DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16) -.- DES TÉMOINS POUR ET DE JÉHOVAH et POUR ET DE JÉSUS-CHRIST discutent (Malaki 3:16 ) -.- TEMOIGNER POUR LE VRAI DIEU YaHaWaH ET SON FILS Jésus-Christ ET PROMOUVOIR LA BIBLE


La publicité intempestive qui se trouve sur le site-forum n'est pas de notre initiative, merci de votre compréhension, nous vous souhaitons une bonne lecture, et compréhensions, s'il vous plait aussi de lire le règlement du site-forum, et d'y apporter votre respect, et convenances. Cordialement. Bienvenue à tous, aux chrétiens (-ennes) et aux chercheurs (-cheuses) de la vérité Biblique, aux tj, aux tjc, aux tj-wtb&ts, aux tj-tjc....afin de servir le vrai Dieu : İHVH (İaHaVaH) et son fils : JC (Jésus-Christ//Yahshoua'h Maschia'h). Le site se met en "vacances" dès Janvier 2016, le site restera fermé pendant un temps indéterminé, pour les réponses et les sujets des internautes, donc il fonctionnera au ralenti pour les réponses et les sujets bibliques des administrateurs.


    LE MÉMORIAL EN 2014

    Partagez

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Auteur du site le Jeu 30 Jan - 20:32

    LE MÉMORIAL EN 2014

    lundi 14 avril 2014 au coucher du soleil.

    http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2013926

     Chaque mois, la lune fait le tour de la terre. Dans chaque cycle, il y a un moment où la lune se trouve précisément entre la terre et le soleil. On appelle cette configuration astronomique la « nouvelle lune ». À ce moment-là, la lune n’est pas visible depuis la terre. Elle ne le sera que 18 à 30 heures plus tard.
     En 2014, la nouvelle lune la plus proche de l’équinoxe de printemps tombe le 30 mars à 20 h 45, heure de Jérusalem. À Jérusalem, le coucher de soleil suivant, celui du 31 mars, aura lieu environ 21 heures plus tard. À ce moment-là, le premier croissant de lune ne sera sûrement pas visible. En fait, une fois que le croissant de lune sera visible depuis Jérusalem, le premier coucher de soleil sera celui du 1er avril. Selon la méthode juive antique, c’est ce coucher de soleil qui marque le début du mois de Nisan.
     Par conséquent, les congrégations des Témoins de Jéhovah du monde entier ont été informées que le 14 Nisan commencera le lundi 14 avril 2014 au coucher du soleil. Ce sera l’époque de la pleine lune. (Pour plus de détails sur le calcul de la date, voir La Tour de Garde du 15 septembre 1977, pages 575-576.)
    [Illustration, page 24]
    Les apôtres ont consommé le vin, qui représentait le sang de la nouvelle alliance (voir paragraphes 11 et 12).

    Copyright © 2014 Watch Tower Bible and Tract Society of Pennsylvania


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Auteur du site le Mar 4 Fév - 18:07

    (Pour plus de détails sur le calcul de la date, voir La Tour de Garde du 15 septembre 1977, pages 575-576.)

    *** w77 15/9 p. 575-576 Questions des lecteurs ***
    ● J’ai compris que la célébration du Mémorial se fait toujours un soir de pleine lune. Mais, en 1977, le Mémorial a eu lieu le 3 avril alors que mon calendrier indiquait la pleine lune pour le 4 avril. D’où vient cette différence ?

    En général, la célébration du Repas du Seigneur coïncide avec la pleine lune, mais ce n’est pas toujours le cas. Il peut en effet y avoir un jour d’écart selon l’endroit où l’on habite et le calendrier employé.

    Pour saisir cette nuance il faut comprendre la méthode qu’utilise aujourd’hui le Collège central des Témoins de Jéhovah pour fixer la date de la célébration annuelle du Mémorial.

    Le 14ème jour du mois juif de Nisan, jour de la Pâque, Jésus invita ses disciples à commémorer sa mort (Luc 22:14-20). De ce fait, la date de la célébration du Mémorial se fixe d’après la méthode par laquelle les Juifs déterminaient la date de la Pâque. Leur mois de Nisan commençait à la nouvelle lune visible la plus proche de l’équinoxe de printemps. La Pâque avait donc lieu quatorze jours plus tard. — És. 66:23 ; Ex. 12:2, 6.
    Pour fixer la date du Mémorial, les Témoins de Jéhovah suivent aujourd’hui le modèle de l’Antiquité. Notons d’abord qu’il faut déterminer la date de la nouvelle lune la plus proche de l’équinoxe de printemps (vers le 21 mars) visible à Jérusalem. Elle ne correspond pas à la nouvelle lune astronomique donnée dans le calendrier d’après les tables astronomiques. En effet, le mince croissant de la nouvelle lune n’est visible que dix-huit à trente heures après la nouvelle lune astronomique.

    Prenons l’exemple de l’année 1977. Pour fixer la date du Mémorial plusieurs mois à l’avance afin d’en informer les congrégations de toute la terre, le Collège central des Témoins de Jéhovah a dû calculer la date à laquelle la nouvelle lune serait visible à Jérusalem. Selon les astronomes, la nouvelle lune devait avoir lieu à 20h.33 précises, heure de Jérusalem, le 19 mars 1977. Bien sûr cette nouvelle lune n’était pas encore visible et ne le deviendrait pas avant plusieurs heures. Mais pourrait-on voir le premier croissant de la nouvelle lune le soir suivant, vers le coucher du soleil ? Divers facteurs font qu’il était improbable que la lune soit visible dans le ciel lumineux de Jérusalem, en direction de l’ouest, vers l’heure du coucher du soleil du 20 mars 1977. Par conséquent, le Collège central choisit le 21 mars 1977, jour où la nouvelle lune serait sans aucun doute visible à Jérusalem vers le coucher du soleil. Le 14 Nisan commencerait donc au coucher du soleil du 3 avril, date à laquelle les Témoins de Jéhovah ont célébré le Repas du Seigneur. Quand y eut-il une pleine lune en avril ?

    Les tables astronomiques fixaient la pleine lune au 4 avril à 4h.09 sur le méridien de Greenwich. Mais à ce moment-là, dans une autre région, l’heure était forcément décalée. Par exemple, Stockholm et Rome se trouvent sur le premier méridien à l’Est de Greenwich. Aussi, pour ces villes, la pleine lune eut lieu le 4 avril à 5h.09. New York et Lima sont à 5 méridiens à l’ouest de Greenwich, de sorte que pour elles la pleine lune tombait le 3 avril 1977 à 23h.09. Ces variations dues à l’éloignement géographique ont fait qu’en 1977 les calendriers locaux indiquaient pour les uns la nouvelle lune le 4 avril, et pour les autres le 3 avril.

    En tout cas, l’idée à retenir est que la date de la célébration du Repas du Seigneur se détermine d’après la nouvelle lune (visible à Jérusalem) et non d’après la pleine lune. Le Mémorial a lieu quatorze jours après l’apparition de cette nouvelle lune. Ainsi, il a toujours lieu aux alentours de la pleine lune. il est bien de savoir tout cela au cas où certains Témoins de Jéhovah seraient coupés d’avec le Collège central et ne connaîtraient pas la date fixée pour le Mémorial. Dans un tel cas, s’ils observent le Mémorial le soir de la pleine lune qui suit l’équinoxe de printemps d’après le calendrier, ils la célébreraient vraisemblablement à la même date que le reste de leurs frères, ou du moins à une date très proche.

    [Note] Voir Auxiliaire pour une meilleure intelligence de la Bible (angl.), pp. 1076 et 1176.


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Auteur du site le Mar 4 Fév - 18:10

    *** it-2 p. 761-764 Repas du Seigneur ***


    REPAS DU SEIGNEUR
    Repas réel commémoratif de la mort du Seigneur Jésus Christ ; donc, un mémorial de sa mort. Cet événement étant le seul dont les Écritures ordonnent aux chrétiens de garder la mémoire, on l’appelle aussi à juste titre le Mémorial. On lui donne parfois le nom de “ cène du Seigneur ”. — 1Co 11:20, Od.
    L’institution du Repas du Seigneur est relatée par deux apôtres qui y assistèrent et y participèrent, à savoir Matthieu et Jean. Marc et Luc, bien que n’ayant pas été présents, ajoutent quelques précisions. Paul, donnant des instructions à la congrégation de Corinthe, en éclaire certaines particularités. Ces sources indiquent que, le soir qui précéda sa mort, Jésus se réunit avec ses disciples dans une grande chambre haute pour observer la Pâque (Mc 14:14-16).

    Matthieu raconte : “ Pendant qu’ils continuaient à manger, Jésus prit un pain et, après avoir dit une bénédiction, il le rompit et, le donnant aux disciples, il dit : ‘ Prenez, mangez. Ceci représente mon corps. ’ Il prit aussi une coupe et, ayant rendu grâces, il la leur donna, en disant : ‘ Buvez-en tous ; car ceci représente mon “ sang de l’alliance ”, qui va être répandu en faveur de beaucoup pour le pardon des péchés. Mais je vous le dis : Non, je ne boirai plus désormais de ce produit de la vigne jusqu’à ce jour-là où je le boirai, nouveau, avec vous dans le royaume de mon Père. ’ Finalement, après avoir chanté des louanges, ils sortirent vers le mont des Oliviers. ” — Mt 26:17-30 ; Mc 14:17-26 ; Lc 22:7-39 ; Jn 13:1-38 ; 1Co 10:16-22 ; 11:20-34.
    Le moment de son institution. La Pâque était invariablement observée le 14 Nisan (Abib), le jour de la pleine lune ou aux environs, puisque le premier jour de chaque mois (mois lunaire) du calendrier juif était le jour de la nouvelle lune, déterminé par l’observation du ciel. Par conséquent, le 14e jour du mois se situait à peu près en milieu de lunaison.

