www.google.fr/search?q=jean+1%3A1&oq=jean+1%3A1&aqs=chrome..69i57j69i65j69i60.4990j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8
>>>>>>>>>> 
http://saintebible.com/john/1-1.htm
Jean 1:18
Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître.

Jean 16:28
Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde; maintenant je quitte le monde, et je vais au Père.

Jean 17:5
Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût.

Proverbes 8:22-30
L'Eternel m'a créée la première de ses œuvres, Avant ses œuvres les plus anciennes.…

1 Jean 1:2
car la vie a été manifestée, et nous l'avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, -

Ésaïe 9:6
Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l'appellera Admirable, Conseiller, **Dieu puissant** , Père éternel, Prince de la paix.

>>>>>>>>>>> 
https://www.enseignemoi.com/bible/jean-1-1-LSG.html#1
>>>>>>>>>> 
Reportage tj-wtb&ts :
https://www.jw.org/fr/publications/revues/wp20081101/parole-etait-elle-dieu/
La Tour de Garde  |  Novembre 2008
La Parole était-elle “ Dieu ” ou bien “ un dieu ” ?
CETTE question s’impose aux traducteurs de la Bible dès lors qu’ils abordent le premier verset de l’Évangile de Jean. Dans la Traduction du monde nouveau, ce verset est rendu ainsi : “ Au commencement la Parole était, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était un dieu. ” (Jean 1:1). D’autres traductions rendent la dernière partie du verset de manière à exprimer l’idée que la Parole était “ divine ”, ou quelque chose d’équivalent (A New Translation of the Bible, de James Moffatt ; Bible du Centenaire). Cependant, de nombreuses traductions traduisent cette partie comme suit : “ Et la Parole était Dieu. ” — Traduction Œcuménique de la Bible ; Bible de Jérusalem.
La grammaire grecque et le contexte du verset donnent de solides raisons de penser que la solution retenue par la Traduction du monde nouveau est correcte et que “ la Parole ” ne devrait pas être identifiée au “ Dieu ” dont il est question précédemment dans le verset. Cependant, du fait que la langue grecque du 1er siècle ne possédait pas d’article indéfini (“ un ” ou “ une ”), certains jugent qu’il y a matière à débat. L’examen d’une traduction de la Bible dans une langue parlée au cours des premiers siècles de notre ère se révélera dès lors très instructif.
 La langue en question est le sahidique, un dialecte copte. Le copte a été parlé en Égypte durant les siècles qui ont suivi immédiatement le ministère terrestre de Jésus ; le dialecte sahidique était une forme littéraire primitive de cette langue. À propos des premières traductions de la Bible en copte, on lit dans un dictionnaire biblique (The Anchor Bible Dictionary) : “ Puisque la [Septante] et les [Écritures grecques chrétiennes] étaient en cours de traduction en copte au 3e siècle de notre ère, la version copte est basée sur des [manuscrits grecs] qui sont bien plus anciens que la grande majorité des [documents] témoins ayant subsisté. ”
Le texte copte sahidique est intéressant pour deux raisons en particulier. Premièrement, comme cela vient d’être indiqué, il reflète une compréhension de l’Écriture datant d’avant le IVe siècle, époque où la Trinité devint une doctrine officielle. Deuxièmement, la grammaire copte est assez proche des grammaires anglaise et française sur un aspect important. Les Écritures grecques chrétiennes furent traduites d’abord en syriaque, en latin et en copte. Le syriaque et le latin, comme le grec d’alors, ne possèdent pas d’article indéfini. Le copte, en revanche, possède cet article. Le linguiste Thomas Lambdin, dans son Introduction au copte sahidique (angl.), écrit : “ En copte, l’emploi des articles, définis et indéfinis, correspond à quelque chose près à celui des articles en anglais. ”
Par conséquent, la traduction copte fournit une indication précieuse sur la manière dont on comprenait Jean 1:1 à l’époque. Or, que constate-t-on ? La traduction en copte sahidique emploie un article indéfini devant le mot “ dieu ” dans la dernière partie du verset. C’est pourquoi, une fois traduite en anglais moderne, elle se lit ainsi : “ Et la Parole était un dieu. ” Manifestement, pour ces traducteurs du temps passé, les paroles de Jean 1:1 ne signifiaient pas que Jésus devait être identifié au Dieu Tout-Puissant. La Parole était un dieu, pas le Dieu Tout-Puissant.
 
