DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16) -.- DES TÉMOINS POUR ET DE JÉHOVAH et POUR ET DE JÉSUS-CHRIST discutent (Malaki 3:16 ) -.- TEMOIGNER POUR LE VRAI DIEU YaHaWaH ET SON FILS Jésus-Christ ET PROMOUVOIR LA BIBLE


La publicité intempestive qui se trouve sur le site-forum n'est pas de notre initiative, merci de votre compréhension, nous vous souhaitons une bonne lecture, et compréhensions, s'il vous plait aussi de lire le règlement du site-forum, et d'y apporter votre respect, et convenances. Cordialement. Bienvenue à tous, aux chrétiens (-ennes) et aux chercheurs (-cheuses) de la vérité Biblique, aux tj, aux tjc, aux tj-wtb&ts, aux tj-tjc....afin de servir le vrai Dieu : İHVH (İaHaVaH) et son fils : JC (Jésus-Christ//Yahshoua'h Maschia'h). Le site se met en "vacances" dès Janvier 2016, le site restera fermé pendant un temps indéterminé, pour les réponses et les sujets des internautes, donc il fonctionnera au ralenti pour les réponses et les sujets bibliques des administrateurs.


    Révision de l’école du ministère Août 2014

    Partagez

    etudiant tj/tjc
    Admin

    Messages : 694
    Date d'inscription : 16/04/2014

    Révision de l’école du ministère Août 2014

    Message par etudiant tj/tjc le Lun 25 Aoû - 14:04

    Révision de l’école du ministère Août 2014

    recherche dans la bibliothèque en ligne  sur www.jw.org et sur wtl

    ------------
    1 comment lévitique 18 :3 peut-il nous aider à ne pas développer un sens déformé du bien et du mal ?
    Lévitique 18:3  Vous ne devez pas agir comme agit le pays d’Égypte où vous avez habité ; et vous ne devez pas agir comme agit le pays de Canaan où je vous fais entrer ; vous ne devez pas marcher dans leurs ordonnances.
    Ephésiens 4 :17-19  Voici donc ce que je dis et atteste dans [le] Seigneur, c’est que vous ne marchiez plus comme marchent aussi ceux des nations dans la stérilité de leur intelligence, 18 tandis qu’ils sont mentalement dans les ténèbres, et éloignés de la vie qui relève de Dieu, à cause de l’ignorance qui est en eux, à cause de l’insensibilité de leur cœur. 19 Ayant perdu tout sens moral, ils se sont livrés au dérèglement pour pratiquer avec avidité l’impureté sous toutes ses formes.
    W02 1/2 p. 29 § 4
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=W02+1%2F2++p.+29+%C2%A7+4

    ------------
    2 Que nous enseigne l’ordre contenu en Lévitique 19:2, et pourquoi devrions-nous nous efforcer d’y obéir ?
    Lévitique 19:2 “ Parle à toute l’assemblée des fils d’Israël, et tu devras leur dire : ‘ Vous vous montrerez saints, car moi, Jéhovah votre Dieu, je suis saint.
    W09 1/7 p. 9 § 5
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=W09+1%2F7+p.+9+%C2%A7+5
    ------------
    3 Que nous enseigne le principe sur lequel repose la loi sur le glanage?
    Lévitique 19 :9 “ ‘ Quand vous moissonnerez la moisson de votre pays, tu ne devras pas moissonner complètement la lisière de ton champ, et tu ne devras pas ramasser la glanure de ta moisson.
    W06 15/6 p. 22-23 § 13
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=W06+15%2F6+p.+22-23+%C2%A7+13

    ------------
    4 Pourquoi peut-ont dire que la loi du talion n’encourageait pas à la vengeance ?
    Lévitique 24 :19-20 Si un homme cause une tare à son compagnon, alors il lui sera fait comme il a fait. 20 Fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent ; le même genre de tare qu’il cause à l’homme, voilà ce qu’on lui causera.
    W09 1/9 p. 22 § 3-4
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=W09+1%2F9+p.+22+%C2%A7+3-4

    ------------
    5 Dans quel cas était-il mal qu’un Israélite prête de l’argent à intérêt, et dans quel cas cela lui était-il permis ?
    Lévitique 25 : 35-37  “ ‘ Et si ton frère devient pauvre et qu’ainsi il soit financièrement faible près de toi, alors tu devras le soutenir. Comme résident étranger et immigrant, il devra rester en vie chez toi. 36 Ne prends de lui ni intérêt ni usure, mais tu dois craindre ton Dieu ; et ton frère devra rester en vie chez toi. 37 Tu ne devras pas lui donner ton argent à intérêt, et tu ne devras pas donner ta nourriture à usure.
    W04 15/5 p. 24 § 4
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=W04+15%2F5+p.+24+%C2%A7+4

