DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16) -.- DES TÉMOINS POUR ET DE JÉHOVAH et POUR ET DE JÉSUS-CHRIST discutent (Malaki 3:16 ) -.- TEMOIGNER POUR LE VRAI DIEU YaHaWaH ET SON FILS Jésus-Christ ET PROMOUVOIR LA BIBLE


La publicité intempestive qui se trouve sur le site-forum n'est pas de notre initiative, merci de votre compréhension, nous vous souhaitons une bonne lecture, et compréhensions, s'il vous plait aussi de lire le règlement du site-forum, et d'y apporter votre respect, et convenances. Cordialement. Bienvenue à tous, aux chrétiens (-ennes) et aux chercheurs (-cheuses) de la vérité Biblique, aux tj, aux tjc, aux tj-wtb&ts, aux tj-tjc....afin de servir le vrai Dieu : İHVH (İaHaVaH) et son fils : JC (Jésus-Christ//Yahshoua'h Maschia'h). Le site se met en "vacances" dès Janvier 2016, le site restera fermé pendant un temps indéterminé, pour les réponses et les sujets des internautes, donc il fonctionnera au ralenti pour les réponses et les sujets bibliques des administrateurs.


    Révision de l’école du ministère théocratique semaine du 29 avril 2013

    Partagez

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    Révision de l’école du ministère théocratique semaine du 29 avril 2013

    Message par Auteur du site le Mar 30 Avr - 15:57

    Révision de l’école du ministère théocratique semaine du 29 avril 2013
    ((Sauf erreurs involontaires ou omissions, la révision est complète, sinon, merci de la compléter))
    Sources : Watch Tower Library
    -1- Quel rappel important de Jésus trouve-t-on en Marc 10: 6-9>> ((Marc 10:6-9) Cependant, dès [le] commencement de [la] création ‘ Il les fit mâle et femelle. 7 À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, 8 et les deux seront une seule chair ’ ; si bien qu’ils ne sont plus deux, mais une seule chair. 9 Donc, ce que Dieu a attelé au même joug, que l’homme ne le sépare pas. ”) >>concernant le mariage ? [4 mars 2013]
    W08 15/2 p. 30 § 8 *** w08 15/2 p. 30 Points marquants du livre de Marc *** Quelques leçons :
    10:6-9. Dieu veut que les conjoints restent ensemble. Par conséquent, au lieu de chercher hâtivement à divorcer, maris et femmes doivent s’évertuer à appliquer les principes de la Bible afin de surmonter toute difficulté que pourrait connaître leur union. — Matthieu 19:4-6.

    -2- Que signifie servir Jéhovah de toute son âme ? Marc 12: 30 ((Marc 12:30) et tu dois aimer Jéhovah ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée, et de toute ta force. ’) [4 Mars 2013]
    W97 15/10 p. 13 § 14 *** w97 15/10 p. 16 §14 Jéhovah fait grand cas du service accompli de toute votre âme ***
    14 Les disciples sont indignés. ‘ Pourquoi un tel gaspillage ? ’ se récrient-ils. Judas, masquant ses mobiles malhonnêtes derrière une suggestion charitable, demande : “ Pourquoi cette huile parfumée n’a-t-elle pas été vendue trois cents deniers et donnée aux pauvres ? ” Marie garde le silence. Jésus, cependant, dit aux disciples : “ Laissez-la. Pourquoi voulez-vous lui causer des ennuis ? Elle a fait une belle [forme de kalos] action à mon égard. [...] Elle a fait ce qu’elle a pu ; elle a entrepris d’avance de mettre de l’huile parfumée sur mon corps en vue de mon enterrement. Vraiment, je vous le dis : Partout où la bonne nouvelle sera prêchée dans le monde entier, on racontera aussi, en souvenir d’elle, ce que cette femme a fait. ” Ces paroles affectueuses de Jésus ont dû grandement apaiser le cœur de Marie. — Marc 14:4-9 ; Jean 12:4-8.

