DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16) -.- DES TÉMOINS POUR ET DE JÉHOVAH et POUR ET DE JÉSUS-CHRIST discutent (Malaki 3:16 ) -.- TEMOIGNER POUR LE VRAI DIEU YaHaWaH ET SON FILS Jésus-Christ ET PROMOUVOIR LA BIBLE


La publicité intempestive qui se trouve sur le site-forum n'est pas de notre initiative, merci de votre compréhension, nous vous souhaitons une bonne lecture, et compréhensions, s'il vous plait aussi de lire le règlement du site-forum, et d'y apporter votre respect, et convenances. Cordialement. Bienvenue à tous, aux chrétiens (-ennes) et aux chercheurs (-cheuses) de la vérité Biblique, aux tj, aux tjc, aux tj-wtb&ts, aux tj-tjc....afin de servir le vrai Dieu : İHVH (İaHaVaH) et son fils : JC (Jésus-Christ//Yahshoua'h Maschia'h). Le site se met en "vacances" dès Janvier 2016, le site restera fermé pendant un temps indéterminé, pour les réponses et les sujets des internautes, donc il fonctionnera au ralenti pour les réponses et les sujets bibliques des administrateurs.


    Reportage sur le messie

    Partagez

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    Reportage sur le messie

    Message par Auteur du site le Mar 5 Fév - 14:02

    Reportage sur le messie:
    [[Commentaires...]] [[Ponctuation des insertions des tj/wtb&ts dans des citations bibliques]]
    Source: http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=w11+15%2F8+p.+8-12
    /*/Ils attendaient le Messie
    “ Le peuple était dans l’attente et tous se posaient en eux-mêmes des questions au sujet de Jean : ne serait-il pas le Messie ? ” — LUC 3:15, TRADUCTION ŒCUMÉNIQUE DE LA BIBLE.
    LA NUIT s’est installée. Des bergers surveillent leurs troupeaux en plein air. Imaginez leur stupeur lorsqu’un ange apparaît et que la gloire de [[YHWH]] Dieu se met à rayonner autour d’eux. L’ange leur délivre alors cette nouvelle saisissante : “ N’ayez pas peur, car voici que je vous annonce la bonne nouvelle d’une grande joie que va avoir tout le peuple, parce qu’il vous est né aujourd’hui un Sauveur, qui est Christ le Seigneur. ” Celui qui deviendra le Messie vient de naître. L’ange explique aux bergers qu’ils trouveront le nouveau-né couché dans une mangeoire, dans une ville voisine. Soudain, “ une multitude de l’armée céleste ” loue Jéhovah [[YHWH]] en ces termes : “ Gloire à Dieu là-haut dans les hauteurs, et sur terre paix parmi les hommes de bienveillance ! ” — Luc 2:8-14.

    2 Les bergers, des Juifs, savent évidemment que le terme “ Messie ”, ou “ Christ ”, désigne l’“ Oint ” de Dieu (Exode 29:5-7). Mais comment pourront-ils garantir que le bébé dont l’ange leur a parlé sera le Messie de Jéhovah ? Il leur faudra examiner les prophéties contenues dans les Écritures hébraïques et voir si elles se réalisent en la personne de cet enfant.
    Pourquoi le peuple était-il dans l’attente ?

    3 Quand, des années plus tard, Jean le baptiseur a commencé son ministère, ses paroles et ses actions ont conduit certains à se demander s’il n’était pas le Messie. (Lire Luc 3:15.) Peut-être des Juifs comprenaient-ils correctement la prophétie messianique des “ soixante-dix semaines ”. Dans ce cas, ils avaient pu déterminer le moment où le Messie allait apparaître. Voici un extrait de cette prophétie : “ Depuis la sortie de la parole pour rétablir et pour rebâtir Jérusalem jusqu’à Messie le Guide, il y aura sept semaines, également soixante-deux semaines. ” (Daniel 9:24, 25). Divers biblistes s’accordent à dire qu’il s’agit de semaines d’années. Daniel 9:24 est ainsi rendu dans la Bible en français courant : “ Une période de soixante-dix fois sept ans a été fixée. ”

    4 Aujourd’hui, les serviteurs de Jéhovah [[YHWH]] savent que les 69 semaines — ou 483 ans — dont il est question en Daniel 9:25 ont débuté en 455 av. n. è. Cette année-là, le roi perse Artaxerxès a donné à Nehémia l’autorisation de rétablir et de rebâtir Jérusalem (Nehémia 2:1-8). Les 69 semaines ont donc pris fin en 29 de n. è. , lorsque Jésus de Nazareth a été baptisé et oint de l’esprit saint, devenant par là même le Messie. — Matthieu 3:13-17 *.