    ------------
    6 Pourquoi parle-t-on généralement des douze tribus d’Israël, alors qu’en réalité, il y en avait treize ?
    Nombres 1 :49-50 “ Il n’y a que la tribu de Lévi que tu ne dois pas enregistrer, et tu ne dois pas en relever le total au milieu des fils d’Israël. 50 Prépose toi-même les Lévites au tabernacle du Témoignage, à tous ses ustensiles et à tout ce qui lui appartient. Ce sont eux qui porteront le tabernacle et tous ses ustensiles, eux qui en feront le service ; ils camperont autour du tabernacle.
    W08 1/7 p. 21
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=W08+1%2F7+p.+21

    -----------
    7 Que nous enseigne Nombres 8: 25-26 sur la façon de traiter nos compagnons âgés ?
    (Nombres 8:25, 26) Mais après l’âge de cinquante ans, il se retirera du groupe de service et ne servira plus. 26 Et il devra servir ses frères dans la tente de réunion, en s’occupant de l’obligation, mais il ne devra pas faire de service. C’est ainsi que tu feras à l’égard des Lévites quant à leurs obligations. ”
    W04 1/8 p. 25 § 1
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=W04+1%2F8+p.+25+%C2%A7+1

    ------------
    8 Après leur sortie miraculeuse d’Egypte, pourquoi les Israélites ont-ils développé une tendance à se plaindre, et quelle leçon importante pouvons-nous en tirer ?
    Nombres 11 :4-6 La foule mêlée qui se trouvait au milieu d’eux exprima un désir égoïste, et même les fils d’Israël se remirent à pleurer et dirent : “ Qui nous donnera de la viande à manger ? 5 Comme nous nous souvenons du poisson que nous mangions pour rien en Égypte, [et] des concombres, et des pastèques, et des poireaux, et des oignons, et de l’ail ! 6 Mais maintenant notre âme est desséchée. Nos yeux ne sont sur rien, à l’exception de cette manne. ”
    W95 1/3 p. 15-16 § 10
    WTL *** w95 1/3 p. 15-16 §10 Fidèles à l’offrande de soi “jour après jour” ***
    10 Pour commencer, Paul nous recommande de ne pas ‘désirer des choses mauvaises’. (1 Corinthiens 10:6.) Cela peut nous faire penser à cet épisode où les Israélites se sont plaints d’avoir de la manne pour toute nourriture. Jéhovah leur a envoyé des cailles. Une situation similaire était survenue environ un an plus tôt dans le désert de Sin, peu avant que les Israélites déclarent se vouer à Jéhovah (Exode 16:1-3, 12, 13). Mais la situation n’était pas tout à fait la même. Lorsque Jéhovah leur avait envoyé des cailles la première fois, il n’avait pas demandé des comptes aux Israélites pour leurs murmures. Cette fois-là, cependant, il en allait autrement. “La viande était encore entre leurs dents, avant qu’elle fût mâchée, quand la colère de Jéhovah flamba contre le peuple, et Jéhovah se mit à frapper le peuple par un très grand carnage.” (Nombres 11:4-6, 31-34). Qu’est-ce qui avait changé? Étant une nation vouée à Dieu, les Israélites avaient à présent des comptes à rendre. Manquant de gratitude pour les dispositions de Jéhovah, ils se sont plaints de Dieu, alors qu’ils avaient promis de faire tout ce que Jéhovah avait dit! À notre époque, se plaindre de la table de Jéhovah revient au même. Certains n’accordent pas de prix aux dispositions d’ordre spirituel que Jéhovah prend par l’entremise de “l’esclave fidèle et avisé”. (Matthieu 24:45-47.) Souvenons-nous donc que l’offrande de notre personne suppose qu’avec gratitude nous ne perdions jamais de vue ce que Jéhovah a fait en notre faveur et que nous appréciions la nourriture spirituelle qu’il nous donne.