>>>>>>>>>> 
http://jw-verite.org/les-temoins-de-jehovah-et-jesus-christ/59-jean-1-1-parole-jesus-dieu-trinite.html
>>>>>>>>>> 
https://www.eglise-protestante-unie.fr/fiche/jean-1-1-18-au-commencement-etait-la-parole-7294
>>>>>>>>>> 
http://www.bibleenligne.com/commentaire-simple/commentaire/j/1249-jean-1-1-18.html
>>>>>>>>>> 
http://www.lachristite.eu/archives/2015/05/10/32033432.html
>>>>>>>>>> 
https://www.bible-service.net/extranet/current/pages/541.html
>>>>>>>>>> 
https://www.gotquestions.org/Francais/jesus-parole-de-dieu.html
>>>>>>>>>> 
Etc. etc.etc.

_________________
(Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yahawah, vous qui tremblez à sa parole [...]
avatar
Auteur du site
retour vers le futur

Messages : 750
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 66
Localisation : planète terre

Voir le profil de l'utilisateur http://bibles.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JEAN 1 :1 études de textes

Message par Auteur du site le Mar 26 Déc - 6:40

Jean 1 : 1 diverses méthodes de traduction
 
http://temoinsdejesus.fr/TMN/La-Construction-de-Colwell.html
 
 
Jean 1.1
 
 

La construction de Colwell en Jean 1.1
 
Jean 1.1 affirme: ἐν ἀρχῇ ἦν ὁ λόγος, καὶ ὁ λόγος ἦν πρὸς τὸν θεόν, καὶ θεὸς ἦν ὁ λόγος.27 Dans la dernière partie du verset, l'énoncé καὶ θεὸς ἦν ὁ λόγος a θεὸς pour nominatif attribut. Il est dépourvu d'article et apparaît devant le verbe. Il correspond donc a la construction de Colwell, sans pour autant devoir être nécessairement défini (puisque la règle de Colwell dit que le degré de définition est déterminé ou indiqué par le contexte plutôt que par la grammaire). La question est donc de savoir s'il est indéfini, qualitatif ou défini.
I. Un θες indéfini?
Si θεὸς était indéfini dans ce passage, on traduirait par "un dieu" (comme le fait la Traduction du monde nouveau [TMN]). Une telle traduction aurait des implications théologiques de types polythéistes, suggérant peut-être que la Parole était simplement un dieu secondaire au sein d'un panthéon de divinités. 
Les arguments grammaticaux en faveur d'un NA indéfini ici sont faibles. Le plus souvent, ceux qui optent pour cette solution (en particulier les auteurs de la TMN) le font sur la seule base de l'absence d'article. En faisant cela, ils se montrent assez peu cohérents, ainsi que l'a montré R.H. Countess :

On trouve 282 occurences de θεὸς sans article dans le Nouveau Testament. Dans la TMN seize de ces occurences sont traduites par "un dieu", "dieu", "dieux" ou "divin". Seize occurences sur 282. Cela signifie que les traducteurs n'ont été fidèles à leur principe de traduction que 6% du temps. 
La première section de Jean - 1.1-18 - fournit un exemple très clair du dogmatisme arbitraire de la TMN. Θεὸς apparaît 8 fois - aux versets 1, 2, 6, 12, 13 et 18 - et ne porte un article qu'à deux reprises - v.1 et 2. Pourtant la TMN traduit six fois par "Dieu", une fois par "un dieu" et une fois par "le dieu".28

