DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16) -.- DES TÉMOINS POUR ET DE JÉHOVAH et POUR ET DE JÉSUS-CHRIST discutent (Malaki 3:16 ) -.- TEMOIGNER POUR LE VRAI DIEU YaHaWaH ET SON FILS Jésus-Christ ET PROMOUVOIR LA BIBLE


La publicité intempestive qui se trouve sur le site-forum n'est pas de notre initiative, merci de votre compréhension, nous vous souhaitons une bonne lecture, et compréhensions, s'il vous plait aussi de lire le règlement du site-forum, et d'y apporter votre respect, et convenances. Cordialement. Bienvenue à tous, aux chrétiens (-ennes) et aux chercheurs (-cheuses) de la vérité Biblique, aux tj, aux tjc, aux tj-wtb&ts, aux tj-tjc....afin de servir le vrai Dieu : İHVH (İaHaVaH) et son fils : JC (Jésus-Christ//Yahshoua'h Maschia'h). Le site se met en "vacances" dès Janvier 2016, le site restera fermé pendant un temps indéterminé, pour les réponses et les sujets des internautes, donc il fonctionnera au ralenti pour les réponses et les sujets bibliques des administrateurs.


    révision école juin 2014

    Partagez

    etudiant tj/tjc
    Admin

    Messages : 694
    Date d'inscription : 16/04/2014

    révision école juin 2014

    Message par etudiant tj/tjc le Mar 17 Juin - 9:28

    révision école juin 2014
    liens de recherches sur www.jw.org et wtl2013
    merci de contrôler et vérifier les références et les liens
    merci de rectifier au besoin.
    Un clic sur les liens soulignés en bleu
    ou

    passer la souris sur les liens soulignés, en appuyant sur Ctrl et un clic gauche de la souris en suite, le texte apparaît sur la bibliothèque en ligne sur une nouvelle page
    pour les autres références, prendre la publication papier ou WTL2013
    ----------
    1 Pourquoi est-il important de tenir compte du principe contenu en Exode 23:2 lorsqu'on choisit ses divertissements ?  5mai
    w11 15/7 p. 10-11 § 3-7
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=W11+15%2F7+p.+10-11+%C2%A7+3-7
    ----------
    2 Les prêtres avaient reçu l'ordre de se laver avant d'offrir des sacrifices à Jéhovah. Pourquoi était-ce important d'obéir à cet ordre ? Quelle leçon les adorateurs de Dieu peuvent-ils en tirer aujourd'hui ? Exode 30:18-21         19 mai
    w96 1/7p. 9 § 9
    WTL 2013 *** w96 1/7 p. 9 “ Une maison de prière pour toutes les nations ” ***
    ----------
    3 Comment se fait-il qu'Aaron n'ait pas été puni pour avoir fait le veau d'or ? Exode 32:1-8. 25-35                19 mai      
    w04 15/3 p. 27 § 4
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=W04+15%2F3+p.+27+%C2%A7+4
    ----------
    4 Dieu a interdit aux Israélites de se marier avec des résidents étrangers. Quelle application le chrétien peut-il en faire ? Exode 34:12-16                                 26 mai
    w89 1/11 p. 20-21 § 11-13
    WTL 2013 *** w89 1/11 p. 20-21 §11-13 Ne formez pas d’attelage avec les incroyants ***
    ---------
    5 Pourquoi l'exemple de Betsalel et d'Oholiab est-il particulièrement encourageant pour nous ? Exode 35:30-35 26 mai
    w10 15/9 p. 10 § 13
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=w10+15%2F9+p.+10+%C2%A7+13
    ----------
    6 Que rappelait  le signe saint de consécration  que le grand prêtre d'Israël portait sur son turban ? Qu'est-ce que cela nous enseigne sur le vœu que nous avons fait à Dieu ? Exode 39:30               2 juin
    w01 1/2 p. 14 §2-31
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=w01+1%2F2+p.+14+%C2%A72-3
    ----------
    7 Que doit faire un chrétien qui est au courant qu'une faute grave a été commise ? Lévitique 5:1               9 juin
    w97 15/8 p. 27
    WTL 2013 *** w97 15/8 p. 26-30 Pourquoi révéler ce qui est mal ? ***
    ----------
    8 Quel rôle important les sacrifices de communion jouaient-ils aux jours d'Israël ? Que symbolise cette disposition pour nous aujourd'hui ? Lévitique 7:31-33            16 juin
    w12 15/1 p. 19 § ll-12
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=w12+15%2F1+p.+19+%C2%A7+11-12
    ----------
    9 Qu'est-ce qu'il y avait peut-être derrière le péché de Nadab et d'Abihou ? Quelles leçons tirons-nous de ce récit ? Lévitique 10:1. 2. 9                23  juin
    w12 15/5 p. 22 § 6-8
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=W04+15%2F5+p.+22+%C2%A7+6-8
    ----------
    10 Pourquoi l'accouchement rendait-il la femme  « impure » ? Lévitique 12:2. 5             23 juin
    w04 15/5 p. 23 § 2
    http://wol.jw.org/fr/wol/l/r30/lp-f?q=W04+15%2F5+p.+23+%C2%A7+2