    L’article JÉSUS CHRIST (Le jour de sa mort) explique que la date de la mort de Jésus fut le 14 Nisan 33 de n. è. Pour ce qui est de situer le jour de sa mort dans le calendrier grégorien, les calculs astronomiques montrent qu’il y eut en 33 de n. è. une éclipse de lune le vendredi 3 avril (calendrier julien), soit le vendredi 1er avril dans le calendrier grégorien (Canon der Finsternisse, par T. Oppolzer, 1887, p. 344). Les éclipses de lune se produisent toujours au moment de la pleine lune. Cet élément donne fortement à penser que le 14 Nisan 33 de n. è. tomba le jeudi-vendredi 31 mars–1er avril 33 de n. è. pour le calendrier grégorien.

    C’est le soir précédant sa mort que Jésus observa son dernier repas pascal, à la suite de quoi il institua le Repas du Seigneur. Avant même le début du repas du Mémorial, le traître Judas fut renvoyé ; à ce moment-là, d’après le récit, “ il faisait nuit ”. (Jn 13:30.) Dans le calendrier juif, les jours allaient du soir au soir suivant ; de ce fait, le Repas du Seigneur fut également célébré le 14 Nisan, soit le jeudi soir 31 mars. — Voir JOUR.
    La fréquence de sa célébration. D’après Luc et Paul, lorsqu’il institua le Mémorial de sa mort, Jésus déclara : “ Continuez à faire ceci en souvenir de moi. ” (Lc 22:19 ; 1Co 11:24). On peut raisonnablement en déduire que Jésus désirait que ses disciples célèbrent le Repas du Seigneur chaque année, pas plus souvent. La Pâque, observée en souvenir de la délivrance de la captivité en Égypte que Jéhovah opéra en faveur d’Israël en 1513 av. n. è., était commémorée une fois l’an seulement, le 14 Nisan, date anniversaire. Il était donc approprié que le Mémorial, également un anniversaire, n’ait lieu que le 14 Nisan.

    Selon Paul, Jésus déclara au sujet de la coupe : “ Continuez à faire ceci, toutes les fois que [“ aussi souvent que ”, Ch] vous la boirez, en souvenir de moi ” et ajouta : “ Car toutes les fois que [“ aussi souvent que ”, Ch] vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous continuez à proclamer la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il arrive. ” (1Co 11:25, 26). Le mot “ fois ” (ou : “ souvent ”) peut s’employer pour quelque chose qui se produit une fois l’an seulement, surtout lorsque cela se fait pendant de nombreuses années (Hé 9:25, 26). C’est le 14 Nisan que Christ donna son corps de chair en sacrifice sur le poteau de supplice et qu’il répandit son sang pour le pardon des péchés. C’était donc là le jour de “ la mort du Seigneur ” et, de ce fait, c’est à cette date qu’il fallait dorénavant commémorer sa mort.

    Les participants à ce repas allaient être “ loin du Seigneur ” et célébreraient de nombreuses “ fois ” (“ souvent ”) le Repas du Seigneur jusqu’à ce qu’ils meurent fidèles. Ensuite, après leur résurrection pour la vie céleste, ils seraient ensemble avec Christ et n’auraient plus besoin que quelque chose leur rappelle son souvenir. Quant au temps durant lequel cette observance aurait lieu, “ jusqu’à ce qu’il arrive ”, l’apôtre Paul entendait sans doute par là le retour de Christ, qui les recevrait au ciel au moyen d’une résurrection durant l’époque de sa présence. La compréhension de cette question est éclairée par les paroles que Jésus adressa à ses 11 apôtres plus tard ce soir-là : “ Si je m’en vais et vous prépare une place, je viens de nouveau et je vous accueillerai chez moi, pour que là où je suis, vous aussi vous soyez. ” — Jn 14:3, 4 ; voir aussi 2Co 5:1-3, 6-9.

    Jésus fit savoir aux disciples que le vin qu’il avait bu (lors de cette Pâque précédant le Mémorial) était le dernier produit de la vigne qu’il boirait ‘ jusqu’à ce jour-là où il le boirait, nouveau, avec eux dans le royaume de son Père ’. (Mt 26:29.) Puisqu’il ne boirait pas au ciel de vin à proprement parler, il faisait de toute évidence allusion à ce que le vin symbolisait parfois dans les Écritures, à savoir la joie. Être ensemble dans le Royaume, c’est ce qu’ils attendaient avec la plus grande impatience (Rm 8:23 ; 2Co 5:2). Le roi David écrivit dans un chant que Jéhovah donne aux humains “ le vin qui réjouit le cœur du mortel ”, et son fils Salomon déclara : “ Le vin réjouit la vie. ” — Ps 104:15 ; Ec 10:19.

    Les emblèmes. Au sujet du pain que Jésus utilisa quand il institua le Repas du Seigneur, Marc relate : “ Pendant qu’ils continuaient à manger, il prit un pain, dit une bénédiction, le rompit et le leur donna, et dit : ‘ Prenez, ceci représente mon corps. ’ ” (Mc 14:22). Il s’agissait du genre de pain disponible lors du repas pascal que Jésus et ses disciples avaient alors terminé. C’était du pain azyme, car on ne devait pas trouver de levain dans les foyers juifs pendant la Pâque et la fête des Gâteaux sans levain qui lui faisait suite (Ex 13:6-10). Dans les Écritures, le levain représente l’état de péché. Il convenait que le pain soit sans levain, parce qu’il représente le corps de chair de Jésus, corps exempt de péché (Hé 7:26 ; 9:14 ; 1P 2:22, 24). Le pain azyme était plat et cassant ; il fut donc rompu, comme d’habitude en ce temps-là lors des repas (Lc 24:30 ; Ac 27:35).

    Précédemment, quand Jésus avait miraculeusement multiplié du pain pour des milliers de personnes, il l’avait rompu afin de le leur distribuer (Mt 14:19 ; 15:36). Par conséquent, le fait de rompre le pain du Mémorial n’avait apparemment aucune signification spirituelle.

    Après avoir fait passer le pain, Jésus prit une coupe et “ rendit grâces et la leur donna, et ils en burent tous. Et il leur dit : ‘ Ceci représente mon “ sang de l’alliance ”, qui va être répandu en faveur de beaucoup. ’ ” (Mc 14:23, 24). Il se servit de vin fermenté, et non de jus de raisin non fermenté. Quand la Bible parle de vin, il s’agit de vin au sens strict, non de jus de raisin non fermenté (voir VIN ET BOISSON FORTE). C’est du vin fermenté, non du jus de raisin, qui aurait fait éclater les “ vieilles outres ” dont parla Jésus. Ses ennemis l’accusèrent d’être un “ buveur de vin ”, accusation qui n’aurait eu aucun sens si le “ vin ” en question n’avait été que du jus de raisin (Mt 9:17 ; 11:19). Lors de la célébration de la Pâque qui venait de se terminer, on avait servi du vrai vin, et Christ pouvait tout à fait en utiliser pour instituer le Mémorial de sa mort. Il s’agissait sans aucun doute de vin rouge, car seul du vin rouge pouvait être un symbole approprié du sang. — 1P 1:19.

    Un repas de communion. Dans l’ancien Israël, un homme pouvait offrir un repas de communion. Il apportait un animal au sanctuaire, où on le tuait. Une partie de l’animal offert allait sur l’autel en “ odeur reposante pour Jéhovah ”. Une partie revenait au prêtre qui officiait, une autre partie aux prêtres fils d’Aaron, et l’offrant ainsi que sa maisonnée prenaient part au repas (Lv 3:1-16 ; 7:28-36). Celui qui était ‘ impur ’ au regard de la Loi n’avait pas le droit de manger un sacrifice de communion sous peine d’être ‘ retranché de son peuple ’. — Lv 7:20, 21.

    De la même façon, le Repas du Seigneur est un repas de communion, car plusieurs personnes y ont part. Jéhovah Dieu est impliqué puisqu’il est l’Auteur de cette disposition, Jésus Christ est le sacrifice rédempteur, et ses frères spirituels mangent les emblèmes en tant que coparticipants. L’acte de manger à “ la table de Jéhovah ” signifierait qu’ils sont en paix avec Jéhovah (1Co 10:21). De fait, les sacrifices de communion étaient parfois appelés “ offrandes de paix ”. — Lv 3:1, note.
    En mangeant le pain et en buvant le vin, ceux qui ont part au repas reconnaissent qu’ils participent ensemble au Christ, en complète union. L’apôtre Paul dit : “ La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas une participation au sang du Christ ? Le pain que nous rompons, n’est-il pas une participation au corps du Christ ? Parce qu’il y a un seul pain, nous, bien que nombreux, nous sommes un seul corps, car nous avons tous part à ce seul pain. ” — 1Co 10:16, 17.