Si l'on étend la discussion aux autres termes sans articles dans le prologue de Jean on peut constater d'autres incohérences de la TMN. La Traduction du monde nouveau traduit θεὸς par "un dieu" sur la base simpliste de l'absence d'article. Celle-ci est clairement insuffisante. Si l'on suivait le principe "absence d'article = indéfini", ἀρχῇ devrait être traduit par "un commencement" (1.1, 2), ζωὴ devrait être traduit par "une vie" (1.4), παρὰ θεοῦ par "d'un dieu" (1.6), Ἰωάννης par "un Jean" (1.6), θεόν par "un dieu" (1.18), etc. Pourtant la TMN ne traduit aucun de ces noms sans article avec un article indéfini. On ne peut que soupçonner d'importants biais théologiques dans la traduction du verset 1. 
D'après l'étude de Dixon, si θεὸς était indéfini en Jean 1.1, il s'agirait du seul nominatif attribut préverbal sans article de l'évangile de Jean dans ce cas. Bien qu'éliminer totalement cette possibilité serait excessif, il est très clair que le sens indéfini est le plus rarement attesté pour un nominatif attribut préverbal sans article. Il s'agit donc grammaticalement d'un sens improbable. Quant au contexte, il est loin de favoriser une telle interprétation puisqu'il est dit que la parole existait au commencement. Ainsi, tant en termes grammaticaux que contextuels, il est hautement improbable que Jean ait voulu décrire le Logos comme "un dieu". Finalement, la théologie de l'évangéliqte lui-même milite contre cette idée. Le IVe évangile exprime en effet une très haute christologie, au point que Jésus-Christ est clairement identifié comme étant Dieu (cf. 5.23: 8:58; 10:30; 20:28, etc.).

II. Un θες défini?
Depuis Colwell, les grammairiens et les exégètes ont considéré que θεὸς était défini dans ce passage. Ils se sont cependant souvent basés pour cela qur une mauvaise compréhension de la règle de Colwell. On a cru en effet que le règle affirmait qu'un NA préverbal sans article est généralement défini (plutôt que l'inverse). Mais la règle de Colwell dit plutôt qu'un NA qui semble défini d'après le contexte et qui précède un verbe sera généralement dépourvu d'article. Si l'on tente de voir comment cette règle pourrait s'appliquer ici, on peut dire que la précédente mention de θεὸς (en 1.1b) possède un article. Pour cette raison, si le terme θεὸς désigne la même personne en 1.1c, les deux seront définis. Bien qu'il s'agisse d'une possibilité grammaticale envisageable (moins probable toutefois qu'un sens qualitatif), il n'y a pas d'indice très fort en ce sens. La grande majorité des nominatifs attributs préverbaux sans article définis sont monadiques, font partie de constructions au génitif ou sont des noms propres. Aucun de ces critères ne se vérifie ici, ce qui diminue la probabilité d'un θεὸς défini en Jean 1.1c. 
Par ailleurs, affirmer que θεὸς serait défini en 1.1c revient à dire que s'il avait été après le verbe il aurait eu un article. On aurait donc eu une relation d'égalité avec λόγος ("La Parole"="Dieu" et "Dieu"="La Parole"). Le problème avec cela est qu'en 1.1b θεὸς désigne vraisemblablement le Père. Si l'on dit que θεὸς en 1.1c c'est la même personne, on en vient à supposer que "la Parole était le Père".29 Comme les plus anciens grammairiens et exégètes l'ont montré, on tendrait là vers le sabellianisme ou le modalisme.30 Le IVe évangile est pourtant loin d'être l'endroit du Nouveau Testament où l'on s'attendrait le plus à trouver ce genre de tendance.

