DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16) -.- DES TÉMOINS POUR ET DE JÉHOVAH et POUR ET DE JÉSUS-CHRIST discutent (Malaki 3:16 ) -.- TEMOIGNER POUR LE VRAI DIEU YaHaWaH ET SON FILS Jésus-Christ ET PROMOUVOIR LA BIBLE


La publicité intempestive qui se trouve sur le site-forum n'est pas de notre initiative, merci de votre compréhension, nous vous souhaitons une bonne lecture, et compréhensions, s'il vous plait aussi de lire le règlement du site-forum, et d'y apporter votre respect, et convenances. Cordialement. Bienvenue à tous, aux chrétiens (-ennes) et aux chercheurs (-cheuses) de la vérité Biblique, aux tj, aux tjc, aux tj-wtb&ts, aux tj-tjc....afin de servir le vrai Dieu : İHVH (İaHaVaH) et son fils : JC (Jésus-Christ//Yahshoua'h Maschia'h). Le site se met en "vacances" dès Janvier 2016, le site restera fermé pendant un temps indéterminé, pour les réponses et les sujets des internautes, donc il fonctionnera au ralenti pour les réponses et les sujets bibliques des administrateurs.


    questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Partagez

    carlini76

    Messages : 32
    Date d'inscription : 07/06/2011

    questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par carlini76 le Mar 7 Juin - 17:55

    Bonjour,
    Je suis à la recherche de réponses au sujet de la loi relative à l'usage de sang, n'ayant pas tenu bon dans mon étude au sein des témoins de Jéhovah pour entre autre cette raison et pour la façon de faire de l'organisation sur l'exclusion ou l'ex-communion ou l'ex-communication je ne sais même plus comment on doit dire.

    Volà mon étude de la bible avec de vrais chrétiens ne m'a jamais enlever le doute quand à l'usage médicale du sang, aujourd'hui voilà mon point de vue:
    Quand les disciples du premiers siècle ont décidé après l'extension de la bonne nouvelle aux gentils de ce qu'il fallait manger ou pas au regard de la loi mosaïque il a été convenu entre autre de s'abstenir de ce qui est sacrifié aux idoles et du sang.

    Si cette discussion a eu lieu c'est pour ne pas créer de division entre juifs chrétiens et non-juifs chrétiens, puisque la loi avait été abolie il fallait ne pas constituer une pierre d'achoppement pour leurs frères chrétiens non-juifs, il en a été de même pour la circoncision.

    J'observe que la loi sur l'interdiction du sang est inscrite avec deux autres lois: de s'abstenir de ce qui est étouffé et de ce qui est sacrifié aux idoles.

    Il y a là des symboles important qui ne m'ont pas échappés, la loi sur le sang à toujours été en vigueur depuis le premier meurtre de Caïn jusqu'à Jésus versant son sang représenté par le vin de la coupe à la Pâques de l'an 33 et préfigurant le sang versé et l'honneur qu'on doit lui reconnaître puisqu'il est le moyen de rachat de l'humanité et du péché adamique.

    Ce pendant je n'arrive pas à faire la relation dans mon coeur et même avec la prière et la méditation entre cette représentativité sacrée du sang et par extension même de tout les sacrifices d'animaux offerts par les israélites en attente du dernier sacrifice qu'allait être Christ, et une greffe de tissus sanguin provenant d'un frère compatible génétiquement qui n'enlève pas la vie à celui qui le donne et qui sauve la vie de celui qui le reçoit.

    J'ai là un problème sérieux pour accepter que l'application de la loi sur le sang concerne deux être vivant qui s'entraide.

    D'après ce que j'ai compris à chaque fois qu'il est question de sang dans les Écritures il est question d'ôter la vie!

    Quand on verse le sang d'un animal c'est qu'on lui à prit sa vie ou son ame.

    J'ai aussi quelques notions de biologie et le sang est considéré par la science comme un tissu, on dit le tissu sanguin, parce qu'il est composé de cellules qui se détachent de leur matrice dans le tissu générateur de la moelle osseuse.