    5 Il existe de nombreuses autres prophéties relatives au Messie. Nous allons à présent en considérer quelques-unes se rapportant à sa naissance, aux premières années de sa vie et à son ministère. Cet examen renforcera sans aucun doute notre foi dans la parole prophétique de Dieu [[YHWH]]. Il nous fournira également des preuves incontestables que Jésus était le Messie tant attendu.

    Les premières années de sa vie

    6 Le Messie naîtrait dans la tribu de Juda. Quand, sur son lit de mort, le patriarche Jacob a béni ses fils, il a énoncé cette prophétie : “ Le sceptre ne s’écartera pas de Juda, ni le bâton de commandant d’entre ses pieds, jusqu’à ce que vienne Shilo ; et à lui appartiendra l’obéissance des peuples. ” (Genèse 49:10). Beaucoup d’enseignants juifs du passé ont appliqué ces paroles au Messie. À partir du règne de David, le sceptre (la souveraineté royale) et le bâton de commandant (le pouvoir de commander) ont appartenu à la tribu de Juda. Shilo signifie “ Celui à qui il est, Celui à qui il appartient ”. La lignée royale de Juda devait aboutir à Shilo, qui hériterait définitivement de la royauté. Dieu avait d’ailleurs informé Tsidqiya, le dernier roi judéen, que la royauté serait confiée à celui qui aurait le droit légal de l’exercer (Ézékiel 21:26, 27). Avant la naissance de Jésus, l’ange Gabriel a dit à Marie : “ Jéhovah Dieu lui donnera le trône de David son père, et il régnera sur la maison de Jacob pour toujours, et il n’y aura pas de fin à son royaume. ” (Luc 1:32, 33). Or Jésus était un descendant de Juda et de David. C’était aussi le seul membre de la famille de David à qui Jéhovah avait promis la royauté après le règne de Tsidqiya. Il devait donc être le Shilo annoncé. — Matthieu 1:1-3, 6 ; Luc 3:23, 31-34.

    7 Le Messie naîtrait à Bethléem. “ Toi, ô Bethléhem Éphratha, celle qui est trop petite pour être parmi les milliers de Juda, [[a écrit le prophète Mika]], de toi sortira pour moi celui qui doit devenir chef en Israël, dont l’origine est depuis les temps anciens, depuis les jours des temps indéfinis. ” (Mika 5:2). Le Messie devait naître en Judée, dans la ville de Bethléem qui, semble-t-il, s’appelait Éphratha à une époque. Marie, la mère de Jésus, et Joseph, son père adoptif, vivaient à Nazareth. Mais en raison d’un décret de Rome imposant de se faire recenser, ils se sont rendus à Bethléem. Jésus y est né, en l’an 2 av. n. è. [[comme il est né en automne, et qu'il n'y a pas d'année zéro: quelques mois de la seconde année avant notre ère, et, une année avant notre ère plus une année de notre ère font que dans la seconde année avant notre ère Jésus est né]] (Matthieu 2:1, 5, 6). Quel remarquable accomplissement de la prophétie de Mika !

    8 Le Messie naîtrait d’une vierge. (Lire Isaïe 7:14.) En hébreu, le mot traduit par “ vierge ” est bethoulah. Mais c’est le terme ‛almah, ayant pour sens “ jeune fille ”, qui figure en Isaïe 7:14. On sait néanmoins que ce terme peut aussi s’employer pour parler d’une vierge, comme en témoigne Genèse 24:16, 43, où il est appliqué à Rébecca avant son mariage. Quand, sous l’inspiration divine, Matthieu a expliqué que les circonstances de la naissance de Jésus avaient accompli Isaïe 7:14, il a utilisé le mot grec parthénos, qui signifie “ vierge ”. Les évangélistes Matthieu et Luc affirment tous deux que Marie était vierge lorsqu’elle est devenue enceinte par l’opération de l’esprit [[saint de YHWH]] de Dieu. — Matthieu 1:18-25 ; Luc 1:26-35.