    -3- Que sont les « douleurs » dont il est question en Marc 13 : 8 ? ((Marc 13:8) “ Car nation se lèvera contre nation et royaume contre royaume, il y aura des tremblements de terre dans un lieu après l’autre, il y aura des disettes. Ces choses sont un commencement de douleurs.) [11 Mars 2013]
    W08 15/3 p. 12 § 2 *** w08 15/3 p. 12 §2 Jéhovah entend nos appels à l’aide ***
    2 Du fait que nous sommes chrétiens, nous ne sommes pas surpris que la vie soit si pénible. Nous savons que les “ douleurs ” font partie du signe annoncé attestant la présence de Jésus (Marc 13:8 ; Matthieu 24:3). Dans la langue originale, le mot rendu par “ douleurs ” désigne la douleur intense ressentie lors de l’accouchement. Voilà qui évoque avec justesse l’intensité des souffrances humaines en ces temps “ critiques ”, ou “ périlleux ”, si “ difficiles à supporter ” ! — 2 Timothée 3:1 ; Lethielleux.

    -4- Quelles sources Luc a-t-il consultées pour préparer son évangile ? Luc 1 : 3 ((Luc 1:3) j’ai décidé, moi aussi, parce que j’ai recherché toutes choses avec exactitude depuis le début, de te les écrire dans un ordre logique, très excellent Théophile,) [18 Mars 2013]

    W09 15/3 p. 32 § 4 *** w09 15/3 p. 32 Questions des lecteurs *** Questions des lecteurs
    Les Écritures font mention du “ livre de Yashar ” et du “ livre des Guerres de Jéhovah ”. (Josué 10:13 ; Nombres 21:14.) Ces deux livres ne figurent pas dans le canon des Écritures. S’agissait-il d’écrits inspirés qui ont été perdus ?
    -1- Rien ne nous fonde à conclure que ces deux livres ont été produits sous l’inspiration divine et plus tard perdus. Les rédacteurs inspirés de la Bible ont fait allusion à quelques autres écrits. Certains de ces documents sont peut-être bel et bien des parties de la Bible, sauf qu’elles sont désignées par des termes inhabituels pour le lecteur moderne. Par exemple, en 1 Chroniques 29:29, il est question des “ paroles de Samuel le voyant ”, des “ paroles de Nathân le prophète ” et des “ paroles de Gad le visionnaire ”. Il se pourrait que ces expressions désignent à elles trois les livres que nous appelons aujourd’hui 1 et 2 Samuel, ou peut-être même le livre des Juges.
    -2- D’autre part, il est parfois fait allusion à des livres qui, même s’ils portent des noms ressemblant à des noms de livres bibliques, n’appartiennent pas à la Bible. On peut illustrer ce phénomène avec les quatre livres anciens qui suivent : “ le livre des affaires des temps des rois de Juda ”, “ le Livre des Rois de Juda et d’Israël ”, “ le Livre des Rois d’Israël ” et “ le Livre des Rois d’Israël et de Juda ”. Ces noms nous rappellent étrangement les noms des livres bibliques que nous connaissons sous les appellations de 1 Rois et de 2 Rois ; pourtant, les quatre livres dont il est question plus haut n’étaient pas inspirés, et ils ne sont pas intégrés dans le canon des Écritures (1 Rois 14:29 ; 2 Chroniques16:11 ; 20:34 ; 27:7). Probablement s’agissait-il simplement d’annales qui étaient encore consultables lorsque le prophète Jérémie et Ezra ont rédigé les récits qui figurent aujourd’hui dans la Bible.
    -3- Ainsi donc, certains rédacteurs bibliques ont bien pris comme référence ou consulté des annales ou des documents existant effectivement, mais non inspirés. Esther 10:2 fait allusion au “ Livre des affaires des temps des rois de Médie et de Perse ”. Pour préparer son récit évangélique, Luc avait pour sa part “ recherché toutes choses avec exactitude depuis le début ”. Il entendait vraisemblablement par là qu’il avait compulsé des sources écrites auxquelles il avait eu accès pour établir la généalogie de Jésus qui figure dans son Évangile (Luc 1:3 ; 3:23-38). Les documents que Luc a consultés n’étaient pas inspirés, mais l’Évangile qu’il a composé à la suite de ses recherches l’était incontestablement. Et cet Évangile est toujours utile pour nous.
    -4- Pour ce qui est des deux livres évoqués dans la question (“ le livre de Yashar ” et “ le livre des Guerres de Jéhovah ”), il semble qu’on est en présence de documents qui ont bien existé, mais qui n’étaient pas inspirés. Et c’est pour cette raison que Jéhovah n’a pas fait en sorte de les préserver. Au vu des allusions que la Bible fait à ces deux livres, des biblistes pensent qu’il s’agissait de deux recueils de poèmes ou de chants ayant pour sujet les conflits entre Israël et ses ennemis (2 Samuel 1:17-27). Une encyclopédie biblique avance l’hypothèse que le contenu de ces livres aurait constitué “ le répertoire oral courant des chanteurs professionnels de l’ancien Israël qui perpétuaient les traditions épiques et lyriques d’Israël ”. Des hommes que Dieu a parfois utilisés comme prophètes ou visionnaires ont eux aussi rédigé des documents qui n’étaient pas inspirés ou que Jéhovah n’a pas jugé nécessaire d’inclure dans les Écritures qui sont “ utile[s] pour enseigner, pour reprendre, pour remettre les choses en ordre ” à notre époque. — 2 Timothée 3:16 ; 2 Chroniques 9:29 ; 12:15 ; 13:22.
    -5- Le fait que certains livres soient mentionnés dans la Bible et qu’ils aient été des sources fiables ne doit pas nous amener à conclure qu’ils étaient inspirés. Par contre, Jéhovah Dieu a préservé tous les écrits contenant “ la parole de notre Dieu ”, et ceux-ci “ durer[ont] pour des temps indéfinis ”. (Isaïe 40:8.) Effectivement, les renseignements que Jéhovah a choisi de faire figurer dans les 66 livres bibliques dont nous disposons sont exactement ce dont le chrétien a besoin pour être “ pleinement qualifié, parfaitement équipé pour toute œuvre bonne ”. — 2 Timothée 3:16, 17.