    Ainsi une transfusion de sang est une greffe comme celle de la peau ou d'un rein elle est soumise à compatibilité et peut être l'objet d'un rejet du corps entraînant un choque pouvant être fatal.

    Il y a aussi des risque de contamination par des virus, mais ça ne justifie pas le point de vue doctrinal.

    Ce qui me dérange c'est de mettre en parallèle cette leçon de Jésus lorsqu'un jour il guerrit un homme qui avait une main desséchée et que les prêtres en chefs ont accuser Jésus et ses disciples de blasphème parceque c'était jour de shabbat.

    Que leur a-t-il répondu?

    "Mais lui leur dit : Quel sera l'homme d'entre vous qui aura une seule brebis, et qui, si elle tombe dans une fosse le jour du sabbat, ne la saisira et ne l'en retirera pas ? 12. Or, combien un homme ne vaut-il pas plus qu'une brebis ? Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat"

    Dans l'idée de donner de son sang il y a l'idée de faire du bien, de se déposséder de ses biens pour les autres, voir de donner sa vie pour les autres comme le Christ nous en a donné l'exemple.

    J'aimerais vraiment avoir un réponse sincère alors que je viens d'apprendre que nombre d'éléments constitutifs du sang sont maintenant laissé à la conscience?

    Faut-il y voir les prémices d'un changement de point de vue de la société Watchtower sachant que l'orgueil ou la peur de diviser peut aussi entrainer l'esclave fidèle et avisé?

    Merci pour vos réponses

    Invité
    Invité

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par Invité le Mar 7 Juin - 18:08

    bonjour.
    la loi sur le sang est une loi qui existait bien avant la création du peuple juif et la loi de Moïse comme vous le soulignez.
    Il y a là des symboles important qui ne m'ont pas échappés, la loi sur le sang à toujours été en vigueur depuis le premier meurtre de Caïn jusqu'à Jésus versant son sang représenté par le vin de la coupe à la Pâques de l'an 33 et préfigurant le sang versé et l'honneur qu'on doit lui reconnaître puisqu'il est le moyen de rachat de l'humanité et du péché adam
    ique.
    donc c'est une loi universelle qui n'a jamais été abrogée.
    somme nous d'accord ?


    carlini76

    Messages : 32
    Date d'inscription : 07/06/2011

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par carlini76 le Mar 7 Juin - 19:24

    Oui, mais c'est une loi liée à la supression d'une vie ou "ame" en hébreux "nephesh", les Écritures en restent là sur la symbolique, le sang de l'agneau, le sang d'Isaac réclamé à Abraham est aussi une préfigure du sang du Christ, avoir une dette de sang signifiait qu'une vie avait été supprimée.

    Dans le cas de la transfusion rien de tout cela n'est transgressé, et que penses-tu de la leçon de Jésus que j'ai cité sur le shabbat?

    Ne serions nous pas coupable à cause d'une tradition et n'aurions nous pas nous aussi manqué le but de la loi, n'annulons-nous pas la loi par une éxigence apocryphe?

    Invité
    Invité

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par Invité le Mar 7 Juin - 20:38

    carlini76 a écrit:Oui, mais c'est une loi liée à la supression d'une vie ou "ame" en hébreux "nephesh", les Écritures en restent là sur la symbolique, le sang de l'agneau, le sang d'Isaac réclamé à Abraham est aussi une préfigure du sang du Christ, avoir une dette de sang signifiait qu'une vie avait été supprimée.

    Dans le cas de la transfusion rien de tout cela n'est transgressé, et que penses-tu de la leçon de Jésus que j'ai cité sur le shabbat?