    9 De jeunes enfants seraient tués après la naissance du Messie. Une tragédie de ce genre avait eu lieu des siècles auparavant, lorsque le Pharaon d’Égypte avait donné l’ordre de jeter les petits garçons hébreux dans le Nil (Exode 1:22). Intéressons-nous maintenant à Jérémie 31:15, 16. Ce passage parle de Rachel pleurant ses fils qui ont été emmenés au “ pays de l’ennemi ”. Ses gémissements s’entendent d’aussi loin que Rama, dans le territoire de Benjamin, au nord de Jérusalem. Matthieu montre que les paroles de Jérémie se sont réalisées quand le roi Hérode a ordonné le meurtre des jeunes garçons de Bethléem et des environs. (Lire Matthieu 2:16-18.) Imaginez la douleur des mères de la région !

    10 Comme les Israélites, le Messie serait appelé d’Égypte (Hoshéa 11:1). Avant qu’Hérode ne prenne sa décision funeste, un ange a demandé à Joseph d’emmener Marie et Jésus en Égypte. Ils y sont restés “ jusqu’au décès d’Hérode, pour que s’accomplisse ce qui avait été prononcé par Jéhovah par l’intermédiaire de son prophète [Hoshéa], quand il a dit : ‘ D’Égypte j’ai appelé mon fils. ’ ” (Matthieu 2:13-15). Bien entendu, Jésus n’avait aucune prise sur les événements qui, selon les prophéties, devaient marquer sa naissance et les premières années de sa vie.

    Le début de son ministère

    11 Quelqu’un préparerait la voie pour l’Oint de Dieu. Malaki avait annoncé qu’“ Éliya le prophète ” préparerait les cœurs à la venue du Messie. (Lire Malaki 4:5, 6.) Jésus lui-même a déclaré que cet “ Éliya ” était Jean le baptiseur (Matthieu 11:12-14). Marc a quant à lui souligné que Jean, par son ministère, avait réalisé les paroles prophétiques d’Isaïe (Isaïe 40:3 ; Marc 1:1-4). Jésus n’a pas dirigé les choses pour que Jean soit son précurseur. L’œuvre de cet “ Éliya ” était conforme à la volonté de [[YHWH]] Dieu et servait à identifier le Messie.

    12 [[YHWH]] Dieu confierait une mission particulière au Messie. Dans la synagogue de Nazareth, ville où il avait été élevé, Jésus a lu cette portion du rouleau d’Isaïe : “ L’esprit de [[YHWH]] Jéhovah est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer de bonnes nouvelles aux pauvres, il m’a envoyé pour prêcher aux captifs la libération et aux aveugles le retour à la vue, pour renvoyer en liberté les écrasés, pour prêcher l’année que [[YHWH]] Jéhovah agrée. ” Jésus s’est appliqué cette prophétie. Étant le véritable Messie, il pouvait à bon droit déclarer : “ Aujourd’hui, cette parole de l’Écriture que vous venez d’entendre est accomplie. ” — Luc 4:16-21.

    13 Une prophétie annonçait que le Messie accomplirait son ministère en Galilée. Au sujet du “ pays de Zéboulôn ”, du “ pays de Naphtali ” et de la “ Galilée des nations ”, Isaïe a écrit : “ Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière. Quant à ceux qui habitaient dans le pays de l’ombre profonde, sur eux la lumière a brillé. ” (Isaïe 9:1, 2). Jésus a commencé à prêcher en Galilée. Il était alors établi à Capernaüm, où de nombreux habitants de Zéboulôn et de Naphtali ont profité de la lumière spirituelle qu’il répandait (Matthieu 4:12-16). C’est aussi en Galilée qu’il a prononcé son célèbre Sermon sur la montagne, qu’il a choisi ses apôtres, qu’il a effectué son premier miracle et qu’il est, selon toute vraisemblance, apparu à quelque 500 disciples après sa résurrection (Matthieu 5:1–7:27 ; 28:16-20 ; Marc 3:13, 14 ; Jean 2:8-11 ; 1 Corinthiens 15:6). En prêchant dans le “ pays de Zéboulôn et le pays de Naphtali ”, Jésus a donc réalisé la prophétie d’Isaïe. Bien sûr, il a également proclamé le message du Royaume [[de YHWH]] dans d’autres territoires d’Israël.