    -5- Que devrions-nous faire, sachant que le diable est à l’affût de moments opportuns, pour éprouver notre intégrité ? Luc 4 :13 ((Luc 4:13) Alors le Diable, ayant achevé toute la tentation, s’éloigna de lui jusqu’à un autre moment opportun.) [25 Mars 2013]

    W11 15/1 p. 24 § 10 *** w11 15/1 p. 24 §10 Rendus puissants pour lutter contre la tentation et contre le découragement ***
    10 Souvenons-nous d’un détail important concernant les tentations du Diable : il est venu vers Jésus alors que celui-ci avait jeûné 40 jours dans le désert. À l’évidence, il a estimé que c’était vraiment un “ moment opportun ” pour éprouver l’intégrité du Fils de Dieu (Luc 4:13). Le Diable est à l’affût de moments opportuns pour éprouver la nôtre également. Voilà pourquoi il est vital que nous restions spirituellement forts. Satan attaque souvent au moment où sa proie lui semble très affaiblie. Par conséquent, lorsque nous nous sentons fatigués ou découragés, nous devrions être plus résolus que jamais à supplier Jéhovah qu’il nous accorde sa protection et son esprit saint. — 2 Corinthiens12:8-10.

    -6- Comment mettre en pratique Luc 6 :27, 28 ? ((Luc 6:27, 28) “ Mais je vous le dis, à vous qui écoutez : Continuez d’aimer vos ennemis, de faire du bien à ceux qui vous haïssent, 28 de bénir ceux qui vous maudissent, de prier pour ceux qui vous insultent.) [25 Mars 2013]

    W08 15/5 p. 8 § 4 *** w08 15/5 p. 8 §4 Continuons de faire du bien aux autres ***
    4 À l’inverse, Jésus a déclaré : “ Continuez d’aimer vos ennemis et de prier pour ceux qui vous persécutent. ” (Matthieu 5:44). Il tenait à ce que ses disciples agissent avec amour à l’égard de ceux qui leur manifestaient de l’hostilité. L’évangéliste Luc a rapporté ainsi les paroles de Jésus : “ Je vous le dis, à vous qui écoutez : Continuez d’aimer vos ennemis, de faire du bien à ceux qui vous haïssent, de bénir ceux qui vous maudissent, de prier pour ceux qui vous insultent. ” (Luc 6:27, 28). Comme ceux qui ont pris à cœur les paroles de Jésus au Ier siècle, nous ‘ faisons du bien à ceux qui nous haïssent ’ en répondant à leur hostilité par des actes de bienveillance. Nous ‘ bénissons ceux qui nous maudissent ’ en leur parlant avec bonté. Enfin, nous ‘ prions pour ceux qui nous persécutent ’ et qui usent contre nous de violence physique ou d’autres traitements insultants. Nos prières sont une expression d’amour, car elles traduisent notre désir de voir nos persécuteurs changer d’état d’esprit et prendre des mesures qui leur procureront la faveur de Jéhovah.