III. Un θες qualitatif?
Le sens le plus probable pour θεὸς est un sens qualitatif. Cela est vrai à la fois grammaticalement (puisque la plupart des constructions de Colwell tombent dans cette catégorie) et théologiquement (tant d'après la théologie du IVe évangile que d'après celle du Nouveau Testament dans son ensemble). Il se fait un équilibre entre la divinité de la parole qui était déjà présente au commencement (ἐν ἀρχῇ... θεὸς ἦν [1.1]) et son humanité qui est venue par la suite (σὰρξ ἐγένετο[1.14]). La structure grammaticale de ces deux affirmations peut être mise en parallèle: toutes deux mettent l'accent sur la nature de la Parole plutôt que sur son identité.
Source : Grammaire Grecque, Manuel de-syntaxte pour l'exegèse du Nouveau Testament (Daniel Wallace - Excelsis), page 294page 295page 296Cover
 
 






27. Cf. aussi Mc 15.39 (et l'article de Harner) pour un texte également théologiquement significatif.
28. R.H. Countess, The Jehovah's Witnesses' New Testament. A Critical Analysis of the New World New World translation of the Christian Greek Scriptures, Philipsburg, Presbyterian & Reformed, 1982, p. 54-55.
29. Cela ne signifie pas que dans un contexte donné jésus ne peut pas être identifié avec ὁ θεὸς . En Jn 20.28, par exemple, où l'évangile trouve son apogée dans la confession de Thomas, Jésus est appelé ὁ θεὸς. mais dans ce contexte-ci on ne trouve rien qui l'identifiait avec le Père.
30. Avanat 1933 les commentateurs du Nouveau testament considéraient θεὸς comme qualitatif. Par exemple, dans son commentaire sur Jean, Wescottaffirme que ce terme devait "nécessairement apparaître sans article (θεὸς et pas ὁ θεὸς) puisqu'il décrit la nature de la Parole sans identifier sa personne. Ce serait du pur sabellianisme de dire que "la Parole était ὁ θεὸς". 
RobertsonGrammar, p.767-768 : "ὁ θεὸς ἦν ὁ λόγος (une proposition d'égalité) aurait été du pur sabellianisme [...]. L'absence de l'article ici est voulue et essentielle au message du texte." 
Le commentaire de l'évangile par Lange va dans le même sens : "Θεὸς sans article désigne l'essence divine, ou l'idée générique de Dieu par contraste avec l'homme et l'ange; pareillement, σὰρξ désigne au v.14 l'essence ou la nature humaine du Logos. Un article devant θεὸς aurait supprimé la distinction des personnes et confondu le Fils avec le Père." 
Henry Alford quant à lui fait le commentaire suivant : "L'omission de l'article devant θεὸς n'est pas qu'un simple usage : il aurait pu ne pas être présent, quelle qu'ait par ailleurs été la place des mots dans la phrase. ὁ λόγος ἦν ὁ θεὸς aurait complètement détruit le sens de λόγος. θεὸς doit être compris comme signifiant Dieu, dans sa substance et son essence, et pas ὁ θεὸς, "le Père" en tant que personne [...]. Tout comme dans σὰρξ ἐγένετο (Jn 1.14) σὰρξ exprime l'état dans lequel la Parole divine est entrée par un acte fini, θεὸς dans θεὸς ἦν exprime l'essence qui était de toute éternité - il était avec Dieu (le Père) - et il était lui-même Dieu." 
Martin Chemnitz affirmait en latin : θες sine artic. essentialiter, cum artic. personaliter. ("θεὸς sans article se rapporte à l'essence, avec article à la personne.") 
Luther résume ainsi: "la Parole était Dieu" est contre Arius; "la Parole était avec Dieu" contre Sabellius.

_________________
(Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yahawah, vous qui tremblez à sa parole [...]
avatar
Auteur du site
retour vers le futur

Messages : 750
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 66
Localisation : planète terre

Voir le profil de l'utilisateur http://bibles.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JEAN 1 :1 études de textes

Message par Auteur du site le Jeu 4 Jan - 20:06

  © © © Paru dans La Tour de Garde du 1er septembre 2009
 
En quel sens Jésus et son Père sont-ils un ?
        ©  © © [[05-10-2011-texte intégral avec insertion de commentaires explicatifs…]]
“ Moi et le Père, nous sommes UN [[ou unis ou en en accord]] ”, a déclaré Jésus (Jean 10:30). 
Certains citent ce verset pour prouver que Jésus et son Père sont deux éléments d’une trinité. 
Est-ce là ce que Jésus voulait dire ? [[et nous faire comprendre ?]] 