    D’autres prophéties messianiques

    14 Le Messie enseignerait au moyen de paraboles et d’exemples. “ C’est par une parole proverbiale que je veux ouvrir ma bouche ”, a chanté le psalmiste Asaph (Psaumes 78:2). Pourquoi peut-on dire que cette déclaration devait aussi s’appliquer à Jésus ? Parce que Matthieu l’affirme. Après avoir rapporté les exemples où Jésus compare le Royaume [[de YHWH]] à un grain de moutarde et à du levain, l’évangéliste ajoute : “ [Jésus] ne leur parlait pas sans exemple ; pour que s’accomplisse ce qui avait été prononcé par l’intermédiaire du prophète, quand il a dit : ‘ Je veux ouvrir ma bouche par des exemples, je proclamerai des choses cachées depuis la fondation. ’ ” (Matthieu 13:31-35). Pour enseigner avec efficacité, Jésus employait, entre autres choses, des paraboles et des exemples.

    15 Le Messie porterait nos maladies. Nous lisons en Isaïe 53:4 : “ Vraiment, c’est de nos maladies qu’il s’est chargé ; et quant à nos douleurs, il les a portées. ” Matthieu écrit qu’après avoir guéri la belle-mère de Pierre, Jésus a guéri d’autres personnes “ pour que s’accomplisse ce qui avait été prononcé par l’intermédiaire d’Isaïe le prophète, quand il a dit : ‘ Il a pris lui-même nos maladies et a porté nos affections. ’ ” (Matthieu 8:14-17). Et ce n’est là qu’un des nombreux récits relatant des guérisons opérées par Jésus.

    16 Malgré tout le bien que ferait le Messie, beaucoup de gens ne croiraient pas en lui. (Lire Isaïe 53:1.) Pour montrer que cette prophétie s’était réalisée, l’apôtre Jean a déclaré : “ Bien [que Jésus] eût accompli tant de signes devant eux, ils n’avaient pas foi en lui, de sorte que la parole d’Isaïe le prophète s’accomplit, celle qu’il a dite : ‘ [[ YHWH]] Jéhovah, qui a ajouté foi à ce que nous avons entendu ? Et quant au bras de [[ YHWH]] Jéhovah, à qui a-t-il été révélé ? ’ ” (Jean 12:37, 38). Par ailleurs, durant le ministère de l’apôtre Paul, peu de personnes ont eu foi dans la bonne nouvelle concernant Jésus, le Messie. — Romains 10:16, 17.

    17 Le Messie serait haï sans raison (Psaumes 69:4). Dans son Évangile, l’apôtre Jean cite ces propos de Jésus : “ Si je n’avais pas fait parmi eux les œuvres que personne d’autre n’a faites, ils n’auraient pas de péché ; mais maintenant ils nous ont vus et aussi haïs, moi ainsi que mon Père. Mais c’est pour que s’accomplisse la parole écrite dans leur Loi : ‘ Ils m’ont haï sans raison. ’ ” (Jean 15:24, 25). Souvent, la “ Loi ” désigne l’ensemble des Écritures (Jean 10:34 ; 12:34). Les Évangiles attestent que Jésus était haï, notamment des chefs religieux juifs. Par ailleurs, Christ a dit un jour : “ Le monde [...] a de la haine pour moi, parce que je témoigne à son sujet que ses œuvres sont mauvaises. ” — Jean 7:7.