    ------------
    9 Qu’apprenons-nous de la façon dont Moïse a réagit quand Eldad et Médad se sont conduits comme des prophètes ?
    Nombres 11 :27-29 Et un jeune homme courut informer Moïse et dit : “ Eldad et Médad se conduisent en prophètes dans le camp ! ” 28 Alors Josué le fils de Noun, le ministre de Moïse depuis son jeune âge, répondit et dit : “ Mon seigneur Moïse, empêche-les ! ” 29 Mais Moïse lui dit : “ Es-tu jaloux pour moi ? Non, je voudrais que tout le peuple de Jéhovah soit des prophètes, parce que Jéhovah mettrait son esprit sur eux. ”
    W04 1/8 p. 26 § 4
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=W04+1%2F8+p.+26+%C2%A7+4

    ------------
    10 Quel principe-clé se dégage de l’ordre qu’ont reçu les Israélites de « faire des bordures frangées aux pans de leurs vêtements » ?
    Nombres 15 : 37-39 Jéhovah dit encore ceci à Moïse : 38 “ Parle aux fils d’Israël, et tu devras leur dire qu’ils doivent faire des bordures frangées aux pans de leurs vêtements, dans toutes leurs générations, et qu’ils mettent un cordon bleu au-dessus de la bordure frangée du pan. 39 ‘ Cela devra vous servir de bordure frangée ; vous devrez la voir et vous souvenir de tous les commandements de Jéhovah et les exécuter, et vous ne devrez pas aller à la suite de votre cœur et à la suite de vos yeux, que vous suivez en des relations immorales.
    W04 1/8 p. 26 § 7
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=W04+1%2F8+p.+26+%C2%A7+7
    ------------
    révision complète, sous réserve de vérifications individuelles, et de rectifications éventuelles, si cela est, merci de procéder aux corrections.



    Dernière édition par etudiant tj/tjc le Mar 26 Aoû - 7:44, édité 3 fois (Raison : compléments d'objet)


    _________________
    (Ecclésiaste 12:10) *[...] trouver les paroles délicieuses et comment écrire des paroles de vérité qui soient exactes.*
    (2 Timothée 2:15) *[...] expose correctement la parole de la vérité.*
    (Psaume 49:3) *3 Ma bouche va énoncer des choses de sagesse, et la méditation de mon cœur [portera] sur des choses intelligentes.*
    (Ecclésiaste 12:13) * La conclusion de la chose, tout ayant été entendu : Crains le [vrai] Dieu et garde ses commandements. Car c’est là toute [l’obligation] de l’homme.