    Ne serions nous pas coupable à cause d'une tradition et n'aurions nous pas nous aussi manqué le but de la loi, n'annulons-nous pas la loi par une éxigence apocryphe?
    pas forcément lié a un sacrifice

    (Genèse 9:3-4) 3 Tout animal qui se meut [et] qui est vivant pourra vous servir de nourriture. Comme pour la végétation verte, oui je vous donne tout cela. 4 Seulement la chair avec son âme — son sang — vous ne devez pas la manger.

    carlini76

    Messages : 32
    Date d'inscription : 07/06/2011

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par carlini76 le Mar 7 Juin - 21:31

    Oui pas forcément lié à un sacrifice mais lié à la vie, c'est par le sang coulé qu'une ame vivante est ôtée, Jésus est mort par le versement de son sang et une ame à été retranchée pendant 3 jours et Dieu l'a ressuscité.

    Le sang et la vie ne sont qu'une seule et même sémantique dans la Bible, jamais le caractère sacré du sang n'est distinct de la vie.

    Je ne vois pas un choix arbitraire de Jéhovah sur un des éléments biologique qu'il a crée pour nous composer mais simplement un rappel pour ceux qui choisissent de le suivre que la vie n'a pas été crée par lui pour être retranchée par une autre âme fusse-t-elle animale.

    Comme tu le soulignes en relatant la permission de manger de la chair à Noé, l'homme et les bêtes ne se dévoraient pas comme nous le promet à l'avenir la prophétie du paradis terrestre d’ailleurs.
    Il n'y aura plus de sang versé, aucune âme ne sera retranchée.

    Tout ceci concourt à penser tout de même qu'en dehors de la loi sur le caractère sacré de la vie autant humaine qu'animale puisque tout les deux ont la même fin, il n'y a pas à légiférer au delà sur des utilisation qui n'ôte pas la vie, qui ne souille pas non plus le corps de celui qui donne, qui est de nature à être motivée par l'amour et le don de soi.

    Et qui plus est qui est capable de sauver la vie si sacrée pour Dieu.

    Je ressent dans mon coeur la leçon que j'ai cité plus haut sur la possibilité de faire quelque chose de bien le jour du shabbat.

    Si la loi sur le sang est censée représenté le caractère sacré de la vie et signifier que toutes les ames appartiennent à Jéhovah alors donner son sang pour sauver une vie serait de nature à honorer le caractère sacré du sang, de la vie!?

    Voilà où en sont mes réflexions, tu dois te demander si je suis un apostat ou un opposant mais rien de tout cela, juste un chrétien fidèle dans ses convictions mais qui se souvient que des enseignements trompeurs se sont enraciné au sein d'Israël comme il peut le faire chez nous, sachant que ceci constitue une pierre d'achoppement magistrale pour les brebis qui ont soif d’espérance et de consolation.

    Oui ces brebis ne comprennent pas et sont choquées par cette contradiction de sorte qu'elle s'éloigne de ce qu'est la Parole de Dieu car elle n'apporte pas la vie mais peut causer la mort.

    Tout les progrès de la médecine pour trouver des remplaçant du sang ne rendront pas acceptable pour la morale de la majorité des gens le mépris de sa propre vie.

    Pour finir je crois que ce sujet ne semble pas te passionner, mais il faut considérer la dette de sang (justement) qui résulterait si c'était une erreur d'interprétation.

    Quel est le bénéfice pour Jéhovah? Qui ne veut pas que qui que ce soit périsse...

    En tant que chrétien nous avons une moisson à faire, serons nous comme cet esclave qui a dit: Maître, je te connaissais comme un homme dur : tu moissonnes où tu n'as pas semé et tu récoltes où tu n'as pas répandu ; alors par crainte, je suis allé cacher ton talent dans la terre ; voici, tu as ce qui t'appartient.

    Ou rendrons nous la Parole de Dieu libératrice de cet esprit avide dont le monde est envahi, parce que les gens en ont marre de supporter cet esprit, ils sont gavés et n'en veulent plus, ils cherchent partout mais ne trouvent pas, tout enlève la vie, l'énergie nucléaire, la nourriture, l'eau, l'air, le désespoir...