    -7- Comment Jésus a-t-il pu pardonner les péchés d’une femme avant même d’avoir sa vie en rançon ? Luc 7 : 37,48 ((Luc 7:37) Et, voyez, une femme, qui était connue dans la ville comme pécheresse, apprit qu’il était étendu à table dans la maison du Pharisien, et elle apporta un récipient d’albâtre rempli d’huile parfumée ;
    (Luc 7:48) Il dit alors à la [femme] : “ Tes péchés sont pardonnés. ”) [premier Avril 2013]

    W10 15/8 p. 6-7 *** w10 15/8 p. 6-7 Questions des lecteurs *** Questions des lecteurs
    Pourquoi Jésus a-t-il pu dire à une femme connue comme pécheresse que ses péchés étaient pardonnés ? — Luc 7:37, 48.
    Alors que Jésus est étendu à table chez un Pharisien nommé Simon, une femme ‘ se place derrière lui, à ses pieds ’. Elle lui mouille les pieds de ses larmes et les essuie avec ses cheveux ; puis elle les embrasse tendrement et les enduit d’huile parfumée. Elle est “ connue dans la ville comme pécheresse ”, précise l’Évangile. Bien sûr, tout humain imparfait est pécheur, mais les Écritures utilisent généralement ce terme pour parler de quelqu’un dont les péchés sont notoires ou qui a la réputation de pécher. Cette femme est probablement une prostituée. Voilà à qui Jésus dit : “ Tes péchés sont pardonnés. ” (Luc 7:36-38, 48). Qu’entend-il par là ? Puisque le sacrifice rédempteur n’a pas encore été offert, comment ce pardon est-il possible ?
    Après que la femme lui a lavé et oint les pieds, mais avant qu’il ne pardonne à celle-ci, Jésus enseigne une leçon importante à son hôte, Simon. Comparant le péché à une dette trop énorme pour être remboursée, il raconte : “ Deux hommes étaient débiteurs d’un certain prêteur ; l’un devait cinq cents deniers, mais l’autre cinquante. Comme ils n’avaient pas de quoi rendre, il fit volontiers remise à tous deux. Lequel donc des deux l’aimera le plus ? ” Simon répond : “ Je suppose que c’est celui à qui il a volontiers remis le plus. ” Jésus confirme : “ Tu as jugé correctement. ” (Luc 7:41-43). Nous devons tous obéissance à Jéhovah Dieu ; aussi, quand nous péchons en lui désobéissant, nous ne lui payons pas ce que nous lui devons. Et notre dette s’accumule. Toutefois, Dieu est comme un prêteur désireux de remettre à ses débiteurs. C’est pourquoi Jésus a encouragé ses disciples à le prier ainsi : “ Remets-nous nos dettes, comme nous aussi avons remis à nos débiteurs. ” (Matthieu 6:12). Luc 11:4 assimile ces dettes à des péchés.
    Jusqu’au temps de Jésus, à quelles conditions Dieu a-t-il pardonné les péchés ? Sa justice parfaite exige que le péché soit puni de mort. Adam a donc payé son péché de sa vie. Cependant, sous la Loi donnée à la nation d’Israël, un transgresseur peut se faire pardonner ses péchés en sacrifiant un animal à Jéhovah. L’apôtre Paul observera d’ailleurs : “ Presque toutes choses sont purifiées avec du sang — selon la Loi —, et il n’y a pas de pardon sans que du sang soit répandu. ” (Hébreux 9:22). Les Juifs ne connaissent pas d’autre façon d’obtenir de Dieu le pardon des péchés. Il n’est donc pas étonnant que ceux qui sont étendus à table avec Jésus s’offusquent de ses propos. Ils se disent en eux-mêmes : “ Qui est cet homme qui pardonne même les péchés ? ” (Luc 7:49). Alors, sur quelle base les transgressions de cette grande pécheresse peuvent-elles être pardonnées ?