    etudiant tj/tjc
    Admin

    Messages : 694
    Date d'inscription : 16/04/2014

    Re: Révision de l’école du ministère Août 2014

    Message par etudiant tj/tjc le Mar 26 Aoû - 13:11

    Révision de l’école du ministère Août 2014 26-08-2014

    1 comment lévitique 18 :3 peut-il nous aider à ne pas développer un sens déformé du bien et du mal ?
    Lévitique 18:3  Vous ne devez pas agir comme agit le pays d’Égypte où vous avez habité ; et vous ne devez pas agir comme agit le pays de Canaan où je vous fais entrer ; vous ne devez pas marcher dans leurs ordonnances.
    Ephésiens 4 :17-19  Voici donc ce que je dis et atteste dans [le] Seigneur, c’est que vous ne marchiez plus comme marchent aussi ceux des nations dans la stérilité de leur intelligence, 18 tandis qu’ils sont mentalement dans les ténèbres, et éloignés de la vie qui relève de Dieu, à cause de l’ignorance qui est en eux, à cause de l’insensibilité de leur cœur. 19 Ayant perdu tout sens moral, ils se sont livrés au dérèglement pour pratiquer avec avidité l’impureté sous toutes ses formes. W02 1/2 p. 29 § 4  Questions des lecteurs Dans quelle mesure les limites que la Loi mosaïque imposait aux mariagesentre membres de la même famille s’appliquent-elles aux chrétiens à notre époque ?
    ((1)) La Loi donnée par Jéhovah à la nation d’Israël parle peu des cérémonies et des procédures de mariage. En revanche, elle interdit certaines unions. On trouve par exemple en Lévitique 18:6-20 une liste de relations interdites avec une “ proche parente ”. Ce passage explique avec force détails quels parents ne doivent pas avoir de relations sexuelles entre eux. Bien entendu, les chrétiens ne sont pas sous la Loi mosaïque ni obligés d’observer ses décrets (Éphésiens 2:15 ; Colossiens 2:14). Mais cela ne veut pas dire qu’ils peuvent en faire fi lorsqu’ils choisissent un conjoint. Ils ont plusieurs raisons d’en tenir compte. ((2)) En premier lieu, mentionnons les lois profanes qui régulent le mariage entre parents proches ; fondamentalement, les chrétiens sont tenus d’obéir aux lois du pays dans lequel ils vivent (Matthieu 22:21 ; Romains 13:1). Il va de soi que ces lois varient selon les endroits. La plupart des lois modernes relatives au mariage s’appuient essentiellement sur des considérations d’ordre génétique. Il est avéré qu’un mariage consanguin expose davantage les enfants qui en naîtraient à des tares ou à des maladies génétiques. Pour cette raison et parce qu’ils sont ‘ soumis aux autorités supérieures ’, les chrétiens qui se marient respectent les lois de l’endroit où ils vivent. ((3)) Ensuite entrent en ligne de compte ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas dans son entourage. Presque toutes les cultures ont des règles et des coutumes qui condamnent les mariages entre parents très proches, car ces unions sont tenues pour incestueuses. Bien que les relations précisément proscrites varient considérablement selon les cultures, “ en général, plus les relations génétiques sont proches entre deux personnes, plus on interdit ou plus on décourage les relations sexuelles entre elles ”, lit-on dans une encyclopédie (The Encyclopædia Britannica). Par conséquent, même sans qu’il soit question d’inceste, les chrétiens ne veulent pas agir au mépris des coutumes établies ou des sensibilités légitimes de leur entourage, afin de ne pas jeter l’opprobre sur la congrégation chrétienne ou sur le nom de Dieu. — 2 Corinthiens 6:3.
    ((4)) N’oublions pas non plus la conscience dont Dieu nous a dotés. Tous les humains naissent avec le sens du bien et du mal, du bon et du mauvais (Romains 2:15). Leur conscience leur dicte ce qui est normal et convenable, et ce qui est contre nature et choquant, à moins qu’elle n’ait été dénaturée ou émoussée par des pratiques perverses. Jéhovah y a fait allusion quand il a transmis aux Israélites sa loi contre le mariage entre parents proches. On lit : “ Vous ne devez pas agir comme agit le pays d’Égypte où vous avez habité ; et vous ne devez pas agir comme agit le pays de Canaan où je vous fais entrer ; vous ne devez pas marcher dans leurs ordonnances. ” (Lévitique 18:3). Les chrétiens attachent du prix à leur conscience modelée par la Bible, et ils ne permettent pas qu’elle soit corrompue par le sens déformé du bien et du mal répandu dans les nations. — Éphésiens 4:17-19.
    ((5)) Que conclure ? Même si les chrétiens ne sont pas sous la Loi mosaïque, leur conscience leur indique clairement qu’un mariage entre parents proches (entre père et fille, mère et fils, frère et sœur) est absolument inacceptable dans la communauté chrétienne*. Dans le cas de parents plus éloignés, les chrétiens reconnaissent que des lois et des ordonnances régissent le mariage légal, et qu’il existe des normes socialement et culturellement acceptables. Il faut les prendre sérieusement en considération pour obéir à cette injonction des Écritures : “ Que le mariage soit honorable chez tous. ” — Hébreux 13:4.