    Invité
    Invité

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par Invité le Mar 7 Juin - 22:37

    quand DIEU donna l'ordre a Noé de tuer des bêtes c'était pour qu'il leurs servent de nourriture .

    carlini76

    Messages : 32
    Date d'inscription : 07/06/2011

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par carlini76 le Mer 8 Juin - 7:05

    Oui, merci, mais ce n'est pas mon sujet, je dois en parler avec un frère ancien dans mon secteur, peut-être n'es tu pas ancien ce qui explique que tu n'oses pas me parler, cela dit je ne suis pas exclu et je me demande bien quel argumentation tu utilises face à des gens en prédication qui sont attiré par l'idée de délivrance et d'un royaume céleste mais qui ont cette objection sur le sang.

    Il ne faudrait pas déduire systématiquement que les internautes qui posent des questions pointues sont en fait des apostats et cachent leur vrai nature, assez de cette argument d'autorité, j'aime Jéhovah et c'est justement par amour que je veux le servir de la bonne manière.

    Peut-être aurais-je dû poser cette question en message privé?
    Au cas où je sèmerais des graines de doute dans le coeur des lecteurs!

    Je pensais que c'était le bon forum et j'ai cherché longtemps avant de trouver autre chose que des détracteurs, surement que le collège central a mis en garde les frères sur la prédication par internet.

    Je n'en saurait pas plus ici, j'ai compris, bonne route.

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par Auteur du site le Mer 8 Juin - 8:07

    ---un peu de patience cher carlini76,à force de chercher, tu trouveras des réponses bibliques et raisonnables...


    Dernière édition par nikolaj tj/tjc le Mar 28 Mai - 13:37, édité 1 fois (Raison : ortho...)


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

    Invité
    Invité

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par Invité le Mer 8 Juin - 8:10

    j'ais répondu en fonction de la question du sang je vois pas ou est le problème.désolé si cela ne va pas dans ton sens.je n'ais fait que citer les écritures n'y plus n'n'y moins.

    carlini76

    Messages : 32
    Date d'inscription : 07/06/2011

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par carlini76 le Mer 8 Juin - 18:53

    Oui, tu as répondu merci, donc si je donne mon sang je ne peux pas être chrétien même si j'exerce la foi dans le sacrifice rédempteur de Christ, je ne pourrais pas aller en prédication ni répondre au questions avant le baptème au sujet du caractère sacré du sang?

    Invité
    Invité

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par Invité le Jeu 9 Juin - 10:01

    écoute nous allons pas tournez en rond indéfiniment dans le livre des actes il est dit ceci.
    (Actes 15:18-20) [...] ’ 19 Ma décision est donc de ne pas inquiéter ceux des nations qui se tournent vers Dieu, 20 mais de leur écrire de s’abstenir des choses qui ont été souillées par les idoles, et de la fornication, et de ce qui est étouffé, et du sang.
    maintenant il faut me donner la définition du mot abstenir.

    loup

    Messages : 33
    Date d'inscription : 23/05/2011
    Age : 57
    Localisation : ardèche

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par loup le Ven 10 Juin - 13:57

    Cher témoins de jéhovah,
    Je comprends la question de votre frère Carlini 76 sous cette forme.
    En m'abstenant de recevoir du sang, je ne consomme pas. Je respecte les principes bibliques !
    Cependant, si je donne mon sang cela n’a pas la même signification.
    Selon votre moral, donner revient à enfreindre une (ou plusieurs) loi biblique ?

    Est-ce identique à un acte rédigé par écrit ? Un compromis réalisé par un notaire, comme quoi l’utilisation de votre sang personnel ne doit pas se faire même pour sauver quelqu’un.

    En conséquence, vous seriez analogiquement indirectement responsable ?

    De quoi ?

    Sauver une vie, des vies ?

    Votre ami demande le contraire de consommer, il souhaite savoir s'il peut donner.
    Vous pourriez expliquer ceci à un non témoin.