    En ayant part à ce repas, ceux-ci indiquent qu’ils sont dans la nouvelle alliance et qu’ils en reçoivent les bienfaits, c’est-à-dire que Dieu leur pardonne leurs péchés par le sang de Christ. Ils tiennent pour très précieux “ le sang de l’alliance ” par lequel ils sont sanctifiés (Hé 10:29). Les Écritures les appellent “ ministres d’une nouvelle alliance ”, dont ils servent les objectifs (2Co 3:5, 6). Et c’est à bon droit qu’ils ont part au pain emblématique, car ils peuvent dire : “ Par cette ‘ volonté ’-là, nous avons été sanctifiés grâce à l’offrande du corps de Jésus Christ une fois pour toutes. ” (Hé 10:10). Ils ont part aux souffrances de Christ et à une mort semblable à la sienne, une mort dans l’intégrité. Ils espèrent avoir part à “ la ressemblance de sa résurrection ”, une résurrection pour la vie immortelle dans un corps spirituel. — Rm 6:3-5.

    À propos de chaque participant au repas, l’apôtre Paul écrit : “ Quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement sera coupable à l’égard du corps et du sang du Seigneur. Qu’un homme d’abord s’approuve lui-même après s’être examiné sérieusement, et qu’ainsi il mange de ce pain et boive de cette coupe. En effet, qui mange et boit mange et boit un jugement contre lui-même s’il ne discerne pas le corps. ” (1Co 11:27-29). Des pratiques impures, contraires aux Écritures ou hypocrites rendraient quelqu’un indigne de manger. S’il mangeait dans une telle condition, il mangerait et boirait un jugement contre lui-même. Il ne saisirait pas réellement la valeur du sacrifice de Christ, son but et sa signification. Il montrerait de l’irrespect et du mépris à l’égard de ce sacrifice (voir Hé 10:28-31). Un tel individu risquerait d’être ‘ retranché du peuple de Dieu ’, comme l’était en Israël celui qui prenait part à un repas de communion en état d’impureté. — Lv 7:20.

    De fait, Paul compare le Repas du Seigneur à un repas de communion israélite quand, après avoir parlé de ceux qui participent ensemble au Christ, il dit : “ Regardez l’Israël selon la chair : Ceux qui mangent les sacrifices ne sont-ils pas associés à l’autel ? [...] Vous ne pouvez boire la coupe de Jéhovah et la coupe des démons ; vous ne pouvez avoir part à ‘ la table de Jéhovah ’ et à la table des démons. ” — 1Co 10:18-21.

    Les participants et les autres assistants au repas. Jésus avait réuni ses 12 apôtres, leur disant : “ J’ai beaucoup désiré manger cette Pâque avec vous avant de souffrir. ” (Lc 22:15). Mais le récit de Jean, qui était présent, précise que Jésus congédia le traître Judas avant d’instituer le repas du Mémorial. Pendant la Pâque, sachant que c’était Judas qui le livrerait, Jésus trempa un morceau du repas pascal et le lui tendit, puis lui signifia de partir (Jn 13:21-30). Le récit de Marc permet lui aussi de conclure à cette succession des événements (Mc 14:12-25). Au cours du Repas du Seigneur qui suivit, Jésus fit passer le pain et le vin aux 11 apôtres restants, les invitant à manger et à boire (Lc 22:19, 20). Ensuite il les appela “ ceux qui sont demeurés constamment avec moi dans mes épreuves ”, indication supplémentaire que Judas avait été congédié. — Lc 22:28.

    Rien n’indique que Jésus ait lui-même mangé du pain qu’il présenta ou bu à la coupe pendant ce repas de Mémorial. Le don de son corps et de son sang fut fait en faveur de ses apôtres et pour valider la nouvelle alliance, par laquelle leurs péchés furent effacés (Jr 31:31-34 ; Hé 8:10-12 ; 12:24). Jésus était sans péché (Hé 7:26). Il est le Médiateur de la nouvelle alliance entre Jéhovah Dieu et ceux qui ont été choisis pour être les associés de Christ (Hé 9:15 ; voir ALLIANCE).
    Aux apôtres présents à ce repas devaient s’ajouter d’autres personnes composant “ l’Israël de Dieu ” spirituel, un “ petit troupeau ”, qui deviendraient plus tard rois et prêtres avec Christ (Ga 6:16 ; Lc 12:32 ; Ré 1:5, 6 ; 5:9, 10). De ce fait, tous les frères spirituels de Christ sur la terre auraient part à ce repas chaque fois qu’il serait célébré. Ils sont “ une sorte de prémices de ses créatures ” (Jc 1:18), achetés d’entre les humains comme “ prémices pour Dieu et pour l’Agneau ” ; la vision de Jean révèle que leur nombre est 144 000. — Ré 14:1-5.

    Les observateurs n’y prennent pas part. Le Seigneur Jésus Christ révéla que, lors de sa présence, il se trouverait des personnes qui feraient du bien à ses frères spirituels, qui leur rendraient visite en période difficile et qui leur apporteraient de l’aide (Mt 25:31-46). Ces personnes, qui peut-être assisteraient à la célébration du Repas du Seigneur, seraient-elles habilitées à avoir part aux emblèmes ? Les Écritures disent que Dieu, par son esprit saint, fournirait la preuve et l’assurance qu’ils sont fils de Dieu à ceux qui sont habilités à avoir part aux emblèmes parce qu’ils sont “ oui, héritiers de Dieu, mais cohéritiers de Christ ”. L’apôtre Paul écrit : “ L’esprit lui-même témoigne avec notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. ” Il explique ensuite que d’autres personnes bénéficient des dispositions de Dieu en faveur de ces fils : “ Car l’attente impatiente de la création attend la révélation des fils de Dieu. ” (Rm 8:14-21).

    Puisque les cohéritiers de Christ sont appelés à ‘ être prêtres et à régner sur la terre ’, le Royaume apportera des bienfaits à ceux qui vivront sous sa domination (Ré 5:10 ; 20:4, 6 ; 21:3, 4). Il était évident que ceux qui en bénéficieraient s’intéresseraient au Royaume et à sa formation. Par conséquent, de telles personnes seraient présentes pour observer la célébration du Repas du Seigneur, mais puisqu’il ne s’agirait pas de cohéritiers de Christ ni de fils spirituels de Dieu, elles n’auraient pas part aux emblèmes en tant que coparticipants de la mort de Christ ayant l’espoir d’être ressuscités pour la vie céleste avec lui. — Rm 6:3-5.

    Ni transsubstantiation ni consubstantiation. Quand il présenta le pain, Jésus avait toujours son corps de chair. L’après-midi suivant (du même jour selon le calendrier hébreu, le 14 Nisan), ce corps, complet et entier, devait être offert en sacrifice pour les péchés, parfait et sans défaut. Jésus garda également tout son sang en vue de ce sacrifice parfait. “ Il a répandu son âme [qui est dans le sang] dans la mort. ” (Is 53:12 ; Lv 17:11). Par conséquent, au cours du repas, Jésus n’opéra pas une transsubstantiation miraculeuse, changeant le pain en sa chair et le vin en son sang. Pour les mêmes raisons, on ne peut avancer qu’il provoqua miraculeusement la présence de sa chair et de son sang dans le pain et dans le vin ou leur combinaison avec le pain et le vin, comme l’affirment les tenants de la consubstantiation.

    Cela n’est pas infirmé par les paroles de Jésus en Jean 6:51-57. Jésus ne parlait pas ici du Repas du Seigneur ; celui-ci ne fut institué qu’une année plus tard. Les actions de “ manger ” et de ‘ boire ’ dont il est question dans ce récit se font au sens figuré en exerçant la foi en Jésus Christ, ce qu’indiquent les versets 35 et 40.

    En outre, manger réellement de la chair humaine et boire du sang seraient du cannibalisme. C’est pourquoi les Juifs qui n’exerçaient pas la foi et qui ne comprirent pas la déclaration de Jésus, parlant de manger sa chair et de boire son sang, furent choqués. Cela reflétait le point de vue des Juifs sur la consommation de chair et de sang humains, point de vue inculqué par la Loi. — Jn 6:60.

    Par ailleurs, boire du sang était une violation de la loi divine donnée à Noé avant l’alliance de la Loi (Gn 9:4 ; Lv 17:10). Le Seigneur Jésus Christ n’encourageait jamais à transgresser la loi divine (voir Mt 5:19). Qui plus est, Jésus ordonna : “ Continuez à faire ceci en souvenir de moi ”, et non en sacrifice de moi. — 1Co 11:23-25.

    Le pain et le vin sont donc des emblèmes, qui représentent la chair et le sang de Christ de manière symbolique, tout comme l’étaient ses paroles disant de manger sa chair et de boire son sang. Jésus avait répondu à ceux que ses paroles avaient offensés : “ Vraiment, le pain que je donnerai, c’est ma chair pour la vie du monde. ” (Jn 6:51). Cela fut donné à sa mort en sacrifice sur le poteau de supplice. Son corps fut enterré, et son Père le fit disparaître avant qu’il ne voie la corruption (Ac 2:31). Personne ne mangea jamais au sens littéral de sa chair ni ne but de son sang.