    2 Que nous enseigne l’ordre contenu en Lévitique 19:2, et pourquoi devrions-nous nous efforcer d’y obéir ?
    Lévitique 19:2 “ Parle à toute l’assemblée des fils d’Israël, et tu devras leur dire : ‘ Vous vous montrerez saints, car moi, Jéhovah votre Dieu, je suis saint. W09 1/7 p. 9 § 5  Approchez-vous de Dieu “ Moi, Jéhovah votre Dieu, je suis saint ” Lévitique chapitre 19
    ((1)) “ SAINT, saint, saint est Jéhovah Dieu. ” (Révélation 4:8). Par ces mots, la Bible rappelle que Jéhovah est saint, ce qui signifie qu’il est pur au plus haut degré. Le mal lui étant complètement étranger, Dieu ne peut être souillé par le péché. Cela veut-il dire que les humains imparfaits sont condamnés à rester éloignés de Dieu, qui est suprêmement saint ? Absolument pas ! Pour nous en convaincre, examinons les paroles rassurantes consignées en Lévitique chapitre 19. ((2)) Jéhovah ordonne à Moïse de “ parle[r] [en son nom] à toute l’assemblée des fils d’Israël ”. La déclaration qui va suivre concerne donc tous les membres de la nation. Que va leur dire Jéhovah ? “ Vous vous montrerez saints, car moi, Jéhovah votre Dieu, je suis saint. ” (Verset 2). Chaque Israélite doit agir avec sainteté, c’est-à-dire se comporter avec droiture. La tournure “ vous vous montrerez ” souligne qu’il ne s’agit pas là d’une suggestion, mais d’un ordre. Dieu leur demande-t-il l’impossible ? ((3)) Notons que si Jéhovah évoque sa propre sainteté, ce n’est pas pour définir une norme, le niveau de pureté auquel tous les humains doivent parvenir, mais pour justifier le commandement qu’il vient d’énoncer. En d’autres termes, Jéhovah ne demande pas aux Israélites, qui sont imparfaits, d’être aussi saints que lui. Cela, en effet, serait impossible. Jéhovah est le “ Très-Saint ” ; sa sainteté est sans pareille (Proverbes 30:3). Par contre, parce qu’il est saint, Jéhovah demande à ses adorateurs de tendre vers la sainteté mais, bien sûr, autant que des humains imparfaits peuvent le faire. De quelles façons ? ((4)) Après avoir ordonné aux Israélites d’être saints, Jéhovah énonce par la bouche de Moïse une série d’instructions qui touchent à tous les domaines de la vie. Chaque Israélite est tenu de se conformer à ces préceptes ; en voici quelques-uns : respecter ses parents et les personnes âgées (versets 3, 32) ; avoir des égards pour le sourd, l’aveugle et l’affligé (versets 9, 10, 14) ; être honnête et impartial (versets 11-13, 15,35, 36) ; aimer sincèrement les autres adorateurs de Jéhovah (verset 18). C’est en respectant tous les préceptes de Jéhovah que les Israélites peuvent être “ réellement saints pour [leur] Dieu ”. — Nombres 15:40.
    ((5)) Le commandement concernant la sainteté est précieux pour nous, parce qu’il nous permet de saisir la pensée de Jéhovah et de comprendre ses manières d’agir. Par exemple, nous découvrons que pour être proches de Jéhovah, nous devons nous efforcer d’être “ saints dans toute [n]otre conduite ”. (1 Pierre 1:15, 16.) Respecter les préceptes divins, voilà la meilleure chose à faire, et cela nous vaudra immanquablement des bienfaits. — Isaïe 48:17.
    ((6)) En nous ordonnant d’être saints, Jéhovah montre aussi qu’il nous fait confiance. En effet, Dieu ne nous demandera jamais quelque chose qui dépasse nos capacités (Psaume 103:13, 14). Il sait que nous, qui sommes faits ‘ à son image ’, nous pouvons acquérir la sainteté, au moins dans une certaine mesure (Genèse 1:26). Les humains peuvent donc bel et bien s’approcher de Jéhovah, le Dieu saint. N’aimeriez-vous pas savoir comment ?

    3 Que nous enseigne le principe sur lequel repose la loi sur le glanage ?
    Lévitique 19 :9 “ ‘ Quand vous moissonnerez la moisson de votre pays, tu ne devras pas moissonner complètement la lisière de ton champ, et tu ne devras pas ramasser la glanure de ta moisson.
    W06 15/6 p. 22-23 § 13   13 Le principe sous-jacent de la loi sur le glanage n’a pas changé. Jéhovah désire que ses serviteurs soient généreux, notamment envers les pauvres. Plus nous serons généreux, plus nos bénédictions seront grandes. “ Ayez l’habitude de donner, et on vous donnera, a dit Jésus. On versera dans votre giron une belle mesure, tassée, secouée et débordante. Car c’est avec la mesure dont vous mesurez qu’on mesurera pour vous en retour. ” — Luc 6:38.

