DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16) -.- DES TÉMOINS POUR ET DE JÉHOVAH et POUR ET DE JÉSUS-CHRIST discutent (Malaki 3:16 ) -.- TEMOIGNER POUR LE VRAI DIEU YaHaWaH ET SON FILS Jésus-Christ ET PROMOUVOIR LA BIBLE


La publicité intempestive qui se trouve sur le site-forum n'est pas de notre initiative, merci de votre compréhension, nous vous souhaitons une bonne lecture, et compréhensions, s'il vous plait aussi de lire le règlement du site-forum, et d'y apporter votre respect, et convenances. Cordialement. Bienvenue à tous, aux chrétiens (-ennes) et aux chercheurs (-cheuses) de la vérité Biblique, aux tj, aux tjc, aux tj-wtb&ts, aux tj-tjc....afin de servir le vrai Dieu : İHVH (İaHaVaH) et son fils : JC (Jésus-Christ//Yahshoua'h Maschia'h). Le site se met en "vacances" dès Janvier 2016, le site restera fermé pendant un temps indéterminé, pour les réponses et les sujets des internautes, donc il fonctionnera au ralenti pour les réponses et les sujets bibliques des administrateurs.


    Révision de l’École du ministère théocratique décembre 2014 en ligne

    Partagez

    etudiant tj/tjc
    Admin

    Messages : 694
    Date d'inscription : 16/04/2014

    Révision de l’École du ministère théocratique décembre 2014 en ligne

    Message par etudiant tj/tjc le Lun 29 Déc - 21:42

    Révision de l’École du ministère théocratique décembre 2014 en ligne

    http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/202014451

    quand tu es sur le site ci-dessus, passes la souris sur les références, et clic sur les références en ligne sur www.jw.org, et tu obtiens les réponses référencées, puis copies les réponses sous les questions par n° dans ton traitement de textes habituel.

    Révision de l École du ministère théocratique 12 2014

    http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/202014451

    Les questions suivantes seront traitées la semaine du 29 décembre 2014.

    1. À la lumière de Deutéronome 14:1, comment les chrétiens considèrent-ils la coutume de se mutiler en période de deuil ?  3 nov.,
    w04 15/9 p. 27 § 4  

    2. Pourquoi les rois d’Israël devaient-ils se faire une copie de la Loi de Dieu et « y lire tous les jours de [leur] vie » ? (Deut. 17:18-20) 3 nov.,
    w02 15/6 p. 12 § 4

    3. Pourquoi la Loi contenait-elle cet ordre : « Tu ne dois pas labourer avec un taureau et un âne ensemble » ? Comment cet ordre s’applique-t-il aux chrétiens ? (Deut. 22:10) 10 nov.,  
    w03 15/10 p. 32

    4. Pourquoi les Israélites ne devaient-ils pas « saisi[r] comme gage le moulin à bras ni la meule de dessus » ? (Deut. 24:6) 17 nov.,
    w04 15/9 p. 26 § 3

    5. Avec quels sentiments les Israélites devaient-ils obéir à Dieu, et qu’est-ce qui doit nous pousser à servir Jéhovah ? (Deut. 28:47) 24 nov.,
    w10 15/9 p. 7 § 4

    6. Quelles sont les trois exigences vitales énoncées en Deutéronome 30:19, 20 ? 24 nov.,
    w10 15/2 p. 28 § 17

    7. Quand nous lisons la Bible, nous faut-il en murmurer tous les mots, de la Genèse à la Révélation ? Expliquer. (Jos. 1:8) 8 déc.,
    w13 15/4 p. 7 § 4

    8. Qui est le « prince de l’armée de Jéhovah » mentionné en Josué 5:14, 15, et pourquoi ce récit nous encourage-t-il ? 8 déc.,
    w04 1/12 p. 9 § 2

    9. Qu’est-ce qui a amené Akân à pécher, et qu’apprenons-nous de son mauvais exemple ? (Jos. 7:20, 21) 15 déc.,
    w10 15/4 p. 20 § 2, 5

    10. Comment l’exemple de Caleb nous encourage-t-il aujourd’hui ? (Jos. 14:10-13) 29 déc.,
    w04 1/12 p. 12 § 2



    Les questions suivantes seront traitées la semaine du 29 décembre 2014.

    1. À la lumière de Deutéronome 14:1, comment les chrétiens considèrent-ils la coutume de se mutiler en période de deuil ? [3 nov., w04 15/9 p. 27 § 4] 14:1. L’automutilation est un manque de respect pour le corps humain. Elle peut être liée à la fausse religion et doit être rejetée (1 Rois 18:25-28). Étant donné notre espérance en la résurrection, une expression de deuil aussi extrême ne convient pas.

    2. Pourquoi les rois d’Israël devaient-ils se faire une copie de la Loi de Dieu et « y lire tous les jours de [leur] vie » ? (Deut. 17:18-20) [3 nov., w02 15/6 p. 12 § 4] 4 Ainsi, le roi que Jéhovah choisirait pour ses adorateurs devrait se faire une copie personnelle des écrits que contient votre Bible. Puis il devrait y lire chaque jour, continuellement. Ce ne serait pas un exercice de mémoire. Ce serait une étude, qui aurait un objectif bénéfique. Le roi qui aurait l’approbation divine aurait besoin de persévérer dans son étude afin d’acquérir et de garder un bon état de cœur. Il aurait aussi besoin d’étudier les écrits inspirés afin d’assumer sa tâche correctement et avec perspicacité. — 2 Rois 22:8-13 ; Proverbes 1:1-4.

    3. Pourquoi la Loi contenait-elle cet ordre : « Tu ne dois pas labourer avec un taureau et un âne ensemble » ? Comment cet ordre s’applique-t-il aux chrétiens ? (Deut. 22:10) [10 nov., w03 15/10 p. 32] “ Ne formez pas d’attelage disparate ”
    COMME vous le voyez sur cette gravure, le chameau et le taureau qui labourent ensemble ont l’air de beaucoup peiner. Le joug qui les unit — prévu pour deux animaux de taille et de force identiques — les fait souffrir tous les deux. Soucieux du confort des bêtes de somme, Dieu avait donné cet ordre aux Israélites : “ Tu ne dois pas labourer avec un taureau et un âne ensemble. ” (Deutéronome 22:10). Ce principe s’appliquait sans doute également à l’attelage d’un taureau et d’un chameau.
    D’ordinaire, un cultivateur n’infligeait pas un tel supplice à ses bêtes. Mais s’il n’avait pas deux taureaux, il arrivait qu’il mette sous le même joug deux animaux dont il disposait. Apparemment, c’est aussi ce qu’avait décidé de faire l’agriculteur du XIXe siècle représenté sur l’image. En raison de leur différence de taille et de poids, la plus faible des deux bêtes avait du mal à suivre, et la plus forte devait tirer une plus lourde charge.
    L’apôtre Paul a utilisé l’image d’un joug inégal pour nous enseigner une leçon importante. “ Ne formez pas d’attelage disparate avec des non-croyants, a-t-il écrit. Car quels rapports ont la justice et l’illégalité ? Ou quelle participation la lumière a-t-elle avec les ténèbres ? ” (2 Corinthiens 6:14). Comment un chrétien pourrait-il former un attelage disparate ?
    Par exemple, en décidant de se marier avec quelqu’un qui ne partage pas ses croyances. Une telle union serait source de difficultés pour les deux conjoints, car ils seraient en désaccord sur des questions fondamentales.
    Lorsqu’il a institué le mariage, Jéhovah a donné un rôle à la femme : elle ‘ correspondrait ’ à son mari, serait son “ vis-à-vis ”. (Genèse 2:18, note.) De même, par l’intermédiaire du prophète Malaki, Dieu a qualifié une épouse d’“ amie ”. (Malaki 2:14.) Le Créateur veut que les couples mariés avancent ensemble dans la même direction spirituelle, partageant les charges et recevant des bienfaits de manière équitable.
    En se mariant “ seulement dans le Seigneur ”, un chrétien montre son respect pour les conseils de notre Père céleste (1 Corinthiens 7:39). Cela pose le fondement d’un mariage uni, ce qui loue et honore Dieu, les deux conjoints le servant comme de ‘ véritables compagnons de labeur ’, dans un sens particulier. — Philippiens 4:3.
    [Crédit photographique, page 32] Chameau et bœuf : La Tierra Santa, volume 1, 1830


    4. Pourquoi les Israélites ne devaient-ils pas « saisi[r] comme gage le moulin à bras ni la meule de dessus » ? (Deut. 24:6) [17 nov., w04 15/9 p. 26 § 3] 24:6 — Pourquoi saisir ‘ comme gage le moulin à bras ou la meule de dessus ’revenait-il à saisir “ une âme ” ? Le moulin à bras et la meule de dessus représentaient l’“ âme ”, le moyen d’existence, d’une personne. Saisir l’un ou l’autre privait une famille entière de sa ration quotidienne de pain.

    5. Avec quels sentiments les Israélites devaient-ils obéir à Dieu, et qu’est-ce qui doit nous pousser à servir Jéhovah ? (Deut. 28:47) [24 nov., w10 15/9 p. 7 § 4] 4 Avec quels sentiments les Israélites devaient-ils obéir ? Dans sa Loi, Dieu leur avait fait savoir qu’il ne prendrait pas plaisir en eux s’ils ne le servaient pas “ avec joie et allégresse de cœur ”. (Lire Deutéronome 28:45-47.) Jéhovah mérite plus qu’une obéissance machinale. Même des démons ou des animaux peuvent obéir machinalement à des ordres précis (Marc 1:27 ; Jacq. 3:3). Obéir sincèrement à Dieu, c’est lui obéir par amour. La joie qui caractérise cette obéissance-là vient de la conviction que les commandements divins ne sont pas pesants et que Jéhovah “ devient celui qui récompense ceux qui le cherchent réellement ”. — Héb. 11:6 ; 1 Jean 5:3.

    6. Quelles sont les trois exigences vitales énoncées en Deutéronome 30:19, 20 ? [24 nov., w10 15/2 p. 28 § 17] 17 Premièrement, ‘ nous devons aimer Jéhovah notre Dieu ’. Nous montrons que nous aimons Dieu en agissant en accord avec ses normes de justice (Mat. 22:37). Deuxièmement, ‘ nous devons écouter la voix de Jéhovah ’ en étudiant la Parole de Dieu et en obéissant à ses commandements (1 Jean 5:3). Cela suppose que nous assistions régulièrement aux réunions, où l’on examine la Bible (Héb. 10:23-25). Troisièmement, ‘ nous devons nous attacher à Jéhovah ’. Quelles que soient les épreuves que nous ayons à affronter, exerçons toujours la foi en Dieu et suivons son Fils. — 2 Cor. 4:16-18.

    7. Quand nous lisons la Bible, nous faut-il en murmurer tous les mots, de la Genèse à la Révélation ? Expliquer. (Jos. 1:8) [8 déc., w13 15/4 p. 7 § 4] LIS ET RÉFLÉCHIS
    4 Jéhovah ne veut pas que ses serviteurs lisent sa Parole au pas de course. Jadis, il a dit à Josué : « Ce livre de la loi ne doit pas s’éloigner de ta bouche ; il faudra que tu y lises à voix basse jour et nuit » (Jos. 1:8 ; Ps. 1:2). Doit-on comprendre qu’il faut murmurer tous les mots, de la Genèse à la Révélation ? Non. Cela signifie qu’il faut lire à une allure qui permet la méditation. Lire la Bible « à voix basse » t’aidera à fixer ton attention sur des expressions, des versets ou des récits qui, dans la situation du moment, te seront particulièrement utiles et t’encourageront. Lorsque tu tombes sur de tels passages, lis-les lentement, pourquoi pas en articulant les mots, c’est-à-dire en mettant en mouvement la langue et les lèvres. Alors, toute la force d’une idée biblique te touchera peut-être de façon très personnelle. Pourquoi est-ce important ? Parce que saisir le sens des conseils divins t’incitera à les mettre en pratique.

    8. Qui est le « prince de l’armée de Jéhovah » mentionné en Josué 5:14, 15, et pourquoi ce récit nous encourage-t-il ? [8 déc., w04 1/12 p. 9 § 2] 5:14, 15 — Qui est “ le prince de l’armée de Jéhovah ” ? Vraisemblablement, le prince qui vient fortifier Josué au commencement de la conquête de la Terre promise n’est autre que “ la Parole ”, Jésus Christ dans son existence préhumaine (Jean 1:1 ; Daniel 10:13). Il est on ne peut plus encourageant de savoir que Jésus Christ glorifié assiste aujourd’hui les serviteurs de Dieu dans leur guerre spirituelle.

    9. Qu’est-ce qui a amené Akân à pécher, et qu’apprenons-nous de son mauvais exemple ? (Jos. 7:20, 21) [15 déc., w10 15/4 p. 20 § 2, 5] 2 Cependant, ce que nous regardons peut aussi nous causer du tort. Le lien entre la vue et la pensée est si étroit que ce que voient nos yeux peut faire naître ou attiser des ambitions et des désirs dans notre cœur. Par ailleurs, étant donné que le monde, aux mains de Satan le Diable, est dépravé et axé sur l’autosatisfaction, nous sommes bombardés par des images et des informations qui peuvent facilement nous égarer — même si nous n’y jetons qu’un rapide coup d’œil (1 Jean 5:19). On comprend donc que le psalmiste ait imploré Dieu en ces termes : “ Fais que mes yeux passent sans s’arrêter à la vue de ce qui n’est que néant ; garde-moi en vie dans ta voie. ” — Ps. 119:37. 5 Des siècles plus tard, après la prise de Jéricho, les yeux de l’Israélite Akân l’ont incité à voler une partie du butin. Dieu avait ordonné que tout ce qui se trouvait dans cette ville soit détruit, sauf certaines choses qui devaient être déposées dans le trésor de Jéhovah. Les Israélites avaient reçu l’avertissement de ‘ se garder de ce qui est voué à la destruction, de peur qu’il ne leur vienne un désir ’ et qu’ils n’en prennent une partie. Après la désobéissance d’Akân, ils ont essuyé une défaite à Aï, où certains d’entre eux ont péri. Akân n’a pas avoué son vol jusqu’à ce qu’il soit découvert. “ Quand j’ai vu [les objets], a-t-il dit, alors j’en ai eu envie et je les ai pris. ” Le désir de ses yeux lui a valu d’être détruit, lui et “ tout ce qui était à lui ”. (Jos. 6:18, 19 ; 7:1-26.) Akân a désiré dans son cœur ce qui lui était interdit.

    10. Comment l’exemple de Caleb nous encourage-t-il aujourd’hui ? (Jos. 14:10-13) [29 déc., w04 1/12 p. 12 § 2] Quelques leçons :
    14:10-13. Bien qu’âgé de 85 ans, Caleb se porte volontaire pour une mission difficile : chasser les occupants de la région de Hébrôn, qui sont pourtant des Anaqim, des hommes d’une taille supérieure à la normale. Avec l’aide de Jéhovah, ce guerrier expérimenté remporte la victoire, et Hébrôn devient une ville de refuge (Josué 15:13-19 ; 21:11-13). L’exemple de Caleb nous encourage à ne pas nous dérober aux missions théocratiques difficiles.


    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
    *a-t-il écrit.*
    *a-t-il dit,*
    ces paroles ne sont pas dans la bible, mission dificille pour l'auteur du site, et de tous les tj-tjc, de faire ôter des publications  provenant des tj-wtb&ts, ces incises de narration (apostâtes, et apocryphes), mal ponctuées, qui n'ont rien à faire dans l'enseignement chrétien, sinon de découvrir des "infiltrés" au sein des tj-wtb&ts, des "apostats" relativement à YHWH et à JC !
    Cf.
    http://tj-tjc-bibliquement.exprimetoi.net/t170-les-redacteurs-des-publications-des-tj-wtbts-ont-ils-la-crainte-respectueuse-de-yehowah


    Dernière édition par etudiant tj/tjc le Mer 31 Déc - 5:39, édité 6 fois (Raison : précisions compléments, couleurs distinctives)


    _________________
    (Ecclésiaste 12:10) *[...] trouver les paroles délicieuses et comment écrire des paroles de vérité qui soient exactes.*
    (2 Timothée 2:15) *[...] expose correctement la parole de la vérité.*
    (Psaume 49:3) *3 Ma bouche va énoncer des choses de sagesse, et la méditation de mon cœur [portera] sur des choses intelligentes.*
    (Ecclésiaste 12:13) * La conclusion de la chose, tout ayant été entendu : Crains le [vrai] Dieu et garde ses commandements. Car c’est là toute [l’obligation] de l’homme.


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc - 12:31