    _________________

    Invité
    Invité

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par Invité le Ven 10 Juin - 16:51

    c'est pas selon notre moral mais celle de la bible tout simplement.
    abstenir veux dire quoi exactement ?

    loup

    Messages : 33
    Date d'inscription : 23/05/2011
    Age : 57
    Localisation : ardèche

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par loup le Ven 10 Juin - 17:34

    Pour information voici une définition dès plus complète.
    Dictionnaire de L'académie française
    > ABSTENIR (S')
    (Il se conjugue comme TENIR.) v. pron.

    S'empêcher de faire quelque chose, se priver de l'usage de quelque chose. S'abstenir de boire et de manger. S'abstenir de jurer. Quand on a pris l'habitude de faire quelque chose, il est bien malaisé de s'en abstenir. S'abstenir de vin. Il s'est abstenu de toutes sortes de plaisirs.
    Il s'emploie quelquefois absolument. Il est plus aisé de s'abstenir que de se contenir. Dans le doute, abstiens-toi.

    En termes de Jurisprudence; Ce juge s'abstient d'opiner, de juger, ou absolument s'abstient, Il se récuse lui-même. Cet héritier s'est abstenu de la succession, Il n'a point fait acte d'héritier.

    Définition du dictionnaire Littré
    ABSTENIR (S')
    Prononciation : ab-ste-nir. Se conjugue comme tenir
    v. réfl.
    Sens 1
    Se priver de, ne pas se laisser aller à. S'abstenir de vin. S'abstenir de toute hostilité. S'abstenir de combattre. S'abstenir de manger, de mentir. S'ils ne s'abstiennent pas d'écrire. Il ne s'est pas abstenu d'y toucher. Il s'abstient de se défendre. Abstenez-vous de nuire à votre ennemi. C'est une question sur laquelle nous nous sommes abstenus de nous prononcer.
    Citation:
    Que la communion, quelque fréquente qu'elle soit, ne nous rend pas impeccables, et que ce n'est pas toujours une raison de s'en abstenir que de légères fautes qui échappent aux plus vigilants , BOURD. , Pensées, t. III, p. 321
    Citation:
    Quiconque n'avait pas eu soin de se purifier et ne s'était pas abstenu des plaisirs les plus légitimes , BOURD. , ib. p. 355
    Citation:
    Avare de mon sang, quand je versais le sien, Aux dépens de ses jours [il] s'est abstenu du mien , CRÉB. , Rhad. V, 6
    Citation:
    Voilà par quel motif, injurieux peut-être, Je me suis devant elle abstenu de paraître , DUCIS , Lear, II, 4
    Sens 2

    Absolument. On voudrait s'abstenir ; et on se laisse aller par fausse honte à.... Dans le doute, abstiens-toi.
    Sens 3
    S'abstenir, se dit aussi pour garder l'abstinence, c'est-à-dire ne pas manger. Il vaut mieux s'abstenir que de manger ce qui fait mal.
    Sens 4

    En termes de jurisprudence, ce juge s'abstient, il se récuse ; cet héritier s'est abstenu de la succession, il n'a point fait acte d'héritier.
    REMARQUE
    Ce verbe veut la préposition de, soit avec un substantif, soit avec un infinitif. Le participe s'accorde avec le sujet : il s'est abstenu, elle s'est abstenue ; ils se sont abstenus, elles se sont abstenues.
    HISTORIQUE
    XIe s.
    Citation:
    Charles se pasme, ne s'en puet astenir , , Ch. de Rol. 203 XIIIe s.
    Citation:
    Adonc [il] plore et gamente [lamente], ne s'en puet astenir , , Ch. d'Ant. V, 450
    Citation:
    [Il] ne s'en put astenir, des yeux en a lermé , , Berte, 45
    XIVe s.
    Citation:
    Aucuns illiberaux se abstiennent de prendre aucune chose de autrui , ORESME , Eth. 111
    Citation:
    Se aucun est vaincu de delettation ou de tristeces, des quelles pluseurs se peuvent abstenir, tel est incontinent ou mol , ORESME , ib. 210
    Citation:
    C'est plus fort de soustenir tristeces ou choses tristes que n'est soy abstenir de choses delettables , ORESME , ib. 89 XVe s.
    Citation:
    Comment il [le roi d'Angleterre] avoit si ardemment enaimé par amour la belle et la noble dame Alips, comtesse de Salebrin, qu'il ne s'en pouvoit abstenir , FROISS. , I, I, 191 XVIe s.
    Citation: Que tout juge s'abstienne de vin sur le point d'executer sa charge , MONT. , II, 19
    ÉTYMOLOGIE
    Provenç. abstener, abstenir, estener ; espagn. abstener ; de abs, indiquant séparation, et tenere, tenir (voy. TENIR).