    La toute première prophétie que Dieu a énoncée après la rébellion d’Adam et Ève parle de son dessein de susciter une “ semence ” qui serait meurtrie au talon par Satan et sa “ semence ”. (Genèse 3:15.) Cette meurtrissure s’est produite quand les ennemis de Dieu ont exécuté Jésus (Galates 3:13, 16). Le sang versé de Christ sert de rançon libérant l’humanité du péché et de la mort. Puisque rien ne peut empêcher Jéhovah d’accomplir ce qu’il a prévu, dès qu’il a prononcé les paroles rapportées en Genèse 3:15, de son point de vue la rançon était comme déjà payée. Il pouvait désormais pardonner à ceux qui exerçaient la foi en ses promesses.
    Durant les temps préchrétiens, Jéhovah a compté certains humains comme justes. Parmi eux, citons Hénok, Noé, Abraham, Rahab et Job. Avec foi, ils attendaient impatiemment l’accomplissement des promesses divines. “ Abraham eut foi en Jéhovah, [[écrit le disciple Jacques]], et cela lui fut compté comme justice. ” Au sujet de Rahab, il précise : “ Pareillement Rahab la prostituée n’a-t-elle pas aussi été déclarée juste par des œuvres ? ” — Jacques 2:21-25.
    David, roi d’Israël, a commis plusieurs péchés graves, mais il avait une foi forte dans le vrai Dieu et, à chaque fois, il a manifesté un repentir sincère. De plus, on lit dans les Écritures : “ Dieu [a exposé Jésus] comme offrande de propitiation, grâce à la foi en son sang. C’était afin de montrer sa propre justice, parce qu’il pardonnait les péchés qui s’étaient produits dans le passé pendant que Dieu usait de patience ; de façon à montrer sa propre justice à l’époque présente, pour qu’il soit juste même quand il déclare juste l’homme qui a foi en Jésus. ” (Romains 3:25, 26). Sur la base du sacrifice rédempteur de Jésus qui devait être offert plus tard, Jéhovah a donc pu pardonner les transgressions de David sans déroger à ses propres critères de justice.
    Manifestement, la situation de la femme qui oint les pieds de Jésus est similaire. Cette femme a mené une vie immorale, mais s’est repentie. Elle reconnaît qu’elle a besoin d’être rachetée du péché et montre par ses actions qu’elle estime profondément celui par qui Jéhovah fournit ce rachat. Même s’il n’est encore qu’à venir, le sacrifice de Jésus est tellement certain que sa valeur peut déjà être appliquée à des personnes comme elle. C’est pourquoi Jésus lui dit : “ Tes péchés sont pardonnés. ”
    Ce récit l’indique clairement : au lieu de rejeter les pécheurs, Jésus leur faisait du bien. En outre, Jéhovah est désireux de pardonner à ceux qui se repentent. Quelle assurance merveilleuse et réconfortante pour nous, humains imparfaits !
    [Illustration, page 7] Cela leur a été compté comme justice.