    4 Pourquoi peut-ont dire que la loi du talion n’encourageait pas à la vengeance ?
    Lévitique 24 :19-20 Si un homme cause une tare à son compagnon, alors il lui sera fait comme il a fait. 20 Fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent ; le même genre de tare qu’il cause à l’homme, voilà ce qu’on lui causera.
    W09 1/9 p. 22 § 3-4  ((1)) Effectivement, comment être heureux quand haine et sentiments destructeurs nous tenaillent ? Un commentateur a observé : “ Vous qui pensez que ‘ la vengeance est douce ’, regardez bien le visage de ceux dont elle gouverne l’existence depuis des années. ” ((2)) Réfléchissez à ce qui se passe dans tant de régions du globe où les tensions ethniques et religieuses sont vives. Une tuerie en engendre fréquemment une autre, ce qui ne fait que renforcer l’engrenage de la haine et de la mort. Lorsqu’une bombe a tué 18 jeunes dans un attentat terroriste, une femme s’est écriée en pleurs : “ Il faut qu’ils paient au centuple ! ” C’est ainsi que la violence augmente et que de plus en plus de gens sont entraînés dans des conflits. “ Œil pour œil ”
    ((3)) Pour justifier leur esprit revanchard, certains invoquent la Bible. “ Ne lit-on pas ‘ œil pour œil, dent pour dent ’ ? ” argumentent-ils (Lévitique 24:20). Au premier abord, cette loi, la loi du talion, peut sembler encourager à la vengeance. Mais elle servait en fait à limiter les actes de vengeance insensés. Comment cela ?
    ((4)) Quand un Israélite agressait un compatriote et lui crevait un œil, la Loi prévoyait une sanction juste. Cependant, il n’appartenait pas à la victime d’entreprendre une action punitive contre l’agresseur ou contre un membre de sa famille. La Loi exigeait qu’elle en réfère aux autorités établies : les juges. Savoir que l’auteur volontaire d’un acte criminel ou violent encourait le traitement même qu’il avait infligé à sa victime était fortement dissuasif. Mais ce n’est pas tout.
    ((5)) Avant d’énoncer la loi qui nous intéresse, Jéhovah Dieu avait dit par l’intermédiaire de Moïse à la nation d’Israël : “ Tu ne dois pas haïr ton frère dans ton cœur. [...] Tu ne dois pas te venger, ni garder rancune. ” (Lévitique 19:17, 18). La loi du talion est donc à considérer dans le contexte de l’alliance de la Loi toute entière, qui, selon Jésus, se résumait à deux commandements : “ Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée ”, et : “ Tu dois aimer ton prochain comme toi-même. ” (Matthieu 22:37-40). Dès lors, comment le vrai chrétien victime d’une injustice devrait-il réagir ?

    5 Dans quel cas était-il mal qu’un Israélite prête de l’argent à intérêt, et dans quel cas cela lui était-il permis ?
    Lévitique 25 : 35-37  “ ‘ Et si ton frère devient pauvre et qu’ainsi il soit financièrement faible près de toi, alors tu devras le soutenir. Comme résident étranger et immigrant, il devra rester en vie chez toi. 36 Ne prends de lui ni intérêt ni usure, mais tu dois craindre ton Dieu ; et ton frère devra rester en vie chez toi. 37 Tu ne devras pas lui donner ton argent à intérêt, et tu ne devras pas donner ta nourriture à usure.
    W04 15/5 p. 24 § 4  lévitique 25:35-37 — Était-il toujours mal pour les Israélites d’imposer un intérêt ? Si l’argent était accordé à des fins commerciales, le prêteur pouvait imposer un intérêt. En revanche, la Loi interdisait cette pratique sur les prêts destinés à aider les pauvres. Il était mal de profiter des revers financiers de son prochain. — Exode 22:25.