    Explications bibliques.
    Elle s'arrête sur ce que j'ai mis en rouge ?
    Pourriez-vous me donner des références tangibles.
    J'étudierais de près.
    Merci


    _________________

    Invité
    Invité

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par Invité le Ven 10 Juin - 17:56

    moralité pour faire plus simple s'abstenir c'est ne pas prendre.
    c'est exactement la recommandation des écritures n'y plus n'y moins.
    (Actes 15:19-20) [...] , 20 mais de leur écrire de s’abstenir des choses qui ont été souillées par les idoles, et de la fornication, et de ce qui est étouffé, et du sang [...]
    et redit encore là
    (Actes 15:28-29) 28 Car l’esprit saint et nous-mêmes avons jugé bon de ne pas vous ajouter d’autre fardeau, si ce n’est ces choses-ci qui sont nécessaires : 29 vous abstenir des choses qui ont été sacrifiées aux idoles, et du sang, et de ce qui est étouffé, et de la fornication. Si vous vous gardez soigneusement de ces choses, vous prospérerez. Portez-vous bien ! ”
    c'est simple comme recommandation.



    loup

    Messages : 33
    Date d'inscription : 23/05/2011
    Age : 57
    Localisation : ardèche

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par loup le Ven 10 Juin - 18:15

    Bibliquement rien n'empêche un témoin de Jéhovah de donner son sang.

    C'est une question personnelle qui ne relève que de l'intéressé.

    Raisonnement logique.

    Autrement dit, si j’ai tord, il faudra me démontrer, que Dieu (Jéhovah) entre autre interdit le don gracieux de son sang.

    Verset(s) caractéristique(s) et sans ambiguïtés.


    Merci tout de même. la répétition n'était pas utile. Elle ne va que dans un sens mais nullement dans l'autre à propos du sang.


    _________________

    Invité
    Invité

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par Invité le Ven 10 Juin - 18:39

    concrètement s'abstenir du sang veux dire quoi exactement ?

    loup

    Messages : 33
    Date d'inscription : 23/05/2011
    Age : 57
    Localisation : ardèche

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par loup le Sam 11 Juin - 11:19

    Les Témoins de Jéhovah s’appuient sur Lévitique 7:26 et Actes 15:28, où il est écrit qu’il faut s’abstenir du sang, pour condamner les transfusions de sang. Ils sont les seuls à les condamner; tous les autres considèrent que donner du sang pour des transfusions est tout à fait autorisé par la Bible.

    Il faut aussi se garder de ce j’appellerai le biblicisme, à savoir toute «atomisation», tout usage atomisé, parcellisé de la Bible, qui isole les textes de leur contexte pour les appliquer d’une manière absolue.

    Le biblicisme cherche et s’attend à ce qu’il y ait des textes spéciaux pour tous les sujets en médecine.
    Si on veut faire un bon usage de la Bible, on doit procéder d’une autre manière. Les données médicales qui figurent dans la Bible ne sauraient servir de base à une bioéthique chrétienne. Les informations sur les maladies et leur traitement sont peu nombreuses et, de nos jours, il est inutile, ou presque, de s’en servir. En ce qui concerne l’aspect médical de la bioéthique, la Bible ne fournit donc pas de matériaux. Aussi semble-t-il que nous devions invoquer la Bible d’une autre façon pour que son enseignement ait de la valeur pour notre bioéthique.