    Observé selon les règles et dans l’ordre. La congrégation chrétienne de Corinthe s’était retrouvée à certains égards dans une situation spirituelle critique, de sorte que l’apôtre Paul écrivit : “ Beaucoup parmi vous sont faibles et malades, et bon nombre dorment dans la mort. ” Cette situation était due en grande partie à leur mauvaise intelligence du Repas du Seigneur et de sa signification. Ils ne respectaient pas le caractère sacré de cette célébration. Certains apportaient leur repas qu’ils prenaient avant ou pendant la réunion. Parmi eux, il en était qui buvaient trop et finissaient ivres, tandis que d’autres membres de la congrégation qui n’avaient pas à manger avaient faim et se sentaient honteux à côté de ceux qui avaient beaucoup.

    L’esprit somnolent ou préoccupé par autre chose, ils n’étaient pas en condition pour avoir part aux emblèmes et en saisir pleinement le sens. De plus, la congrégation était divisée parce que certains montraient une préférence pour Pierre, d’autres pour Apollos, et que d’autres encore comptaient sur la direction de Paul (1Co 1:11-13 ; 11:18). Ils ne comprenaient pas que cette célébration devait mettre l’accent sur l’unité. Ils n’étaient pas vraiment conscients de la gravité de la question, que les emblèmes représentaient le corps et le sang du Seigneur et que le repas commémorait sa mort. Paul souligna le grave danger que couraient ceux qui avaient part aux emblèmes sans discerner ces aspects. — 1Co 11:20-34.


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Auteur du site le Mar 4 Fév - 18:12

    http://wol.jw.org/fr/wol/s/r30/lp-f?q=repas+du+seigneur&fc[]=it&p=par

    http://www.lecalendrier.fr/calendrier-lunaire?date=1396303200

    ainsi visualisé, dès le soir du lundi 14 janvier 2014; cela correspond exactement au 14 nisan du mémorial, car la journée de 24 heures du 14 nisan commence bien dès le coucher du soleil à la fin du 13...pour 24 heures pleines...



    Dernière édition par nikolaj tj/tjc le Jeu 6 Fév - 4:55, édité 2 fois (Raison : précisions compléments liens)


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Auteur du site le Jeu 6 Fév - 4:54

    une réponse à visiteur:

    /*/Le détail de l’exactitude concerne le 14 nisan, qui commençait à la fin de la journée de lumière du 13 nisan, et donc, pour le 14 avril 2014, au soir, le quatorzième jour de 24 heures totales est réalisé d’un soir à l’autre soir, et ceci correspond donc dans nos calendriers modernes à la nuit venant du 14 avril au 15 avril 2014…
    Simple donc ; il faut célébrer le mémorial avec dignité, le jour de la pleine lune réelle, la plus proche suivant le jour de l’équinoxe du printemps, du lieu où nous vivons./*/

    Cordialement. nikolaj tj/tjc.


    Dernière édition par nikolaj tj/tjc le Mar 25 Fév - 8:36, édité 1 fois (Raison : précisions compléments)


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

    Invité
    Invité

    Mémorial

    Message par Invité le Ven 7 Fév - 9:32

    Nikolaj ,tu dis ou relèves les points suivants :
    Les observateurs n’y prennent pas part. Le Seigneur Jésus Christ révéla que, lors de sa présence, il se trouverait des personnes qui feraient du bien à ses frères spirituels, qui leur rendraient visite en période difficile et qui leur apporteraient de l’aide (Mt 25:31-46). Ces personnes, qui peut-être assisteraient à la célébration du Repas du Seigneur, seraient-elles habilitées à avoir part aux emblèmes ? Les Écritures disent que Dieu, par son esprit saint, fournirait la preuve et l’assurance qu’ils sont fils de Dieu à ceux qui sont habilités à avoir part aux emblèmes parce qu’ils sont “ oui, héritiers de Dieu, mais cohéritiers de Christ ”. L’apôtre Paul écrit : “ L’esprit lui-même témoigne avec notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. ” Il explique ensuite que d’autres personnes bénéficient des dispositions de Dieu en faveur de ces fils : “ Car l’attente impatiente de la création attend la révélation des fils de Dieu. ” (Rm 8:14-21).
    Puisque les cohéritiers de Christ sont appelés à ‘ être prêtres et à régner sur la terre ’, le Royaume apportera des bienfaits à ceux qui vivront sous sa domination (Ré 5:10 ; 20:4, 6 ; 21:3, 4). Il était évident que ceux qui en bénéficieraient s’intéresseraient au Royaume et à sa formation. Par conséquent, de telles personnes seraient présentes pour observer la célébration du Repas du Seigneur, mais puisqu’il ne s’agirait pas de cohéritiers de Christ ni de fils spirituels de Dieu, elles n’auraient pas part aux emblèmes en tant que coparticipants de la mort de Christ ayant l’espoir d’être ressuscités pour la vie céleste avec lui. — Rm 6:3-5.

    Bonjour Nikolaj
    pourrais tu permettre à ma lampe de briller ,d'éclairer un peu plus ?
    Concernant le mémorial tu dis ,plutôt tu reprends les pensées de ''E.F.A ''c'est ton droit.


    Mais moi quand je lis les écritures je ne lis nul part ,ni ne comprends ,un/des passages bibliques faisant réf à deux classes de Chrétiens.Une comme dans le cas du mémorial étant en paix,ayant droit ou recevant toutes les bénédictions et l'autre étant ''spectatrice''.
    Je vais prendre quelques exemples pour illustrer ma pensée.


    Demain étant réuni avec toute ta famille,pour passer une agréable journée de printemps vous décidez en commune union de sceller cette mémorable journée par un joyeux repas ,de dresser la table pour tes enfants petits enfants ,voir cousins et autres .
    Te viendrait il à l'idée ,alors que vous êtes une vingtaine de membres (mais ,un seul corps familiale) de ne mettre que 3ou 4 couvert ,les autres convives présent vous souhaitant un bon appétit ????
    penses -y la prochaine fois que cela se produira ,et d'écrit moi ensuite ,la réaction ,les sentiments des spectateurs(s'ils ont à cœur de le faire).


    Lors de la traversé de la mer rouge ,seul une partie du peuple en eu le privilège ?
    lors de la ratification de l'alliance de la loi ,seul la prêtrise fut aspergée du sang ?
    lors de la pâque ,seul la prêtrise avaient droit de la manger ?
    Y aurait il de la partialité chez Dieu ?


    Maintenant si tu peux, avec tes propres mots ,recherches ,réflexions,ou même ceux des autres, me démontrer qu »il est juste et biblique que cela soit ainsi ,je serais attentif à tes commentaires ,et prêt à analyser tes dires.


    Par exemples me démontrer bibliquement qui sont les cohéritiers..,.donc fils spirituels de Dieu. 
    Et la différence si il y en a une entre frères et amis ? Puisque ce sont les propos mis en avant pour justifier qu'il y en a une ?


    Plaisir de te lire(de ta main)

    Invité
    Invité

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Invité le Ven 7 Fév - 10:20

    Avant de me répondre il serait judicieux de méditer sur ce qui est avancé ci après :                            
                                                     w86 1/4 p. 31 Questions des lecteurs
    Pour être accepté comme un compagnon agréé des Témoins de Jéhovah, il faut adhérer à l’ensemble des vérités bibliques,(visiteur:tout à fait d'accord)
     y compris (visiteur:c'est là qu'il y a problème,je croyais que la bible était complète et suffisante ? 2Tm 3:16)

    y compris aux croyances basées sur les Écritures qui sont spécifiques des Témoins. En voici quelques-unes:
    Il existe aujourd’hui un “esclave fidèle et avisé” sur la terre à qui ‘sont confiés tous les intérêts terrestres de Jésus’; cet esclave est représenté par le Collège central des Témoins de Jéhovah (Matthieu 24:45-47). En 1914, les temps des Gentils ou des nations ont pris fin, le Royaume de Dieu a été établi dans les cieux et la présence annoncée du Christ a commencé (Luc 21:7-24; Révélation 11:15 à 12:10). Seulement 144 000 chrétiens recevront la récompense céleste (Révélation 14:1, 3). Har-Maguédon, c’est-à-dire la bataille du grand jour de Dieu le Tout-Puissant, est proche (Révélation 16:14, 16; 19:11-21). Cette guerre sera suivie du Règne millénaire de Christ, qui rétablira le Paradis sur toute la terre. Les premiers à en jouir seront les membres de l’actuelle “grande foule” des “autres brebis” de Jésus. — Jean 10:16; Révélation 7:9-17; 21:3, 4.

    Ainsi, la véritable congrégation chrétienne ne peut être accusée à bon droit d’être dogmatique à l’excès, .(visiteur:Qui a des opinions bien arrêtées, qui les considère comme des vérités absolues, et les exprime d'une manière péremptoire, autoritaire, catégorique ; doctrinaire )
                                                                       suite du sujet...
    Cependant, du fait de ce qu’ils enseignaient (quant à la résurrection),(visiteur:ne pourrait-on dire pareil avec les deux classes aujourd’hui ?et les deux résurrections?).... point fondamental, Paul les a assimilés à juste titre à des apostats, des hommes avec lesquels les chrétiens fidèles ne s’associeraient pas.

                                 n'est ce pas couper la branche sur laquelle on est assis???