    6 Pourquoi parle-t-on généralement des douze tribus d’Israël, alors qu’en réalité, il y en avait treize ?
    Nombres 1 :49-50 “ Il n’y a que la tribu de Lévi que tu ne dois pas enregistrer, et tu ne dois pas en relever le total au milieu des fils d’Israël. 50 Prépose toi-même les Lévites au tabernacle du Témoignage, à tous ses ustensiles et à tout ce qui lui appartient. Ce sont eux qui porteront le tabernacle et tous ses ustensiles, eux qui en feront le service ; ils camperont autour du tabernacle. W08 1/7 p. 21  Le saviez-vous ? En Éphésiens 2:11-15,   l’apôtre Paul parlait il d’un mur réel lorsqu’il a évoquéun mur séparant les Juifs des Gentils ?
    Dans sa lettre aux Éphésiens, l’apôtre Paul met en opposition les Israélites et les “ étrangers ”. Il y avait, dit-il, un “ mur ” qui “ séparait ” les deux groupes (Éphésiens 2:11-15). Paul désignait par là “ la Loi des commandements ” transmise par Moïse ; mais en l’entendant parler de “ mur ”, ses lecteurs ont peut-être songé à un mur de pierre qui existait bel et bien.
    Au 1er siècle de notre ère, à Jérusalem, le temple de Jéhovah comportait plusieurs cours dont l’accès n’était pas autorisé à tous. N’importe qui pouvait pénétrer dans la cour des Gentils, mais l’entrée dans les cours du temple était réservée aux Juifs et aux prosélytes. Pour établir une séparation entre les zones réservées et celles accessibles à tous, il y avait une balustrade de pierre, le soreg, d’une hauteur de 1,30 mètre. Selon Flavius Josèphe, historien juif du Ier siècle, sur cette balustrade figuraient des inscriptions en grec et en latin qui interdisaient aux Gentils de la franchir, afin qu’ils ne mettent pas le pied à l’intérieur du périmètre saint. On a retrouvé la totalité d’une inscription grecque provenant de ce mur de séparation. En voici une traduction : “ Défense à tout étranger de franchir la barrière et de pénétrer dans l’enceinte du sanctuaire. Quiconque aura été pris, sera lui-même responsable de la mort qui s’ensuivra*. ” Manifestement, Paul s’est servi du soreg pour symboliser l’alliance de la Loi mosaïque, qui avait pendant longtemps séparé les Juifs des Gentils. La mort sacrificielle de Jésus a aboli l’alliance de la Loi et a ainsi “ détruit le mur intermédiaire ”. Pourquoi parle-t-on généralement des 12 tribus d’Israël alors que, en réalité, ily en avait 13 ?
    Les tribus, ou familles, d’Israël descendaient des fils de Jacob, dont le nom fut changé en Israël. Ce patriarche eut 12 fils : Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Dân, Naphtali, Gad, Asher, Issakar, Zéboulôn, Joseph et Benjamin (Genèse 29:32–30:24 ; 35:16-18). Onze donnèrent leur nom à leur tribu, mais aucune tribu ne porta le nom de Joseph. En revanche, deux tribus furent appelées d’après les noms de ses fils, Éphraïm et Manassé, qui reçurent le statut de chefs de tribu à part entière. Le nombre des tribus d’Israël s’élevait donc à 13. Dès lors, pourquoi, dans la Bible, n’est-il généralement question que de 12 tribus ?
    D’entre les Israélites, les hommes de la tribu de Lévi furent mis à part pour servir au tabernacle de Jéhovah, puis, plus tard, au temple. Aussi furent-ils exemptés du service militaire. Jéhovah dit à Moïse : “ Il n’y a que la tribu de Lévi que tu ne dois pas enregistrer, et tu ne dois pas en relever le total au milieu des fils d’Israël. Prépose toi-même les Lévites au tabernacle du Témoignage, à tous ses ustensiles et à tout ce qui lui appartient. ” — Nombres 1:49, 50.
    Les Lévites ne reçurent pas non plus de territoire en Terre promise. À la place, on leur attribua 48 villes réparties dans tout le territoire d’Israël. — Nombres 18:20-24 ; Josué 21:41. Pour ces deux raisons, Lévi ne figurait généralement pas dans la liste des tribus. Voilà pourquoi on parle le plus souvent des 12 tribus d’Israël. — Nombres 1:1-15.

    7 Que nous enseigne Nombres 8: 25-26 sur la façon de traiter nos compagnons âgés ?
    (Nombres 8:25, 26) Mais après l’âge de cinquante ans, il se retirera du groupe de service et ne servira plus. 26 Et il devra servir ses frères dans la tente de réunion, en s’occupant de l’obligation, mais il ne devra pas faire de service. C’est ainsi que tu feras à l’égard des Lévites quant à leurs obligations. ”
    W04 1/8 p. 25 § 1  Nombres 8:25, 26. Pour s’assurer que les attributions de service des Lévites seraient correctement assumées, et par égard pour ceux d’entre eux qui étaient âgés, une limite d’âge était fixée à leur service obligatoire. Ils pouvaient cependant continuer d’aider d’autres Lévites s’ils le désiraient. Bien que de nos jours aucune retraite ne soit prévue pour les proclamateurs du Royaume, le principe que l’on tire de cette loi nous enseigne une leçon précieuse. Si, en raison de son grand âge, un chrétien n’est plus en mesure d’assumer certaines obligations, il pourra participer à une forme de service que ses forces lui permettent d’accomplir.

    8 Après leur sortie miraculeuse d’Egypte, pourquoi les Israélites ont-ils développé une tendance à se plaindre, et quelle leçon importante pouvons-nous en tirer ?
    Nombres 11 :4-6 La foule mêlée qui se trouvait au milieu d’eux exprima un désir égoïste, et même les fils d’Israël se remirent à pleurer et dirent : “ Qui nous donnera de la viande à manger ? 5 Comme nous nous souvenons du poisson que nous mangions pour rien en Égypte, [et] des concombres, et des pastèques, et des poireaux, et des oignons, et de l’ail ! 6 Mais maintenant notre âme est desséchée. Nos yeux ne sont sur rien, à l’exception de cette manne. ”
    W95 1/3 p. 15-16 § 10 WTL *** w95 1/3 p. 15-16 §10 Fidèles à l’offrande de soi “jour après jour” ***
    10 Pour commencer, Paul nous recommande de ne pas ‘désirer des choses mauvaises’. (1 Corinthiens 10:6.) Cela peut nous faire penser à cet épisode où les Israélites se sont plaints d’avoir de la manne pour toute nourriture. Jéhovah leur a envoyé des cailles. Une situation similaire était survenue environ un an plus tôt dans le désert de Sin, peu avant que les Israélites déclarent se vouer à Jéhovah (Exode 16:1-3, 12, 13). Mais la situation n’était pas tout à fait la même. Lorsque Jéhovah leur avait envoyé des cailles la première fois, il n’avait pas demandé des comptes aux Israélites pour leurs murmures. Cette fois-là, cependant, il en allait autrement. “La viande était encore entre leurs dents, avant qu’elle fût mâchée, quand la colère de Jéhovah flamba contre le peuple, et Jéhovah se mit à frapper le peuple par un très grand carnage.” (Nombres 11:4-6, 31-34). Qu’est-ce qui avait changé? Étant une nation vouée à Dieu, les Israélites avaient à présent des comptes à rendre. Manquant de gratitude pour les dispositions de Jéhovah, ils se sont plaints de Dieu, alors qu’ils avaient promis de faire tout ce que Jéhovah avait dit! À notre époque, se plaindre de la table de Jéhovah revient au même. Certains n’accordent pas de prix aux dispositions d’ordre spirituel que Jéhovah prend par l’entremise de “l’esclave fidèle et avisé”. (Matthieu 24:45-47.) Souvenons-nous donc que l’offrande de notre personne suppose qu’avec gratitude nous ne perdions jamais de vue ce que Jéhovah a fait en notre faveur et que nous appréciions la nourriture spirituelle qu’il nous donne.

    9 Qu’apprenons-nous de la façon dont Moïse a réagit quand Eldad et Médad se sont conduits comme des prophètes ?
    Nombres 11 :27-29 Et un jeune homme courut informer Moïse et dit : “ Eldad et Médad se conduisent en prophètes dans le camp ! ” 28 Alors Josué le fils de Noun, le ministre de Moïse depuis son jeune âge, répondit et dit : “ Mon seigneur Moïse, empêche-les ! ” 29 Mais Moïse lui dit : “ Es-tu jaloux pour moi ? Non, je voudrais que tout le peuple de Jéhovah soit des prophètes, parce que Jéhovah mettrait son esprit sur eux. ”
    W04 1/8 p. 26 § 4  Nombres 11:27-29. Moïse nous a laissé un excellent exemple à propos de la façon dont nous devrions réagir quand des privilèges de service sont confiés à d’autres que nous. Loin de chercher jalousement la gloire pour lui-même, Moïse était heureux qu’Eldad et Médad se conduisent en prophètes.

    10 Quel principe-clé se dégage de l’ordre qu’ont reçu les Israélites de « faire des bordures frangées aux pans de leurs vêtements » ?
    Nombres 15 : 37-39 Jéhovah dit encore ceci à Moïse : 38 “ Parle aux fils d’Israël, et tu devras leur dire qu’ils doivent faire des bordures frangées aux pans de leurs vêtements, dans toutes leurs générations, et qu’ils mettent un cordon bleu au-dessus de la bordure frangée du pan. 39 ‘ Cela devra vous servir de bordure frangée ; vous devrez la voir et vous souvenir de tous les commandements de Jéhovah et les exécuter, et vous ne devrez pas aller à la suite de votre cœur et à la suite de vos yeux, que vous suivez en des relations immorales.
    W04 1/8 p. 26 § 7
    Nombres 15:37-41. La frange très particulière que les Israélites devaient faire pour leurs vêtements leur rappellerait qu’ils formaient un peuple mis à part pour adorer Dieu et observer ses commandements. Ne devrions-nous pas, nous aussi, conformer notre vie aux normes de Jéhovah et nous distinguer du monde ?


    Dernière édition par etudiant tj/tjc le Mar 26 Aoû - 13:15, édité 1 fois (Raison : mise en page lisibilité)


    _________________
    (Ecclésiaste 12:10) *[...] trouver les paroles délicieuses et comment écrire des paroles de vérité qui soient exactes.*
    (2 Timothée 2:15) *[...] expose correctement la parole de la vérité.*
    (Psaume 49:3) *3 Ma bouche va énoncer des choses de sagesse, et la méditation de mon cœur [portera] sur des choses intelligentes.*
    (Ecclésiaste 12:13) * La conclusion de la chose, tout ayant été entendu : Crains le [vrai] Dieu et garde ses commandements. Car c’est là toute [l’obligation] de l’homme.


      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc - 10:44