    _________________
    (Ecclésiaste 12:10) *[...] trouver les paroles délicieuses et comment écrire des paroles de vérité qui soient exactes.*
    (2 Timothée 2:15) *[...] expose correctement la parole de la vérité.*
    (Psaume 49:3) *3 Ma bouche va énoncer des choses de sagesse, et la méditation de mon cœur [portera] sur des choses intelligentes.*
    (Ecclésiaste 12:13) * La conclusion de la chose, tout ayant été entendu : Crains le [vrai] Dieu et garde ses commandements. Car c’est là toute [l’obligation] de l’homme.


    etudiant tj/tjc
    Admin

    Messages : 694
    Date d'inscription : 16/04/2014

    Re: révision école juin 2014

    Message par etudiant tj/tjc le Dim 22 Juin - 8:34

    avez-vous d'autres méthodes ou suggestions de recherches ?


    _________________
    (Ecclésiaste 12:10) *[...] trouver les paroles délicieuses et comment écrire des paroles de vérité qui soient exactes.*
    (2 Timothée 2:15) *[...] expose correctement la parole de la vérité.*
    (Psaume 49:3) *3 Ma bouche va énoncer des choses de sagesse, et la méditation de mon cœur [portera] sur des choses intelligentes.*
    (Ecclésiaste 12:13) * La conclusion de la chose, tout ayant été entendu : Crains le [vrai] Dieu et garde ses commandements. Car c’est là toute [l’obligation] de l’homme.


    etudiant tj/tjc
    Admin

    Messages : 694
    Date d'inscription : 16/04/2014

    Re: révision école juin 2014

    Message par etudiant tj/tjc le Ven 27 Juin - 22:54

    Révision école juin 2014-essai:

    1.  Pourquoi est-il important de tenir compte du principe contenu en Exode 23:2 lorsqu'on choisit ses divertissements ?  5mai W11 15/7 p. 10-11 § 3-7 Vous laisserez-vous guider par Jéhovah ?
    3 Que ferez-vous si, au cours de votre voyage, vous ne savez pas exactement quel chemin emprunter ? Vous pourriez être tenté de suivre d’autres personnes, surtout si bon nombre d’entre elles prennent la même direction. Ce serait pourtant risqué. Après tout, qui vous dit que ces personnes se rendent au même endroit que vous ou qu’elles ne sont pas perdues elles aussi ? Arrêtons-nous sur un principe qui se dégage d’une loi donnée à l’antique Israël. Elle mettait en garde juges et témoins contre le danger de “ suivre la foule ”. (Lire Exode 23:2.) Il est vrai que, sous la pression, les humains imparfaits en viennent assez vite à “ faire dévier le droit ”. Mais le principe selon lequel il ne faut pas suivre la foule n’est-il valable que dans le domaine judiciaire ? Nullement.
    4 Nous risquons à tout moment d’être incités à suivre la foule. Cette pression se fait parfois sentir tout à coup, et il peut être très difficile d’y résister. Songez par exemple à ce que Josué et Caleb ont un jour vécu. Ils faisaient partie des 12 espions envoyés en Terre promise. Une fois de retour, dix d’entre eux ont tenu des propos négatifs et décourageants. Ils ont même affirmé que certains habitants du pays étaient des géants qui descendaient des Nephilim, hybrides nés de l’union entre des anges rebelles et des femmes (Genèse 6:4). Cette affirmation était absurde. Les Nephilim avaient été supprimés lors du déluge, des siècles auparavant, et ils n’avaient pas eu d’enfants. Malheureusement, même des déclarations non fondées parviennent à influencer ceux qui manquent de foi. Le compte rendu négatif de ces dix espions a rapidement semé la panique chez les Israélites. La plupart en ont bientôt conclu que ce serait une erreur d’entrer en Terre promise, alors que Jéhovah les y invitait. Dans cette situation pour le moins tendue, qu’ont fait Josué et Caleb ? — Nombres 13:25-33.
    5 Ils n’ont pas suivi la foule. Ils ont défendu la vérité, même quand on les a menacés de mort. D’où tiraient-ils leur courage ? En grande partie de leur foi. Les hommes de foi voient clairement la différence entre les opinions humaines non fondées et les promesses sacrées de Jéhovah Dieu. Les deux hommes ont plus tard exprimé leur confiance en Jéhovah, affirmant qu’il réalise la moindre de ses promesses. (Lire Josué 14:6, 8 ; 23:2, 14.) Josué et Caleb étaient attachés à Dieu et n’ont jamais envisagé de suivre la foule incrédule, ce qui les aurait conduits à le décevoir. Ils sont restés fermes et sont donc pour nous d’excellents exemples. — Nombres 14:1-10.
    6 Vous arrive-t-il d’être tenté de suivre la foule ? Les gens qui ne se soucient pas de Jéhovah et qui méprisent ses normes morales constituent assurément une foule immense de nos jours. En matière de divertissements, cette foule exprime souvent des points de vue non fondés. Elle affirme que l’immoralité sexuelle, la violence et le spiritisme — omniprésents dans les émissions télévisées, dans les films ou dans les jeux vidéo — sont totalement inoffensifs (2 Timothée 3:1-5). Lorsque votre famille et vous souhaitez vous détendre, permettez-vous au laxisme ambiant d’influencer vos décisions et de modeler votre conscience ? Agir ainsi ne reviendrait-il pas à suivre la foule ?
    7 Pour nous aider à prendre des décisions, Jéhovah nous a fait un don précieux : nos “ facultés de perception ”. Nous devons cependant développer ces facultés “ par l’usage ”. (Hébreux 5:14.) Suivre la foule n’est pas le moyen d’y parvenir, pas plus que recourir à un arsenal de règles strictes sur des questions faisant normalement appel à la conscience. Voilà pourquoi l’on ne fournit pas aux serviteurs de Jéhovah une longue liste de films, de livres ou de sites Internet à bannir. Étant donné la vitesse à laquelle le monde évolue, une telle liste ne resterait pas longtemps à jour (1 Corinthiens 7:31). Mais surtout, elle nous conduirait à négliger une démarche essentielle, celle qui consiste à nous livrer à un examen attentif des principes bibliques et à prier avant de prendre une décision. — Éphésiens 5:10.
    ----------