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Auteur du site le Sam 8 Fév - 19:15

    *** it-2 p. 761-764 Repas du Seigneur ***
    bonsoir visiteur, cette citation, commune aux tj/wtb&ts, montre comment cela se pratique chez les tj/wtb&ts, et en présente des raisonnements internes au groupe cultuel des tj/wtb&ts.

    qu'en comprennent les tj , qu'en comprennent les tj/tjc ? qu'en comprennent les autres chrétiens de différentes dénominations ?

    pour ma part, je ne cultive pas l'espérance céleste, mais mon espérance est en YHWH et en JC, qui eux décident de tout à la perfection, pour notre devenir...et là où ils nous affecteront...s'ils le veulent...cela sera...

    /*/(1 Corinthiens 7:24) [...] Dans la condition où chacun a été appelé, frères, qu’il y demeure dans sa relation avec Dieu./*/

    Yah appelle, nous, nous répondons: Cf. Isaïe 6:8 ; Jean 6:44, 65.


    Dernière édition par nikolaj tj/tjc le Sam 8 Fév - 20:38, édité 1 fois (Raison : précisions compléments)


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

    Invité
    Invité

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Invité le Dim 9 Fév - 10:09

    bonjour Nikolaj
    Mes propos ne sont pas contre ta personne,je ne me permettrais jamais!
    c'est à l'encontre d'un raisonnement inculqué par les hommes ,tu as cité 1co 7:24 le verset 23 est plus que révélateur...Non?
    1 Corinthiens 7:23 . Vous avez été achetés à un prix ; cessez de devenir esclaves des hommes.

    Jean 1:12-13 Cependant, tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu, parce qu’ils exerçaient la foi dans son nom ;  et ils sont nés, non du sang ou d’une volonté de chair ou de la volonté de l’homme, mais de Dieu.

    Ce qui importe ce n'est ce que comprennent les autres ,c'est ce que toi tu comprends en lisant la lettre que ton père céleste t'a envoyé(la bible).
    @+

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Auteur du site le Mar 11 Fév - 3:58

    ce que je pense, est que célébrer le mémorial est un acte respectueux envers YHWH et envers JC, c'est résumer ce que je constate.


    Dernière édition par nikolaj tj/tjc le Mar 11 Fév - 4:27, édité 1 fois (Raison : mise en page)


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

    Invité
    Invité

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Invité le Mar 11 Fév - 14:31

    nikolaj tj/tjc a écrit:ce que je pense, est que célébrer le mémorial est un acte respectueux envers YHWH et envers JC, c'est résumer ce que je constate.
                                                                bonjour Nikolaj
    Pour le respect tu as tout à fait raison ,et c'est tout à ton honneur,il est évident que personne ne peux te reprocher de ne pas participer à cette invitation ,ou de ne pas y participer,comme le disent .
    imagine Nikolaj la proposition que Christ  à faite en  invitant les Juifs ,qui comme tu le sais ne consommaient pas de sang ,et leur dire qu'il fallait que pour avoir la vrai vie ;il devait boire son sang et manger sa chair ' Quel a été leur réaction ? ils se sont arrêter sur les mots (ce qui est charnelle) pas sur la signification spirituelle, celle plus profonde ,le vrai sens de ses paroles.
            Concernant le respect tu doit faire certainement  allusion aux paroles de Paul ci dessous .
    1 Co 11:27-34 Par conséquent, quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement sera (1)coupable à l’égard du corps et du (1a)sang du Seigneur. Qu’un homme d’abord s’approuve lui-même après s’être examiné (2)sérieusement, et qu’ainsi il mange de ce pain et boive de cette coupe. En effet, qui mange et boit mange et boit un (3)jugement contre lui-même s’il ne discerne pas le (4)corps.  Voilà pourquoi beaucoup parmi vous sont faibles et malades, et bon nombre dorment [dans la mort].  Mais si nous discernions ce que nous, nous sommes, nous ne serions pas jugés. Cependant, quand nous sommes jugés, nous sommes disciplinés par Jéhovah, pour que nous ne soyons pas condamnés avec le monde.  Par conséquent, mes frères, lorsque vous vous réunissez pour manger [ce repas], attendez-vous les uns les autres.  Si quelqu’un a faim, qu’il mange chez lui, afin de ne pas vous réunir pour le jugement.
    ************************************************************************************
    Paul  voulait  dire que de ne pas s'attendre entre frères (le corps du christ ,qui lui est la tête etait un manque de respect envers ceux pour qui christ est mort ,que leur conduite montrait leur manque d'Amour,et que par conséquence ils n'était pas digne d’être appelé Frère)...
     (1) n'a rien a voir avec manger le repas du seigneur ..(il est abusif,)des milliers d'hommes de femmes,voir d'enfants  prennent se repas dans d'autres religion.crois tu sincèrement que c'est cet acte là qui leur vaudra d'être ou pas déclarer juste aux yeux de Dieu?..j'en doute fort!.
    d’ailleurs le verset 30 devrait te permettre de mieux comprendre ce que voulait dire Paul(car ces hommes insultaient christ en disant qu'il avait un esprit impur ,alors que c'est l'esprit saint de dieu qui repose sur lui.
    (1)Mc3:29-30 Cependant, quiconque blasphème contre l’esprit saint n’a pas de pardon pour toujours, mais il est coupable d’un péché éternel. ” Cela, parce qu’ils disaient : “ Il a un esprit impur. ”
    (1a)pareil,rien a voir avec le repas commémoratif
                                                        voila le vrai sens ,la manière de s'examiner
    (22 Co13:5 Mettez-vous sans cesse à l’épreuve [pour voir] si vous êtes dans la foi, éprouvez sans cesse ce que vous êtes vous-mêmes. Ou bien ne reconnaissez-vous pas que Jésus Christ est en union avec vous  .

    (3)(Romains 2:2) Or nous savons que le jugement de Dieu est, selon la vérité, contre ceux qui pratiquent de telles choses....ici aussi le texte n'a rien a voir avec le repas ,mais avec la conduite décrite en Rm1:28

    (4)(Rm 12:4-5 Car tout comme dans un seul corps nous avons beaucoup de membres et que ces membres n’ont pas tous la même fonction,  ainsi nous, bien que nombreux, nous sommes un seul corps en union avec Christ, mais, individuellement, des membres qui appartiennent les uns aux autres.

    1 Co11:25 Continuez à faire ceci, toutes les fois que vous la boirez, en souvenir de moi. ”    pourquoi....Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous continuez à proclamer la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il arrive.

    Prendre ce repas cela veux dire simplement que tu mets ta confiance en Christ ,que tu reconnais que le père l'a envoyé pour (Te)nous racheter de la mort Adamique,
    Nikolaj,on pourrait comparer le fait de prendre ce repas , comme se que représenté le symbole l'acte de se faire baptiser :prendre ce repas est la même démonstration public de ta foi,de ton engagement chrétien ,de ta confiance en Dieu.
     le Repas du Seigneur est un repas de communion,(commune union,tous) car plusieurs personnes y ont part. Jéhovah Dieu est impliqué puisqu’il est l’Auteur de cette disposition, Jésus Christ est le sacrifice rédempteur, et ses frères spirituels mangent les emblèmes en tant que coparticipants. L’acte de manger à “ la table de Jéhovah ” signifierait qu’ils sont en paix avec Jéhovah.

    Qui sont les frères de Christ:Jn 1:12-13 Cependant, tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu, parce qu’ils exerçaient la foi dans son nom ;  et ils sont nés, non du sang ou d’une volonté de chair ou de la volonté de l’homme, mais de Dieu.

    concernant qui est oint ,comment ,pourquoi :je l'ai mis sur le forum' liberté',et Chrétiens non trinitaires, mais si tu désires plus de détails je te les donnerais lors d'un prochain message .

    En ayant part à ce repas, ceux-ci indiquent qu’ils sont dans la nouvelle alliance et qu’ils en reçoivent les bienfaits, c’est-à-dire que Dieu leur pardonne leurs péchés par le sang de Christ
         Donc ceux qui ne participa pas ne sont pas pardonnés,Christ n'est pas mort pour eux?
                                                                                       Mt 20:8-12
     Appelle les ouvriers et paie-leur leur salaire, en allant des derniers aux premiers. ’Quand ceux de la onzième heure sont venus, ils ont reçu chacun un denier. Aussi, quand les premiers sont venus, ils ont pensé qu’ils recevraient plus  ; mais ils ont touché, eux aussi, chacun un denier.  En le recevant, ils murmuraient contre le maître de maison et disaient : ‘ Ces derniers n’ont fait qu’une heure de travail ;
                                                            pourtant, tu les as faits égaux à nous.

                                                                            Salutations

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Auteur du site le Mar 11 Fév - 19:00

    merci visiteur de tes efforts et explications des choses spirituelles, je vais de moins en moins sur le web, et progressivement n'y serai plus, car j'ai d'autres programmes.
    je pense que Balatum, qui ressent cet appel des membres "oints" pourra continuer à discuter avec calme et convictions bibliques, avec chacun, s'il en a le temps et le besoin.
    cordialement.