    18 Les disciples du Ier siècle étaient convaincus que Jésus de Nazareth était le Messie, car il a bel et bien réalisé les prophéties messianiques consignées dans les Écritures hébraïques (Matthieu 16:16). Comme nous l’avons vu, certaines d’entre elles se sont accomplies durant les premières années de sa vie et au début de son ministère. Dans le prochain article, nous en examinerons d’autres encore. Si nous prenons le temps d’y réfléchir, nous renforcerons notre conviction dans le fait que Jésus Christ est véritablement le Messie désigné par notre Père céleste, [[ YHWH]] Jéhovah.
    [Note]
    Pour plus de détails sur les “ soixante-dix semaines ”, voir le chapitre 11 du livre Prêtons attention à la prophétie de Daniel !
    *** dp chap. 11 p. 181 Le moment de la venue du Messie est révélé *** Chapitre onze

    Reportage sur le messie:
    [[Commentaires...]] [[Ponctuation des insertions des tj/wtb&ts dans des citations bibliques]]

    Source: http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2011606#h=0:0-6:328
    Ils ont trouvé le Messie !
    “ Nous avons trouvé le Messie. ” — JEAN 1:41.
    JEAN LE BAPTISEUR se trouve avec deux de ses disciples. Voyant Jésus s’approcher, il s’exclame : “ Voyez : l’Agneau de Dieu ! ” Les disciples se mettent aussitôt à suivre Jésus et passent le reste de la journée avec lui. L’un d’eux, André, trouve ensuite son frère, Simon Pierre, et après lui avoir annoncé dans un débordement d’enthousiasme : “ Nous avons trouvé le Messie ”, il le conduit à Jésus. — Jean 1:35-41.

    2 Au fil du temps, André, Pierre et bien d’autres se plongeront souvent dans les [[saintes]] Écritures et pourront affirmer sans le moindre doute que Jésus de Nazareth est le Messie promis. En poursuivant notre examen de diverses prophéties messianiques, nous renforcerons notre foi en la Bible et en Celui que Dieu a oint.
    “ Vois ! Ton roi vient ”

    3 Le Messie devait faire une entrée triomphale à Jérusalem. Zekaria avait en effet prédit : “ Sois très joyeuse, ô fille de Sion ! Pousse des cris de triomphe, ô fille de Jérusalem ! Vois ! Ton roi lui-même vient à toi. Il est juste, oui sauvé ; humble, et monté sur un âne, oui sur un animal fait, le fils d’une ânesse. ” (Zekaria 9:9). Un psalmiste avait écrit quant à lui : “ Béni soit Celui qui vient au nom de Jéhovah. ” (Psaume 118:26). Jésus n’avait aucune prise sur le comportement de la foule. Conformément à ce qui avait été annoncé, elle s’est mise à l’acclamer spontanément, animée d’une joie débordante. Tandis que vous lisez le récit de Matthieu, représentez-vous la scène et imaginez les cris d’allégresse. — Lire Matthieu 21:4-9.

    4 Malgré toutes les preuves à leur disposition, beaucoup refuseraient de reconnaître en Jésus le Messie. Néanmoins, Jésus serait précieux aux yeux de [[ YHWH]] Dieu. Comme prédit, Jésus a été ‘ méprisé et compté pour rien ’ par ceux qui refusaient d’admettre les faits (Isaïe 53:3 ; Marc 9:12). Mais Dieu avait aussi inspiré à un psalmiste ces paroles : “ La pierre que les bâtisseurs ont rejetée est devenue la tête de l’angle. Cela est venu de [[ YHWH]] Jéhovah lui-même. ” (Psaumes 118:22, 23). Jésus a attiré l’attention de ses adversaires religieux sur cette prophétie, et Pierre a affirmé qu’elle s’était accomplie en la personne de “ Jésus Christ le Nazaréen ”. (Marc 12:10, 11 ; Actes 4:8-11.) Jésus est devenu la “ pierre angulaire de fondement ” de la congrégation chrétienne. Bien qu’il ait été rejeté par les impies, il n’en est pas moins ‘ choisi, précieux, auprès de Dieu ’. — 1 Pierre 2:4-6.