    A l’époque du Nouveau Testament déjà, les chrétiens n’avaient pas de réponses toutes prêtes à leurs problèmes. Ainsi saint Paul souhaite à ses lecteurs que leur amour abonde de plus en plus en connaissance et en vraie sensibilité… pour le discernement du bien et du mal. Il est sous-entendu, dans ces textes, que ces personnes n’avaient pas plus que nous toutes les réponses à leur disposition. Pour eux, la Bible, dans la mesure où elle était achevée, ne fonctionnait pas comme un manuel à consulter où ils auraient trouvé tous les renseignements nécessaires. Même les premiers chrétiens ont dû apprendre à discerner quelle était la volonté de Dieu, ce qui était bon, agréable à Dieu et parfait (Rm 12:2). Eux comme nous, nous avons à trouver la réponse dans des situations chaque fois nouvelles. La Bible n’est pas un code d’éthique, valable pour toutes les époques. Ce que nous avons reçu, c’est la promesse que le Saint-Esprit nous conduira (Jn 16:13), notamment dans l’examen de l’Ecriture qui est utile pour enseigner, pour convaincre, pour redresser, pour éduquer dans la justice afin que l’homme de Dieu soit adapté et préparé à toute œuvre bonne. Ceux qui se laissent conduire par l’Esprit et par la Parole auront suffisamment de discernement pour trouver, à partir de ce qu’ils savent des Saintes Ecritures, une réponse juste dans les situations nouvelles.

    Ceci c'est du concret.


    _________________

    loup

    Messages : 33
    Date d'inscription : 23/05/2011
    Age : 57
    Localisation : ardèche

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par loup le Sam 11 Juin - 11:32

    A toi de répondre à ta propre question.
    Pour ce qui me concerne, les Témoins de Jéhovah fragmentent la bible selon leur bon vouloir en fonction des situations rencontrées.
    Je maintiens ma position selon les bases énoncées ci-dessus.


    _________________

    Invité
    Invité

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par Invité le Sam 11 Juin - 15:23

    les tj s'appuient sur actes 15 tout simplement

    loup

    Messages : 33
    Date d'inscription : 23/05/2011
    Age : 57
    Localisation : ardèche

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par loup le Sam 11 Juin - 17:18

    Examinons un dernier exemple d’usage de sang autologue: sa récupération et sa réutilisation au cours d’une opération.

    Au regard des Écritures il est plus important de déterminer si le sang qui s’écoule dans le champ opératoire fait toujours partie du corps.

    Alors tu réponds quoi ?

    Sa sortie du système circulatoire signifie-t-elle qu’il doit être ‘versé’, comme le sang dont il est question en Lévitique 17:13 ?

    Si quelqu’un le pense, il refusera probablement qu’on récupère son sang de cette façon.

    Par contre, tel autre chrétien (qui, lui non plus, n’accepterait pas qu’on prélève une partie de son sang pour le stocker quelque temps et le lui transfuser ultérieurement) jugera peut-être que l’utilisation d’un circuit de récupération et de réinjection ne viole pas sa conscience.

    Comme nous l’avons vu, il existe de plus en plus de dispositifs ou de techniques qui font appel au sang autologue. Nous ne pouvons ni ne devons essayer de les passer tous en revue. Dans ce domaine, il appartient à chaque chrétien de se renseigner précisément auprès du corps médical, puis de prendre personnellement une décision.

    C'est très clair, le don de son sang comme le stockage de celui-ci peuvent être réalisé. C'est un de vos ouvrage qui le dit.

    Comme il est rapporté cela :

    Bien que la médecine moderne puisse nous aider à prolonger notre vie un certain temps, en aucun cas nous ne voudrions prolonger notre vie présente en faisant quoi que ce soit qui violerait notre conscience chrétienne ou déplairait à celui qui nous a donné la vie. — Matthieu 16:25; 1 Timothée 1:18, 19.

    Ce n’est pas honnête.
    Cette affirmation ne relève pas du jugement personnel de l’individu, c'est l’influencer et violer instantanément en toute lucidité la conception de son cœur, de sa pensée et de ces faits, c’est une atteinte à la liberté d’autrui.