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

    Invité
    Invité

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Invité le Mer 12 Fév - 9:20

    Merci à toi Nikolaj d avoir bien voulu répondre aux messages et de tes effort , tes démarches multiples sur tous les sites ou tu es passé pour essayer de rendre témoignage à ta façon pour ton Dieu et seigneur Jésus démontrant ainsi  ta foi .
    la route peut être encore longue ,l'erssentiel 'est de garder les yeux fixés sur christ qui mène à bien notre perfection
    (2 Corinthiens 4:16-18) [...] C’est pourquoi nous ne renonçons pas ; au contraire, même si l’homme que nous sommes extérieurement dépérit, à coup sûr l’homme que nous sommes intérieurement se renouvelle de jour en jour.  Car bien que la tribulation soit momentanée et légère, elle produit pour nous une gloire dont le poids est de plus en plus extraordinaire et qui est éternelle ;  tandis que nous fixons nos yeux, non pas sur les choses qui se voient, mais sur celles qui ne se voient pas. Car les choses qui se voient sont temporaires, mais celles qui ne se voient pas sont éternelles [...]

    je reste Nikolaj à ta disposition ,si tu sens un jour ou l'autre le besoin d' échanger des pensées bibliques.bonne route

    je crois que tu as mon adresse perso.

                                                              respectueuses salutations

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Auteur du site le Mer 12 Fév - 14:32

    merci à toi de ta bonne volonté, et objectifs nobles et spirituels, à servir le vrai Dieu YHWH et son fils JC, et les 144000 authentiques *oints* adjoints à Christ.


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Auteur du site le Lun 17 Fév - 21:51

    citation d'un article très clair sur le mémorial, la fabrication du pain sans levain, de la date de célébration si l'organisation des tj/wtb&t n'était plus opérationnelle ou dissoute, etc...

    /***/ w76 1/2 p. 71-74 “Continuez à faire ceci en souvenir de moi” /***/

    “Continuez à faire ceci en souvenir de moi”

    CHAQUE année, le soir de la Pâque, que la Bible fixe au 14 Nisan, le peuple qui s’est voué à Jéhovah se réunit dans toutes les parties du monde pour obéir à ce commandement de Jésus : “Continuez à faire ceci en souvenir de moi.” (Luc 22:19 ; Ex. 12:2-6). Il convient en effet que nous commémorions chaque année le Repas du Seigneur le soir, après le coucher du soleil, qui correspond effectivement à la nuit de Pâque.

    Qui est invité à y assister ? Le reste, très peu nombreux, des serviteurs de Jéhovah qui ont reçu l’onction de l’esprit. Mais tous les membres de la “grande foule”, de plus en plus nombreuse, qui ont une espérance terrestre, ainsi que toutes les personnes qui viennent à la connaissance des desseins de Jéhovah, y sont aussi cordialement invités (Rév 12:17 ; 7:4, 9). S’agit-il d’un rite formaliste ou d’une soirée mystique ? Absolument pas. Ce Mémorial, avec les emblèmes que sont le pain et le vin, rappelle aux assistants ce que Jésus Christ a fait il y a dix-neuf siècles et ce que cela signifie pour eux aujourd’hui et dans l’éternité. — I Cor. 11:23-26.

    Comment cette date importante est-elle déterminée ? Au premier siècle, Jésus et les premiers chrétiens acceptèrent la date du 14 Nisan (qui commençait au coucher du soleil) telle qu’elle était fixée par les prêtres juifs qui servaient au temple de Jérusalem. Notons que Jésus mangeait le repas pascal le 14 Nisan, comme l’ordonnait la Loi de Moïse (Ex. 12:6-8 ; Lév. 23:5 ; Mat. 26:18-20). Il ne le mangeait pas le 15 Nisan comme le font la plupart des Juifs aujourd’hui. Après la destruction du temple en 70, les chrétiens durent déterminer eux-mêmes la date du 14 Nisan.

    Plus tard, quand l’empereur romain Constantin fit du christianisme devenu apostat la religion d’État de l’Empire (en 325 de n. è.), le concile de Nicée décréta que désormais la Pâque serait toujours célébrée le dimanche qui suit immédiatement la pleine lune qui a lieu le jour de l’équinoxe de printemps ou juste après. Cet équinoxe correspond généralement au 21 mars. Si le quatorzième jour à compter de la nouvelle lune, ce quatorzième jour étant considéré comme le jour de la pleine lune, tombait un dimanche, la célébration de la Pâque était reportée au dimanche suivant. Cette décision fut prise pour éviter la concurrence avec les Juifs et avec une minorité de chrétiens qui suivaient à la lettre le calendrier juif en célébrant la Pâque le 14 Nisan. C’est ainsi que la chrétienté en est venue à avoir son “jeudi saint”, jour où elle commémore le Repas du Seigneur, et son “vendredi saint”, où elle commémore sa mort.

    Vers 1880, et peut-être même avant, les adorateurs de Jéhovah, qui avaient reçu l’onction, rejetèrent la coutume de la chrétienté de célébrer le Repas du Seigneur plusieurs fois dans l’année pour ne le célébrer qu’une seule fois, le 14 Nisan après le coucher du soleil. Jusqu’en 1919, les chrétiens oints ont accepté la date du 14 Nisan telle qu’elle est fixée par le calendrier juif. Ils se rendaient compte que le calendrier juif fixait la “Pâque” au 15 Nisan après le coucher du soleil. Mais ils s’arrangeaient pour célébrer le Repas du Seigneur le 14, jour où Jésus l’avait institué. Cependant, ces chrétiens utilisaient toujours le calendrier juif pour déterminer chaque année quand commençait le mois de Nisan.

    D’après le calendrier juif, le mois de Nisan commence avec une nouvelle lune astronomique. Cependant, il faut attendre dix-huit heures, et même parfois davantage, avant qu’un premier morceau du premier quartier de la nouvelle lune soit visible à Jérusalem. Ces dernières années, le collège central des témoins de Jéhovah a déterminé à quel moment la nouvelle lune était effectivement visible à Jérusalem, afin de fixer le début du mois de Nisan, car c’est ainsi qu’il était fixé aux temps bibliques.

    C’est pourquoi il arrive souvent qu’il y ait une différence d’un ou deux jours entre la date du Mémorial fixée par les témoins de Jéhovah et le 14 Nisan selon le calendrier juif.

    Du fait de notre méthode de calcul actuelle, la date du Mémorial correspond approximativement à la pleine lune qui suit l’équinoxe de printemps. Par exemple, en 1975, le jour du Mémorial, quatorze jours après la nouvelle lune (la plus proche de l’équinoxe de printemps) visible à Jérusalem, correspondait au jeudi 27 mars 1975, qui était un jour de pleine lune. Fixé d’après cette méthode de calcul, le Mémorial pour 1976 aura lieu le mercredi 14 avril après le coucher du soleil. Ce sera également un jour de pleine lune. Par conséquent, s’il arrivait un jour que des serviteurs de Jéhovah n’aient plus aucun contact avec le collège central, ils pourraient déterminer avec exactitude le jour du Mémorial en le faisant coïncider avec la pleine lune qui suit l’équinoxe du printemps, pleine lune qui est indiquée sur leur calendrier. Ils célébreraient le Mémorial ce jour-là après le coucher du soleil.

    Que faudrait-il faire si un événement imprévu et très grave se produisait le soir du Repas du Seigneur ? Que faudrait-il faire, par exemple, si une violente tempête ou une autre catastrophe empêchait les membres de la congrégation de se réunir à l’endroit prévu ? Dans un tel cas, il serait bien que les frères se réunissent par petits groupes, par exemple ceux d’un même quartier, ou même par familles s’il le faut. Ils se réuniront ainsi, afin de se remémorer la signification du pain sans levain et du vin emblématiques.

    En pareilles circonstances, un des frères voués (ou une sœur s’il n’y a pas de frère) peut commenter brièvement le récit biblique consigné dans Matthieu 26:17-30 ; Luc 22:7-23, 28-30 et I Corinthiens 11:20-31. Si une congrégation est dans l’obligation d’organiser plusieurs petits groupes, elle additionnera les différents chiffres d’assistance et enverra le nombre total des assistants à la Société.

    Pour ce qui est des emblèmes, on devrait s’efforcer de servir le pain et le vin à tous les membres du reste oint, même si l’un d’eux est malade et se trouve chez lui ou à l’hôpital. Si, dans un cas vraiment exceptionnel, un chrétien oint est dans l’incapacité de participer aux emblèmes le 14 Nisan, il pourra souhaiter célébrer le Mémorial le quatorzième jour du mois lunaire suivant (c’est-à-dire le jour de la pleine lune suivante), cela en harmonie avec le principe consigné dans Nombres 9:10, 11 et II Chroniques 30:1-3, 15, à propos de la célébration de la Pâque un mois plus tard. Dans un tel cas, il faut envoyer le chiffre des assistants aussitôt après la célébration.

    Que faire si plus d’une congrégation utilise la Salle du Royaume ? Il serait bien de prévoir les horaires de manière à ce qu’il y ait suffisamment de temps entre les deux réunions pour que la première congrégation puisse quitter la salle sans gêner le déroulement du programme de la seconde. Dans certains cas, des congrégations ont décidé de louer d’autres salles pour la célébration du Mémorial. Plusieurs congrégations peuvent aussi juger préférable de se réunir ensemble dans une même salle. On enverra alors le chiffre total des assistants en précisant les noms des congrégations qui se sont réunies ensemble.

    Dans quel ordre les choses se sont-elles passées au temps de Jésus ? Matthieu était présent lors de la première célébration du Repas du Seigneur. Il a rapporté les choses telles qu’elles se sont réellement passées. Jésus et ses douze disciples ont célébré la Pâque en mangeant un agneau rôti et des pains sans levain.
    Les participants rappelaient ainsi le souvenir de ce qui s’était passé en 1513 av. n. è., quand les Israélites avaient été libérés d’Égypte. La façon dont les participants utilisèrent l’agneau rôti et le pain sans levain n’avait rien de mystique (Mat. 26:17-19 ; Ps. 119:2, 14). Après le repas pascal, Jésus démasqua Judas, qui allait le trahir, et celui-ci fut renvoyé (Mat. 26:20-25 ; Jean 13:29, 30). Jésus n’avait donc plus que les onze apôtres fidèles auprès de lui. Il institua alors un nouveau repas au cours duquel ils mangèrent du pain sans levain et burent à une coupe de vin. Jésus prononça une prière d’action de grâce sur le pain, puis une autre sur le vin (I Cor. 11:24, 25). Après que Jésus eut fait quelques remarques et prononcé une prière, les participants chantèrent des cantiques de louanges et partirent pour le mont des Oliviers. C’est de cette manière que les chrétiens devaient procéder jusqu’à notre époque. — Mat. 26:26-30 ; Jean 13:31 à 18:1.

    Que nous rappellent le pain et le vin emblématiques ? Le pain sans levain nous rappelle le corps de chair de Jésus, comment Jésus “a souffert dans la chair” (I Pierre 4:1), comment il a donné son corps de chair “pour la vie du monde” (Jean 6:51), qu’il est “l’Agneau qui a été égorgé” (Rév. 5:12) et comment l’alliance de la Loi ‘a été ôtée en étant clouée au poteau de supplice’. (Col. 2:14.) L’autre emblème, le vin rouge, nous rappelle que Jésus est devenu notre Rédempteur parce que nous avons été libérés grâce à son “sang précieux” (I Pierre 1:19) et que son sang, ou sa vie, a servi à ratifier la nouvelle alliance dans laquelle sont admis ses cohéritiers (I Cor. 11:25).

    Les membres de la “grande foule” ne participent pas aux emblèmes, mais cette célébration leur rappelle les bienfaits de la conduite de Jésus et de la nouvelle alliance, qui leur procurera à eux aussi de nombreuses bénédictions (Rév. 7:9, 10, 14). Effectivement, grâce à la valeur propitiatoire du sacrifice du Christ, Jéhovah a permis la délivrance non seulement des chrétiens oints, mais aussi de tous ceux qui recevront la vie éternelle sur la terre. — Lév 16:11 ; I Jean 2:2.

    Comment la réunion doit-elle être conduite ? Un frère sera président de la réunion. Après avoir prononcé quelques paroles de bienvenue, il fera commencer la réunion par un cantique et une prière. Ensuite, un orateur capable (un chrétien oint s’il y en a), désigné par les surveillants, prononcera le discours du Mémorial. Il ne serait pas bien que plusieurs frères présentent chacun leur tour une partie du discours sous la forme d’un symposium.

    Il est recommandé que l’orateur prononce les deux brèves prières sur les emblèmes (Mat. 26:26, 27). Après que l’on aura servi les emblèmes et que l’orateur aura ajouté quelques remarques, le surveillant-président prononcera les paroles de clôture, à moins que ce soit lui qui ait donné le discours. La réunion se terminera par le chant d’un cantique et une prière.

    Seuls les membres du reste oint participent aux emblèmes que l’on fait passer parmi les assistants. Après une brève prière, on sert d’abord le pain. Ensuite, après une autre prière, on fait passer le vin. Le pain et le vin ne doivent pas être servis ensemble. Ceux qui sont ‘dignes’ de participer au repas doivent participer aux deux emblèmes. — I Cor. 11:27, 28.

    La Bible rapporte que Jésus rompit le pain. C’était de toute évidence pour en donner un morceau aux apôtres qui étaient allongés de chaque côté de la table (Mat. 26:26). Il n’est pas nécessaire de rompre le pain aujourd’hui, car le geste de Jésus n’était pas un rite qu’il faut imiter et il n’avait aucune signification symbolique. N’oublions pas qu’aucun des os du corps parfait de Jésus n’a été brisé lorsqu’il a été mis à mort (Ex. 12:46 ; Ps. 34:20 ; Jean 19:33, 36).

    On prévoira le nombre d’assiettes et de coupes en fonction du nombre de serveurs nécessaire. On mettra un morceau de pain sans levain dans chaque assiette et on versera du vin dans les coupes avant le début de la réunion.

    Quel genre de pain et de vin faut-il utiliser ? Puisque Jésus a pris le pain sans levain qui était normalement utilisé pour la Pâque, nous utilisons aujourd’hui aussi du pain sans levain. Certains pains azymes juifs sont faits uniquement avec de l’eau et de la farine de froment. Les chrétiens peuvent donc les utiliser pour le Mémorial. Toutefois, ils n’utiliseront pas de pains azymes qui renfermeraient d’autres ingrédients, tels que du sel, du sucre, du malt, de l’œuf, de l’oignon, etc.

    Certains chrétiens préféreront préparer eux-mêmes un peu de pain sans levain avec de la farine (de froment, de riz ou d’une autre céréale) et de l’eau. Dans ce cas, il faut procéder comme suit : Mélangez une tasse et demie de farine et une tasse d’eau pour faire une pâte humide. Sur une surface plane saupoudrée de farine, étalez la pâte de manière à ce qu’elle soit aussi fine que possible. Après lui avoir donné la forme d’un pain plat et l’avoir piquée de nombreux petits trous à l’aide d’une fourchette, mettez la pâte sur une plaque ou dans un moule et faites-la cuire à four très chaud jusqu’à ce qu’elle devienne sèche et croustillante.

    Pour le Mémorial, il faut prévoir du vin rouge, car les Juifs utilisaient du vin rouge pour célébrer la Pâque. Selon Matthieu 26:29, Jésus parla du “produit de la vigne” qui, à cette époque de l’année, ne pouvait être que du vin fermenté. Seul le vin rouge non frelaté est approprié pour rappeler le sang versé de Jésus. Le sang de Jésus suffisait ; il n’était pas nécessaire d’y ajouter quoi que ce soit. De même, on ne doit rien ajouter au vin rouge : ni sucre ni alcool. Si on pense avoir du mal à se procurer les emblèmes, on prendra des précautions à l’avance, afin de les avoir au moment voulu.

    Les emblèmes eux-mêmes ne sont pas sacrés. Par conséquent, après la célébration et la réunion, on peut rapporter le pain et le vin à la maison et les utiliser à un autre moment comme des produits tout à fait courants. — I Sam. 21:14.

    Qui doit participer aux emblèmes ? Seuls les membres du “petit troupeau” sont admis dans la nouvelle alliance. Par conséquent, eux seuls participent aux emblèmes (Luc 12:32). Les onze apôtres fidèles, petit groupe de futurs oints, formaient le noyau de ceux qui allaient être admis dans la nouvelle alliance le jour de la Pentecôte de l’an 33 (Luc 22:20).

    En ce jour anniversaire, les membres de la “grande foule”, qui ne sont pas des ‘créatures nouvelles’ admises dans la nouvelle alliance, ne participent pas au pain et au vin — II Cor. 5:17.

    Les chrétiens oints qui sont présents au Mémorial doivent s’être examinés au préalable pour savoir s’ils sont dignes de participer aux emblèmes et s’ils ont vraiment reçu le témoignage de l’esprit (Rom. 8:16, 24 ; I Cor. 11:27-29).

    Il arrive parfois que des chrétiens qui avaient participé aux emblèmes les années précédentes se rendent compte que leurs relations avec Jéhovah ne sont pas celles de fils oints. Il convient alors qu’ils cessent de participer aux emblèmes.

    Cela ne signifie pas pour autant qu’ils sont devenus infidèles, mais tout simplement que leurs relations personnelles avec Jéhovah sont maintenant très claires et qu’ils ont l’espérance de vivre sur la terre.

    On comptera comme participants ceux qui sont connus comme des serviteurs de Dieu baptisés et fidèles.
    Nous ((les tj/wtb&ts)) n’invitons pas les exclus à assister au Mémorial.
    Toutefois, si un exclu s’assied parmi les assistants et participe aux emblèmes, il n’y a pas lieu d’être troublé.
    Mais en aucun cas nous ne l’inclurons dans le nombre des participants.


    Il est toujours très réjouissant de voir de nombreux nouveaux assister au Mémorial. Après la réunion, nous pouvons passer quelques instants agréables avec eux et avec nos frères présents. Cette compagnie est édifiante et encourageante.

    Le programme de cette soirée offre toujours une nourriture spirituelle abondante qui suscite la réflexion et une profonde gratitude envers Jéhovah, car il nous est rappelé tout ce que Dieu a fait pour nous par l’intermédiaire de Jésus Christ, notre Seigneur et Rédempteur (Mat. 20:28 ; I Pierre 3:15). De retour à la maison, les familles de témoins de Jéhovah peuvent consacrer quelques instants à parler de la signification de cette réunion très importante. Cela contribuera à rendre plus étroites les relations des membres de ces familles et les enrichira spirituellement.

    Les aînés de chaque congrégation locale préparent avec soin la célébration du Repas du Seigneur. Cette nuit-là, dans toutes les parties de la terre, les membres du peuple de Jéhovah, qu’ils soient “oints” ou qu’ils fassent partie de la “grande foule”, sont tous rassemblés, unis dans leur cœur et dans leur esprit, pour louer Jéhovah, leur Dieu Souverain.