    -8- En quel sens les disciples de Christ doivent-ils « haïr » les membres de leur famille ? Luc 14 :26 ((Luc 14:26) “ Si quelqu’un vient vers moi et ne hait pas son père, et [sa] mère, et [sa] femme, et [ses] enfants, et [ses] frères, et [ses] sœurs, et jusqu’à son âme même, il ne peut être mon disciple.) [15 Avril 2013]
    W08 15/3 p. 32 § 1 *** w08 15/3 p. 32 §1 Points marquants du livre de Luc ***
    14:26 — En quel sens les disciples de Christ doivent-ils ‘ haïr ’ les membres de leur famille ? Dans la Bible, ‘ haïr ’ peut signifier aimer moins une personne ou une chose qu’une autre (Genèse 29:30, 31). Les chrétiens doivent ‘ haïr ’ les membres de leur famille en ce sens qu’ils doivent les aimer moins que Jésus. — Matthieu 10:37.

    W92 15/7 p. 9 § 3-5 *** w92 15/7 p. 9 Comme le Christ, haïssons-nous le mépris de la loi? ***
    Trois sortes de haine
    3 Haïr, qu’est-ce que cela signifie? Dans la Parole de Dieu, ce mot est utilisé dans trois sens différents. D’abord, il existe la haine motivée par la méchanceté et qui cherche à nuire à son objet. Les chrétiens ne doivent pas avoir ce genre de haine. C’est cette haine qui a poussé Caïn à tuer son frère, le juste Abel (1 Jean 3:12). C’est également le genre de haine que les chefs religieux juifs éprouvaient à l’égard de Jésus Christ. — Matthieu 26:3, 4.
    4 Ensuite, le mot “haïr” est utilisé dans les Écritures au sens d’aimer moins. Par exemple, Jésus a dit: “Si quelqu’un vient à moi et ne hait pas son père, et sa mère, et sa femme, et ses enfants, et ses frères, et ses sœurs, et jusqu’à sa propre âme, il ne peut être mon disciple.” (Luc 14:26). En clair, Jésus entendait simplement par là aimer moins les siens et sa propre personne que lui. Jacob ‘haïssait Léa’; en réalité, il l’aimait moins qu’il n’aimait Rachel. — Genèse 29:30, 31.
    5 Enfin, il y a le sens du mot “haïr” qui nous intéresse plus particulièrement ici. Il emporte l’idée d’un sentiment tellement profond d’aversion ou de dégoût pour quelqu’un ou quelque chose, que nous voulons ne rien avoir à faire avec cette personne ou cette chose. Le Psaume 139 parle d’“une haine totale”. C’est ainsi que David dit: “Est-ce que je ne hais pas ceux qui te haïssent profondément, ô Jéhovah, et est-ce que je n’éprouve pas du dégoût pour ceux qui se révoltent contre toi? Je les hais d’une haine totale. Ils sont devenus pour moi de véritables ennemis.” — Psaume 139:21, 22.

    -9- Comment les gens réagiront-ils lorsqu’il y aura « des signes dans le soleil la lune et les étoiles » ? Luc 21 :25 ((Luc 21:25) “ De plus, il y aura des signes dans le soleil et la lune et les étoiles, et sur la terre angoisse des nations, ne sachant que faire à cause du mugissement de la mer et de [son] agitation,) [22 Avril 2013]

    W97 1/4 p. 15 § 8-9 *** w97 1/4 p. 15 §8-9 Délivrés pour entrer dans un monde nouveau de justice ***
    8 À un moment donné, après le début de la “ grande tribulation ” mais avant que Jéhovah n’exécute son jugement sur le reste du monde, des événements surnaturels surviendront. Notez leurs effets : “ Alors le signe du Fils de l’homme [Christ] apparaîtra dans le ciel, et alors toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine en se lamentant, et elles verront le Fils de l’homme venir sur les nuages du ciel avec puissance et grande gloire. ” (Matthieu 24:29, 30). “ Il y aura des signes dans le soleil et la lune et les étoiles, [...] tandis que les hommes défailliront par peur et attente des choses venant sur la terre habitée. ” — Luc 21:25, 26.
    “ Votre délivrance approche ”
    9 C’est à ce moment précis que se situe l’accomplissement de la prophétie de Luc 21:28, où Jésus dit : “ Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance approche. ” Les ennemis de Dieu trembleront de peur, car ils sauront que c’est Jéhovah qui sera à l’origine des manifestations surnaturelles qu’ils observeront. Quant aux serviteurs de Jéhovah, ils se réjouiront de savoir que leur délivrance approche.
    [[Cf. consulter et étudier la tour de garde du 15 juillet 2013, pour des connaissances et explications affinées, périodique à télécharger sur www.jw.org en PDF et MP3]]

    -10- Comment imiter la façon de prier de Jésus, lorsque nous rencontrons des épreuves particulièrement sévères ? Luc 22 :44 ((Luc 22:44) Mais étant pris d’angoisse, il continua à prier de façon plus ardente ; et sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient à terre.) [29 Avril 2013]

    W07 1/8 p. 6 § 2 *** w07 1/8 p. 6 Comment trouver la vraie spiritualité ? ***
    (6 § 2) Il n’était pas rare que Jésus consacre de longs moments à la prière (Jean 17:1-26). Par exemple, avant de choisir les 12 hommes qui allaient devenir ses apôtres, Jésus “ sortit dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit dans la prière à Dieu ”. (Luc 6:12.) Sans forcément prier toute la nuit, les personnes spirituelles suivent l’exemple de Jésus. Avant de prendre des décisions importantes dans leur vie, elles s’accordent suffisamment de temps pour prier Dieu et elles recherchent la direction de son esprit saint de manière à faire des choix qui amélioreront leur spiritualité.


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

      La date/heure actuelle est Dim 11 Déc - 10:56