    _________________

    loup

    Messages : 33
    Date d'inscription : 23/05/2011
    Age : 57
    Localisation : ardèche

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par loup le Sam 11 Juin - 17:20

    Ne faites pas taire votre conscience si vous devez prendre une décision

    C'est aussi tiré d'un de vos ouvrage.


    _________________

    Invité
    Invité

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par Invité le Sam 11 Juin - 17:21

    tu as l'art de tout mélangé et des nous faire des amalgame des plus tordues.

    Invité
    Invité

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par Invité le Dim 12 Juin - 1:29

    [quote="carlini76"]
    Bonjour carlini76

    Si tu veux bien je vais répondre à quelque une de tes questions qui m'ont interpellé
    Quand on verse le sang d'un animal c'est qu'on lui à prit sa vie ou son ame.
    Pas du tout ! L'homme n'a jamais prit la vie ou l'âme animal pour se nourrir. C'est sur le commandement de Jéhovah que l'homme s'est nourrit de la chair animale. Il est fort probable qu'à la sortie de l'arche l'humanité se serait éteinte faute de nourriture.
    Le commandement que Jéhovah donna à Noé interdisant de consommer le sang et de le répandre dans le sol, représente son autorisation à faire mourir l'animal en le faisant saigner. Mais l'initiative que l'homme se nourrisse de chair animal vient de Dieu pas de l'homme.

    Ainsi une transfusion de sang est une greffe comme celle de la peau ou d'un rein elle est soumise à compatibilité et peut être l'objet d'un rejet du corps entraînant un choque pouvant être fatal.

    Est-que tu as déjà essayé de verser de la peau ou un rein à terre, est-ce que ces éléments du corps humain sont absorbés dans la terre ?

    Ce qui me dérange c'est de mettre en parallèle cette leçon de Jésus lorsqu'un jour il guerrit un homme qui avait une main desséchée et que les prêtres en chefs ont accuser Jésus et ses disciples de blasphème parceque c'était jour de shabbat.

    Que leur a-t-il répondu?

    "Mais lui leur dit : Quel sera l'homme d'entre vous qui aura une seule brebis, et qui, si elle tombe dans une fosse le jour du sabbat, ne la saisira et ne l'en retirera pas ? 12. Or, combien un homme ne vaut-il pas plus qu'une brebis ? Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat"

    Quand à cette question ci-dessus au sujet du sabbat, Jésus rappel aux juif qu'ils étaient en droit de sauver une brebis tombée dans une fosse, il ne mentionne aucune interdiction dont il (Jésus) s'autorise à passer outre.

    Dans l'idée de donner de son sang il y a l'idée de faire du bien, de se déposséder de ses biens pour les autres, voir de donner sa vie pour les autres comme le Christ nous en a donné l'exemple.
    En effet Jésus à donné sa vie pour nous sauver, mais là encore c'est par les dispositions de Jéhovah.

    J'aimerais vraiment avoir un réponse sincère alors que je viens d'apprendre que nombre d'éléments constitutifs du sang sont maintenant laissé à la conscience?
    La bible ne différencie pas d'éléments constitutif du sang, mais du sang tout court.
    Quand à se qui est laissé à la conscience de chacun, évidemment, la preuve en est les questions que tu soulèves, et les réponses que l'on t'apporte.

    Amitié

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par Auteur du site le Dim 12 Juin - 6:11

    ---JC a donné son sang de manière sacrificielle, pas à but thérapeutique,par la science médicale...
    ---chaque humain sera "jugé" par le vrai Dieu YHWH et devra lui rendre des comptes de l'utilisation de sa vie et corps physique...car selon:
    ***(Hébreux 4:13) [...] Et il n’y a pas de création qui ne soit manifeste aux regards de [Dieu], mais toutes choses sont nues et mises à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte.***


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

    Contenu sponsorisé

    Re: questions sur les témoins de JEHOVAH,?

    Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:32


      La date/heure actuelle est Ven 9 Déc - 12:32