    Une fois de plus, ils rendent grâce à Jésus Christ, leur Rédempteur, qui a manifesté son grand amour pour nous en offrant sa vie humaine pour notre guérison. Chaque année, les membres du reste oint et ceux de la “grande foule” sont heureux de rappeler son souvenir, lui qui est le vainqueur messianique du monde. — Jean 16:33.

    [Notes]
    Pour les mêmes raisons, il arrive parfois que les Juifs ajoutent leur treizième mois intercalaire à un autre moment que les témoins de Jéhovah. Dans ce cas-là, leur Pâque tombe un mois plus tard que la date du Mémorial fixée par les témoins de Jéhovah.

    D’une manière fondamentale, la date de la Pâque et du Mémorial est fonction d’un cycle de dix-neuf ans. Pour plus de détails à ce sujet, voir Aid to Bible Understanding, page 1677, sous l’intertitre “Le cycle métonien”, et pages 1076-1078 à propos du Repas du Seigneur./***/


    Dernière édition par nikolaj tj/tjc le Mar 25 Fév - 8:43, édité 1 fois (Raison : mise en page couleurs)


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

    Balatum אביה
    UTILISATEUR

    Messages : 65
    Date d'inscription : 20/10/2012
    Localisation : La Terre (enfin pour l'instant)

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Balatum אביה le Mer 19 Fév - 10:10

    désolé Nicolaj je ne participe plus à aucun forums et si j'ai vu ce sujet c'est du qu'à Dieu, car je ne vais même plus lire les forums, mais voilà, je me suis sentis obligé de venir voir celui là ce matin, je vais te donner mon ressentis sur la question quand même

    Déjà pourquoi je ne vais plus sur les forums?
    Parce-que trop de débat de mots, trop de philosophie et trop de recherche sur ce qu'il n'est pas marqué dans la Bible, les hommes on la fâcheuse tendance à ne plus voir ce que demande Dieu et de voir l'importance de ce qu'il à fait consigner dans la Bible, mais en sont venu qu'à ne chercher que ce qui n'est pas marquer et à le prendre comme plus important que ce qu'on voit, (les blanc de la Bible) ce que Dieu n'a pas estimé important de nous dire, l'homme recherche toujours ce qu'il n'a pas, il ne sait pas ce contenter

    Dommage! et ce, même pour beaucoup de mes frères et sœurs en Christ qui se sont laissé grisés par un semblant de connaissances et le faite d'exposé leurs savoir, mais ce n'est pas du tout ce que nous devons faire et pas ce que Christ attends de ses frères, alors je m'étalerais pas sur la question plus que ce message d'aujourd'hui

    Pour ce qui est du sujet, voilà mon ressentit car si je suis là en train de lire et d'écrire c’est qu'il y a une raison que je ne connais pas alors...
    Je suis en partie d'accord avec vous 2 sur certains points que vous avez cités.

    Pour ma part l'esprit m'a fait comprendre qu'il n'y a pas 2 sortent de Chrétiens et qu'il y a qu'une seule espérance, que le repas du seigneur ne devraient être pris que par ceux qui sont conviés au mariage et invités, tous ceux qui sont appelés, nous sommes cohéritier d'un royaume c'est le but de tout ça, Christ est mort pour que nous puissions avoir accès au ciel et être cohéritier, car sa mort à enlevé les pêchés de ceux choisis, sinon il aurait été impossible d'y avoir accès, comme le disait Paul, nous sommes baptisé dans la mort du Christ

    Il y a une bataille sur internet entre ceux qui sont appelés et ceux qui ne sont pas, (ridicule) mais ceux qui ne le sont pas se disent "mais nous aussi on veux".....mais voilà ce n'est pas possible car seul Dieu choisi qui il veux et certain de ceux appelés disent "je suis appelés" oui mais voilà ce ne sont pas tous ceux qui disent seigneur, seigneur........

    En tout état de cause, si quelqu’un croit être en union avec Christ alors qu'il prenne le pain et le vin et ce droit est pour tous, si il se dit en union avec lui, il est en union avec nous, car nous formons qu'un corps, le corps du Christ (Corinthiens 10:7)

    Le vin symbolise l'alliance faite entre nous et Christ, c'est plus qu'un simple " j'aime bien Christ ça me plait bien ça façon de voir les choses, alors comme j'essaye de faire comme lui et comme on me dit que je doit le prendre ce repas je le prend"

    Pour ce qui est de corinthiens et de prendre le repas avec dignité, à cette époque certains prenaient ça comme de la beuveries, mais non il faut le faire avec respect, mais pas comme le font toutes les religions
    ce repas est devenu solennel, froids, glacial et surtout il est devenu une tradition humaine et pire pour une certaine religion que je ne citerai pas, même ceux qui prennent ce repas ne sont pas reconnu comme frère du Christ, dans un sens c'est bien si nous étions reconnu pour ce que nous sommes nous serions pas disciples du Christ, les hommes n'ont pas reconnu Christ alors ses disciples....

    En faite c’est un simple repas, ou pendant ce repas il y a du pain sans levain et du vin que ceux en unions avec Christ mangent et boivent, pendant leurs repas
    Ce n'est pas une cérémonie à part ou juste du pain et du vin circule mais un rassemblement de frères et de soeurs du Christ pour ne pas oublier cette alliance

    à bientôt Nicolaj chacun sa route le principal est de suivre sa conscience et se sentir droit face à Dieu


    _________________
    Galates 1:10
    ...Ou est ce que je cherche à plaire à des hommes? Si je plaisais aux hommes, je ne serais pas l'esclave de Christ.

    Auteur du site
    retour vers le futur

    Messages : 682
    Date d'inscription : 11/12/2009
    Age : 65
    Localisation : planète terre

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Auteur du site le Jeu 20 Fév - 23:12

    merci à toi Balatum...et bon courage face à la grande tribulation qui ouvre ses portes...en faire l'apprentissage donne quelques longueurs d'avances pour ne pas être surpris...

    citation à propos:

    *** w94 1/10 p. 5-6 La Bible: un livre destiné à être compris ***

    L’intelligence de la Bible exige une bonne disposition de cœur, le désir sincère d’apprendre et une prise de ‘conscience de ses besoins spirituels’. (Matthieu 5:3.) Quand on a demandé à Jésus: “Pourquoi leur parles-tu en illustrations?” il a répondu: “À vous il est donné de comprendre les saints secrets du royaume des cieux, mais à ces gens-là cela n’est pas donné.” Il avait été prédit qu’il ‘ouvrirait sa bouche avec des illustrations, qu’il publierait des choses cachées’. (Matthieu 13:10, 11, 35.) Ainsi, Jésus parlait en illustrations afin de distinguer ceux qui désiraient vraiment en savoir davantage des auditeurs apathiques et curieux. Les disciples de Jésus ont démontré leur sincérité quand ils l’ont accompagné dans une maison et lui ont dit: “Explique-nous l’illustration de la mauvaise herbe dans le champ.” — Matthieu 13:36.***

    les chrétiens *oints*, et les autres aussi, imitent JC, le Maître...


    _________________
    (Isaïe 66:5) 5 Entendez la parole de Yah-awah, vous qui tremblez à sa parole [...]

    etudiant tj/tjc
    Admin

    Messages : 694
    Date d'inscription : 16/04/2014

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par etudiant tj/tjc le Jeu 17 Avr - 7:44

    qui doit ou peu prendre et participer aux 'emblèmes' pendant le mémorial du souper du seigneur Jésus, et de la cérémonie pour le souvenir qu'il a instituée avec ses Apôtres fidèles ?

    *(1 Corinthiens 11:23-26)
    23 Car moi, j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai aussi transmis : que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il allait être livré, a pris un pain
    24 et, après avoir rendu grâces, il l’a rompu et a dit : “ Ceci représente mon corps qui est pour vous. Continuez à faire ceci en souvenir de moi. ”
    25 Il a fait de même à l’égard de la coupe aussi, après avoir pris le repas, en disant : “ Cette coupe représente la nouvelle alliance grâce à mon sang. Continuez à faire ceci, toutes les fois que vous la boirez, en souvenir de moi. ”
    26 Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous continuez à proclamer la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il arrive.*


    Dernière édition par etudiant tj/tjc le Sam 3 Mai - 23:02, édité 1 fois (Raison : mise en page paragaphes)

    etudiant tj/tjc
    Admin

    Messages : 694
    Date d'inscription : 16/04/2014

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par etudiant tj/tjc le Sam 3 Mai - 23:05

    peut-on connaître le nombre de participants aux emblèmes sur la terre, parmi tous les chrétiens qui célèbrent ce mémorial ?
    par exemple, chez les tj-wtb&ts, cela sera-t-il comptabilisé et publié au titre des statistiques informatives ?


    _________________
    (Ecclésiaste 12:10) *[...] trouver les paroles délicieuses et comment écrire des paroles de vérité qui soient exactes.*
    (2 Timothée 2:15) *[...] expose correctement la parole de la vérité.*
    (Psaume 49:3) *3 Ma bouche va énoncer des choses de sagesse, et la méditation de mon cœur [portera] sur des choses intelligentes.*
    (Ecclésiaste 12:13) * La conclusion de la chose, tout ayant été entendu : Crains le [vrai] Dieu et garde ses commandements. Car c’est là toute [l’obligation] de l’homme.


    Contenu sponsorisé

    Re: LE MÉMORIAL EN 2014

    Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:47


      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc - 10:47