    Trahi et abandonné

    5 Le Messie devait être trahi par l’un de ses intimes. David a déclaré prophétiquement : “ L’homme en paix avec moi, en qui j’avais confiance, et qui mangeait mon pain, a grandi son talon contre moi. ” (Psaume 41:9). À l’époque, manger du pain avec quelqu’un était un signe d’amitié (Genèse 31:54). Judas Iscariote s’est donc révélé un traître de la pire espèce. Jésus a signalé à ses apôtres que les paroles de David se réalisaient quand, faisant allusion à celui qui le trahissait, il leur a dit : “ Je ne parle pas de vous tous ; je connais ceux que j’ai choisis. Mais c’est afin que l’Écriture s’accomplisse : ‘ Celui qui se nourrissait de mon pain a levé son talon contre moi. ’ ” — Jean 13:18.

    6 Le traître devait recevoir 30 pièces d’argent — le prix d’un esclave. Matthieu a précisé que Jésus avait été trahi pour cette somme dérisoire, établissant un lien avec le contenu de Zekaria 11:12, 13. Mais pourquoi a-t-il affirmé que cela avait été annoncé “ par l’intermédiaire de Jérémie le prophète ” ? À l’époque de Matthieu, le livre de Jérémie figurait peut-être en premier dans un ensemble de livres bibliques qui comprenait celui de Zekaria. (Cf. Luc 24:44.) Judas n’a jamais dépensé l’argent que lui avait rapporté sa trahison ; il l’a jeté dans le temple, puis s’en est allé se suicider. — Matthieu 26:14-16 ; 27:3-10.

    7 Les disciples du Messie se disperseraient. “ Frappe le berger, [[a écrit Zekaria]], et que les brebis du troupeau soient dispersées. ” (Zekaria 13:7). Le 14 Nisan 33, Jésus a dit à ses disciples : “ Vous tous, vous trébucherez à mon sujet cette nuit-ci, car il est écrit : ‘ Je frapperai le berger, et les brebis du troupeau seront dispersées. ’ ” Et c’est exactement ce qui s’est passé. “ Tous les disciples [de Jésus] l’abandonnèrent et s’enfuirent ”, rapporte Matthieu. — Matthieu 26:31, 56.

    Accusé et maltraité

    8 Le Messie devait être jugé et condamné. (Lire Isaïe 53:8.) Le 14 Nisan, à l’aube, tout le Sanhédrin s’est réuni, a fait lier Jésus puis l’a remis aux mains du gouverneur Ponce Pilate. Ce dernier, ayant interrogé Jésus et n’ayant rien trouvé à lui reprocher, a proposé de le relâcher, mais la foule s’est mise à crier : “ Attache-le sur un poteau ! ” Elle lui préférait Barabbas, un criminel. Pour satisfaire le peuple, Pilate a libéré Barabbas et a fait flageller Jésus, qu’il a livré pour être attaché sur un poteau. — Marc 15:1-15.

    9 De faux témoins déposeraient contre le Messie. “ Des témoins violents se lèvent, [[a écrit David]] ; ils me demandent ce que je ne sais vraiment pas. ” (Psaume 35:11). Conformément à la prophétie, “ les prêtres en chef et le Sanhédrin tout entier cherchaient un faux témoignage contre Jésus afin de le mettre à mort ”. (Mat. 26:59.) “ Beaucoup, en effet, portaient de faux témoignages contre lui, mais leurs témoignages n’étaient pas concordants. ” (Marc 14:56). Pour les ennemis de Jésus, qui voulaient sa mort à tout prix, il importait peu que les dépositions soient mensongères.

    10 Le Messie garderait le silence devant ses accusateurs. Isaïe a prophétisé : “ Il était serré de près, et il se laissait affliger ; pourtant il n’ouvrait pas la bouche. Il était mené comme un mouton à l’abattage ; et comme une brebis qui devant ses tondeurs est devenue muette, lui non plus n’ouvrait pas la bouche. ” (Isaïe 53:7). Tandis que Jésus “ était accusé par les prêtres en chef et les anciens, il ne répondit rien. Alors Pilate lui dit : ‘ N’entends-tu pas tout ce qu’ils déposent contre toi ? ’ Mais [Jésus] ne lui répondit pas, non, pas un mot, si bien que le gouverneur s’étonnait grandement ”. (Matthieu 27:12-14.) Jésus n’a pas insulté ses détracteurs. — Romains 12:17-21 ; 1 Pierre 2:23.