Examinons le contexte. 


Au verset 25, Jésus affirme qu’il fait des œuvres au nom de son Père
Du verset 27 au verset 29, il parle de brebis symboliques, que son Père lui a données
Ces deux déclarations n’auraient pas eu grande signification pour ses auditeurs si lui et son Père avaient été une seule et même personne. 
En réalité [[pour que nous saisissions le sens complet]], Jésus a plutôt voulu dire : ‘ Mon Père et moi sommes si proches que nul ne peut m’enlever les brebis, de même que nul ne peut les enlever à mon Père. ’ 
C’est comme si un fils disait à l’ennemi de son père : ‘ Si tu t’attaques à mon père, tu t’attaques à moi. ’ En déduirait-on que ce fils et son père sont la même personne ? Non.
 
Par contre, tous percevraient le lien solide qui les unit.
Jésus et son Père, [[YaHaWaH]] Jéhovah Dieu, sont également “ un ” en ce sens qu’ils sont en parfait accord quant à leurs intentions, à leurs normes et à leurs valeurs.
 
Contrairement à Satan le Diable et au premier couple humain, Adam et Ève, Jésus n’a jamais voulu devenir indépendant de Dieu. [[il a expliqué cela en disant]] : “ Le Fils ne peut rien faire de sa propre initiative, mais seulement ce qu’il voit faire au Père, car ce que Celui-là fait, cela, le Fils aussi le fait pareillement. ” — Jean 5:19 ; 14:10 ; 17:8.
Ce lien puissant ne rend toutefois pas Dieu et son Fils, Jésus, indifférenciables. 
Ce sont deux êtres [[distincts]]
Ils ont chacun leur personnalité. 


Jésus a des sentiments, des pensées et un vécu qui lui sont propres, et jouit du libre arbitre. 
Néanmoins, il a décidé de soumettre sa volonté à celle de son Père. 
D’après Luc 22:42, il a prié [[Yahawah]]-Dieu ainsi : “ Que ce soit, non pas ma volonté, mais la tienne qui se fasse. ” 
Ces paroles auraient été dénuées de sens si sa volonté n’avait pu différer de celle de son Père. 
Si Jésus et son Père n’étaient réellement qu’une personne, pourquoi le Fils a-t-il prié le Père et a-t-il humblement reconnu ignorer des choses que seul son Père savait ? — Matthieu 24:36. [[Logique imparable et irréfutable]]


Dans de nombreuses religions, on voue un culte à des dieux dépeints en train de se quereller et de se battre avec les membres de leur famille. 
C’était le cas dans l’Antiquité. Selon la mythologie grecque, par exemple, Cronos destitua son père, Ouranos, et dévora ses propres enfants. 
Quel contraste avec l’entente fondée sur un amour authentique qui règne entre [[Yahawah]] Jéhovah Dieu et son Fils, Jésus ! Et comme leur unité nous pousse à les aimer ! 
En fait, nous avons l’insigne honneur d’être en union avec les deux personnages les plus élevés de l’univers. 
Dans une prière, Jésus a dit au sujet de ses disciples : “ Je fais une demande [...] afin que tous soient UN, comme toi, Père, tu es en UNION avec moi et moi je suis en UNION avec toi, pour qu’eux aussi soient en UNION avec nous. ” — Jean 17:20, 21.
Par conséquent, lorsque Jésus a déclaré : “ Moi et le Père, nous sommes UN ”, il [[décrivait et expliquait et]] faisait allusion non pas à une trinité mystérieuse, mais à une unité merveilleuse, au lien le plus étroit qui puisse exister entre deux personnes [[DISTINCTES]].

_________________
(Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yahawah, vous qui tremblez à sa parole [...]
avatar
Auteur du site
retour vers le futur

Messages : 750
Date d'inscription : 11/12/2009
Age : 66
Localisation : planète terre

Voir le profil de l'utilisateur http://bibles.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: JEAN 1 :1 études de textes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum