DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16) -.- DES TÉMOINS POUR ET DE JÉHOVAH et POUR ET DE JÉSUS-CHRIST discutent (Malaki 3:16 ) -.- TEMOIGNER POUR LE VRAI DIEU YaHaWaH ET SON FILS Jésus-Christ ET PROMOUVOIR LA BIBLE


La publicité intempestive qui se trouve sur le site-forum n'est pas de notre initiative, merci de votre compréhension, nous vous souhaitons une bonne lecture, et compréhensions, s'il vous plait aussi de lire le règlement du site-forum, et d'y apporter votre respect, et convenances. Cordialement. Bienvenue à tous, aux chrétiens (-ennes) et aux chercheurs (-cheuses) de la vérité Biblique, aux tj, aux tjc, aux tj-wtb&ts, aux tj-tjc....afin de servir le vrai Dieu : İHVH (İaHaVaH) et son fils : JC (Jésus-Christ//Yahshoua'h Maschia'h). Le site se met en "vacances" dès Janvier 2016, le site restera fermé pendant un temps indéterminé, pour les réponses et les sujets des internautes, donc il fonctionnera au ralenti pour les réponses et les sujets bibliques des administrateurs. Chacun(une) peut copier des sujets en entier ou en partie, et indiquer ou citer la source (par le lien web) copiée, par respect des droits d'auteurs.


    ***LES AUTRES*** DEVRAIENT-ILS PENSER ET DÉCIDER POUR NOUS ?

    Partagez
    avatar
    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 734
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 66
    Localisation : planète terre

    ***LES AUTRES*** DEVRAIENT-ILS PENSER ET DÉCIDER POUR NOUS ?

    Message par Auteur du site le Dim 10 Déc - 6:15

    ***LES AUTRES*** DEVRAIENT-ILS PENSER ET DÉCIDER POUR NOUS ?
    ((Que disent et qu’enseignent **les uns***, et ***les autres*** ?))
    8. Quelle leçon importante nous enseigne l’histoire d’Israël sur la prise de décisions ?
    8 Les exemples ci-dessus nous enseignent une leçon claire.
    Il appartient à chacun de nous de prendre ses décisions, et un choix qui est sage se fonde sur une connaissance solide de la Bible. 
    Galates 6:5 nous rappelle : « Chacun portera sa propre charge », ou responsabilité.
    Nous ne devrions pas confier à un autre la responsabilité de décider pour nous.
    Chacun devrait apprendre ce qui est bien aux yeux de Dieu et choisir de le faire.


    (((Hébreux 5:13, 14) 13 Car tout homme qui a part au lait ne connaît pas la parole de justice, car c’est un tout-petit. 14 Mais la nourriture solide est pour les hommes mûrs, pour ceux qui, par l’usage, ont les facultés de perception exercées à distinguer et le bien et le mal.))
     
    9. Pourquoi peut-il être dangereux de laisser les autres décider à notre place ?
    9 Comment pourrions-nous tomber dans le piège de laisser les autres décider à notre place ?
    La pression du groupe pourrait nous amener à prendre une mauvaise décision (Proverbes 1:10, 15).
    Toutefois, quelle que soit la pression, nous avons la responsabilité de suivre notre conscience éduquée par la Bible.
    Dans bien des cas, si nous laissons les autres décider pour nous, au fond nous prenons quand même une décision, celle de les suivre.
    Et ce choix peut s’avérer désastreux.
    https://www.jw.org/fr/publications/revues/tour-de-garde-edition-d-etude-mars-2017/exerce-la-foi-prends-de-sages-decisions/
    >>>>> 
    QUAND REVENIR SUR UNE DÉCISION
    14. Comment savons-nous qu’il convient parfois de revenir sur une décision ?
    >>>>> 
    Dieu change-t-il parfois d’avis ?
    https://www.jw.org/fr/la-bible-et-vous/questions-bibliques/dieu-change-t-il-d-avis/
     
    >>>>>>>>>> 
    ***réveillez-vous*** g78 22/12 p. 3-4 Les autres pensent-ils pour vous? ***
    Les autres pensent-ils pour vous?
    La propagande est puissante.
    Êtes-vous à sa merci?
    Ou vous forgez-vous vos propres opinions?
    L’ÉDUCATION nous apprend à penser.
    La propagande nous dit quoi penser.
    Un éducateur digne de ce nom s’attache à présenter chaque question sous ses différents aspects et suscite la discussion.
    Le propagandiste, lui, insiste lourdement pour imposer son point de vue et décourage toute argumentation objective. 
    Ses motivations secrètes sont souvent masquées. 
    Il censure les faits, mentionne ceux qui appuient sa cause et tait ceux qui la desservent. 
    Habile à manier le mensonge et les demi-vérités, il déforme les faits et tord la réalité. 
    C’est à nos sentiments, et non à nos facultés de raisonnement logique, qu’il fait appel. 
    Beaucoup de gens donnent dans le panneau car, s’il n’est pas difficile de s’abandonner à l’émotion, il faut un peu plus d’efforts pour réfléchir.
    Le propagandiste veille en outre à donner à son message une apparence de raison. 
    Il le présente comme la voie la plus juste et la plus morale, de manière à susciter chez celui qui l’écoute un sentiment de fierté et d’approbation. 
    Il tient en substance ce discours: “Vous êtes des gens bien. 
    Loin d’être seuls, vous êtes en bonne compagnie et vous pouvez nous faire confiance.”


    Les propagandistes se font une piètre idée des facultés intellectuelles des gens en général.


    Voici ce qu’écrivait Hitler: “L’intelligence des masses est peu développée. 
    Leur manque de mémoire est flagrant. 
    Il faut leur répéter mille fois la même chose.
    ” Lénine, quant à lui, y mettait plus de subtilité. 
    Il faisait appel à des arguments historiques et scientifiques pour convaincre la minorité instruite, mais recourait à des slogans et à des demi-vérités pour soulever les masses, qu’il jugeait incapables de suivre un raisonnement fouillé. 
    S’il est vrai que la plume peut parler plus fort que l’épée, elle ne fait bien souvent que lui ouvrir la voie.


    Les artifices de la propagande
    Les symboles font appel aux sentiments. 
    Certains mots, comme mère, foyer, justice, liberté, remuent puissamment les cœurs. 
    Les slogans attirent et semblent empreints d’une apparente sagesse.
    Les faits favorables à la cause sont soulignés avec insistance, mais les autres sont dénaturés ou passés sous silence. 
    Les artifices de langage tiennent souvent lieu de raisonnement quand il s’agit de détourner l’attention de quelques évidences trop criantes pour pouvoir les escamoter.
    Cette technique se résume ainsi: “Pour dévaliser tranquillement l’épicerie du coin, mettez d’abord le feu à un immeuble du voisinage.”


    L’intimidation, le sarcasme, l’insulte, la diffamation, l’affront, les attaques personnelles, toutes les tactiques déloyales sont déployées pour prendre votre esprit d’assaut.


    Qui parle d’arguments vérifiables? De raisonnement? De logique? Voilà les pires ennemis du propagandiste! C’est pour les combattre qu’il étouffe la raison et excite la passion. 
    L’émotion l’emporte alors sur le bon sens, et l’esprit se laisse mener sans résister, fustigé d’une remarque cinglante par-ci ou noyé par-là dans quelque subtilité dialectique.


    De nos jours, si la propagande adopte encore à l’occasion ce tour enflammé, elle se fait souvent plus sournoise. 
    Beaucoup de gens ont acquis une certaine finesse et ne se laissent plus prendre à la véhémence d’un discours; aussi les techniques d’endoctrinement sont-elles devenues plus discrètes.


    Dans le genre, la palme revient à la publicité télévisée. 
    Elle associe le produit à lancer à des foyers heureux, à de belles jeunes filles, à des héros romanesques, à de charmants bambins, à des chatons, à des chiots espiègles, toutes choses éminemment attirantes mais qui n’ont rien à voir avec l’article en question. 
    Quant aux émissions elles-mêmes, elles diffusent aussi une certaine propagande, en encourageant la nouvelle moralité, le matérialisme et la satisfaction des désirs égoïstes. 
    Les informations sont revues et corrigées. 
    La plupart des feuilletons dits comiques sont futiles et sans intérêt.


    Mais il est une forme de propagande particulièrement perfide et fallacieuse à laquelle même des gens instruits et cultivés se laissent prendre.
     
    Elle consiste à adopter face à l’adversaire des allures de supériorité et à ignorer ses arguments tout en affectant de considérer son point de vue comme quelque chose d’assez pitoyable qui ne vaut pas qu’on s’y arrête.


    De nombreux évolutionnistes recourent à cette tactique dans le but d’éluder les questions auxquelles ils ne peuvent répondre. Incapables de prouver leur théorie, ils se contentent d’affirmations péremptoires tout en ridiculisant quiconque se hasarde à les mettre en doute. 
    Essayez de leur faire observer que l’évolution s’oppose au récit biblique, et ces savants personnages vous gratifieront d’un sourire indulgent, laissant entendre que si certaines âmes simples s’appuient encore sur cette béquille, “les gens de bon sens savent bien, quant à eux, que la Bible n’est qu’un tissu de vieux mythes”. 
    Ils ne justifient ni leurs assertions ni leurs sarcasmes, mais prennent un ton autoritaire pour ériger leurs opinions en dogmes, balayer les objections et intimider les contradicteurs.
     
    La méthode est sans doute efficace, puisque des personnes intelligentes, mais qui ignorent tout de la théorie en question, s’y rallient en pensant que “tous les gens sensés y croient”. Mais nous verrons la question plus en détail dans l’article suivant.


    Et vous?


    Selon Proverbes 14:15, “le naïf croit tout ce qu’on dit, mais l’homme avisé prend garde à ses pas”. (Osty.) 


    Beaucoup de nos contemporains ressemblent à des éponges: ils absorbent n’importe quoi pour peu qu’on les plonge dedans. C’est la voie de la facilité. 
    Si l’exercice musculaire est ardu, l’exercice mental l’est plus encore. 
    Il est tellement facile d’avaler tout ce qui se présente, à savoir, pour notre époque, tout ce que nous proposent la télévision, la page imprimée, la radio ou le cinéma! 
    On trouve néanmoins parmi les livres, les films et les programmes télévisés quelques productions de valeur qui réclament de la part du lecteur ou du spectateur un effort de réflexion plus soutenu.


    Il appartient donc à chacun de choisir ce dont il nourrira son esprit.


    On a dit que nous sommes ce que nous mangeons; cet axiome s’applique aux aliments de l’esprit aussi bien qu’à ceux du corps. 
    Que vous soyez amateur de lecture, de radio ou de télévision, passez vos informations au crible, afin de pouvoir faire la part de la propagande.
    “Le dieu de ce système de choses a aveuglé l’esprit des incrédules” pour qu’ils ne perçoivent pas les vérités premières de notre époque. 


    Mais qu’en est-il de vous? 
    Laissez-vous les autres penser à votre place ou vous forgez-vous vos propres opinions? 


    Adoptez la seconde attitude, et ‘la capacité de réflexion veillera sur vous, le discernement vous sauvegardera’. 


    Mais dans le même temps, il vous faudra admettre que votre esprit a besoin d’être convenablement guidé vers ce qui est bon. — 2 Corinthiens 4:4, 6; Proverbes 2:11; Psaumes 36:9; Jérémie 10:23.


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yahawah, vous qui tremblez à sa parole [...]

      La date/heure actuelle est Jeu 19 Avr - 11:28