    11 Le Messie serait maltraité. “ J’ai livré mon dos aux frappeurs, et mes joues à ceux qui arrachent les poils, [[a déclaré Isaïe]]. Je n’ai pas caché ma face aux humiliations et aux crachats. ” (Isaïe 50:6). Pour sa part, Mika a annoncé : “ Avec le bâton ils frapperont sur la joue le juge d’Israël. ” (Mika 5:1). Marc a confirmé l’accomplissement de ces prophéties en disant : “ Quelques-uns commencèrent à cracher sur [Jésus], à lui couvrir tout le visage, à le frapper à coups de poing et à lui dire : ‘ Prophétise ! ’ Et les huissiers de justice le reçurent avec des gifles. ” L’évangéliste a aussi apporté cette précision : “ [Les soldats] frappaient aussi sur la tête [de Jésus] avec un roseau et crachaient sur lui et, pliant les genoux [par dérision], ils lui rendaient hommage. ” (Marc 14:65 ; 15:19). Évidemment, Jésus n’avait rien fait pour s’attirer ces mauvais traitements.

    Fidèle jusqu’à la mort

    12 Des détails relatifs à la mise au poteau du Messie avaient été fournis. “ L’assemblée des malfaiteurs m’a cerné, [[a dit David]]. Comme un lion ils s’en prennent à mes mains et à mes pieds. ” (Ps. 22:16). Marc relate ainsi l’exécution de Jésus : “ C’était la troisième heure [environ 9 heures du matin], et ils l’attachèrent sur un poteau. ” (Marc 15:25). Il avait également été prédit que le Messie mourrait aux côtés de pécheurs. On lit en Isaïe 53:12 : “ Il a répandu son âme dans la mort, et [...] c’est avec les transgresseurs qu’il a été compté. ” Effectivement, “ deux bandits furent attachés sur des poteaux avec [Jésus], l’un à sa droite et l’autre à sa gauche ”. — Matthieu 27:38.

    13 David avait prophétisé que le Messie essuierait des insultes. (Lire Psaume 22:7, 8.) Jésus a été insulté tandis qu’il souffrait sur le poteau de supplice. Témoin les paroles de Matthieu : “ Les passants se mirent à parler en mal de lui, hochant la tête et disant : ‘ Ô toi qui voulais démolir le temple et le bâtir en trois jours, sauve-toi toi-même ! Si tu es un fils de Dieu, descends du poteau de supplice ! ’ ” Les prêtres en chef, les scribes et les anciens se sont eux aussi moqués de lui, disant : “ Il en a sauvé d’autres ; il ne peut pas se sauver lui-même ! Il est Roi d’Israël ; qu’il descende maintenant du poteau de supplice et nous croirons en lui. Il a placé sa confiance en Dieu ; qu’Il le délivre maintenant, s’Il veut de lui, car il a dit : ‘ Je suis le Fils de Dieu. ’ ” (Matthieu 27:39-43). Jésus a enduré cette épreuve avec dignité. Quel magnifique exemple pour nous !

    14 On jetterait les sorts sur les vêtements du Messie. “ Ils se partagent mes vêtements, [[a écrit David]], et sur mes habits ils jettent les sorts. ” (Psaume 22:18). Ces paroles prophétiques se sont réalisées, comme le confirme le récit biblique : ‘ Quand ils eurent attaché Jésus sur un poteau, les soldats romains distribuèrent ses vêtements de dessus en jetant les sorts. ’ — Matthieu 27:35 ; lire Jean 19:23, 24.

    15 On donnerait à boire du vinaigre et du fiel au Messie. On lit en Psaume 69:21 : “ Pour nourriture ils m’ont donné une plante vénéneuse, et pour ma soif ils ont voulu me faire boire du vinaigre. ” Matthieu raconte : “ Ils [...] donnèrent à boire du vin mélangé avec du fiel [à Jésus] ; mais, après l’avoir goûté, il refusa de boire. ” L’évangéliste ajoute qu’un peu plus tard quelqu’un courut prendre une éponge, l’imbiba de vin aigre, la mit sur un roseau et lui donna à boire. — Matthieu 27:34, 48.

    16 Le Messie semblerait abandonné par Dieu. (Lire Psaume 22:1.) Marc rapporte : “ À la neuvième heure [3 heures de l’après-midi], Jésus cria d’une voix forte : ‘ Éli, Éli, lama sabaqthani ? ’ ce qui, traduit, signifie ‘ Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? ’ ” (Marc 15:34). Jésus n’avait pas perdu foi en son Père céleste. Il savait que Dieu lui retirerait Sa protection au moment de sa mort et que son intégrité serait ainsi pleinement mise à l’épreuve. En reprenant les paroles de Psaume 22:1, Jésus a accompli la prophétie.

    17 Le Messie serait transpercé, mais ses os ne seraient pas brisés. Zekaria 12:10 annonçait que les habitants de Jérusalem ‘ regarderaient vers Celui qu’ils auraient transpercé ’. Et Psaume 34:20 déclare : “ [Dieu] garde tous les os de celui-là ; pas un d’eux n’a été brisé. ” L’apôtre Jean a confirmé que ces prophéties s’étaient réalisées. On lit dans son Évangile : “ L’un des soldats [...] ouvrit le côté [de Jésus] d’un coup de lance, et aussitôt il sortit du sang et de l’eau. Et celui qui a vu cela [à savoir Jean] a témoigné, et son témoignage est vrai [...]. Oui, ces choses sont arrivées afin que la parole de l’Écriture s’accomplisse : ‘ Pas un de ses os ne sera broyé. ’ Et encore une autre parole de l’Écriture dit : ‘ Ils regarderont vers Celui qu’ils ont transpercé. ’ ” — Jean 19:33-37.

    18 Le Messie devait être enterré avec les riches. (Lire Isaïe 53:5, 8, 9.) À la fin de l’après-midi du 14 Nisan, “ un homme riche d’Arimathée, nommé Joseph ” demanda à Pilate le corps de Jésus, requête qui lui fut accordée. Matthieu ajoute : “ Joseph prit le corps, l’enveloppa dans un fin lin pur, et le déposa dans sa tombe de souvenir toute neuve, celle qu’il avait creusée dans le roc. Et, après avoir roulé une grosse pierre à l’entrée de la tombe de souvenir, il s’en alla. ” — Matthieu 27:57-60.

    Acclamons le Roi messianique !

    19 Le Messie serait ressuscité. S’adressant à [[ YHWH]] Jéhovah, David a dit : “ Tu n’abandonneras pas mon âme au shéol. ” (Psaume 16:10). Imaginez la surprise des femmes venues à la tombe où le corps de Jésus avait été déposé. Elles y ont rencontré un ange matérialisé qui les a rassurées en ces termes : “ Ne soyez pas frappées de stupeur. Vous cherchez Jésus le Nazaréen, qui a été attaché sur un poteau. Il a été relevé, il n’est pas ici. Voyez l’endroit où on l’avait déposé. ” (Marc 16:6). L’apôtre Pierre a déclaré à la foule présente à Jérusalem le jour de la Pentecôte 33 : “ [David] a vu d’avance la résurrection du Christ et en a parlé, disant qu’il n’a pas été abandonné à l’hadès et que sa chair n’a pas vu la corruption. ” (Actes 2:29-31). Dieu n’a pas permis que le corps de son Fils bien-aimé se décompose. De façon miraculeuse, il a ramené Jésus à la vie en tant qu’esprit. — 1 Pierre 3:18.

    20 Conformément à la prophétie, Dieu a attesté que Jésus était son Fils (Lire Psaume 2:7 ; Matthieu 3:17.) Tout comme la foule a acclamé Jésus et le Royaume à venir, nous éprouvons beaucoup de joie à parler de lui et des bénédictions liées à son règne (Marc 11:7-10). Christ, qui ‘ avance dans la cause de la vérité, de l’humilité et de la justice ’, éliminera bientôt ses ennemis (Psaumes 2:8, 9 ; 45:1-6). Son règne apportera une paix et une prospérité universelles (Psaumes 72:1, 3, 12, 16 ; Isaïe 9:6, 7). Quel honneur pour nous de proclamer ces vérités et de témoigner en faveur de [[ YHWH]] Jéhovah, dont le Fils bien-aimé exerce d’ores et déjà au ciel ses fonctions de Roi messianique !/*/


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc - 12:32