    2. Les prêtres avaient reçu l'ordre de se laver avant d'offrir des sacrifices à Jéhovah. Pourquoi était-ce Important d'obéir à cet ordre ? Quelle leçon les adorateurs de Dieu peuvent-ils en tirer aujourd'hui ? Exode 30:18-21    19 mai  w96 1/7p. 9 § 9  La cour :   9 Une cour entourée par une palissade de dix toiles complétait le tabernacle. Elle abritait un grand bassin dans lequel les prêtres se lavaient les mains et les pieds avant de pénétrer dans le Saint ou d’offrir des sacrifices sur l’autel dressé dans la cour (Exode 30:18-21). Cette exigence de propreté est une leçon pour ceux qui servent Dieu de nos jours : Dieu n’agrée leur culte que s’ils s’efforcent d’être purs sur les plans physique, moral, mental et spirituel (2 Corinthiens 7:1). Par la suite, le ramassage du bois pour le feu de l’autel et l’approvisionnement du bassin en eau ont été confiés à des esclaves non israélites rattachés au temple. — Josué 9:27.
    ----------

    3. Comment se fait-il qu'Aaron n'ait pas été puni pour avoir fait le veau d'or ? Exode 32:1-8. 25-35    19 mai        
    W04 15/3 p. 27 § 4  32:1-8, 25-35 — Comment se fait il qu’Aaron n’ait pas été puni pour avoir fait le veau d’or ? Aaron n’approuvait pas l’idolâtrie. D’ailleurs, il semble que, peu après, il se joignit aux Lévites qui prirent position pour Jéhovah et contre ceux qui s’opposaient à Moïse. Après que les coupables eurent été exécutés, Moïse rappela au peuple qu’il avait commis un péché grave, ce qui démontre qu’Aaron ne fut pas le seul à bénéficier de la miséricorde de Jéhovah.
    ----------

    4. Dieu a Interdit aux Israélites de se marier avec des résidents étrangers. Quelle application le chrétien peut-il en faire ? Exode 34:12-16    26 mai W89 1/11 p. 20-21 § 11-13 ***Ne formez pas d’attelage avec les incroyants *** 11 En tenant compte de cet avertissement biblique, nous nous éviterons également les conséquences souvent pénibles d’un mariage avec un incroyant. Il peut se produire, par exemple, que l’incroyant détourne le chrétien de son service pour Jéhovah. Voyez la mise en garde que Jéhovah adressa à l’antique Israël. Les mariages avec des païens étaient interdits. Pourquoi? Parce que, dit Jéhovah, “il détournera ton fils de ma suite, et ils serviront assurément d’autres dieux”. (Deutéronome 7:3, 4.) Devant l’opposition suscitée par son conjoint incroyant, le chrétien pourrait au fil du temps se laisser aller à offrir de moins en moins de résistance. Bien sûr, il est facile de se dire: ‘Cela ne m’arrivera pas, à moi.’ Toutefois, c’est bien arrivé à un homme de la sagesse de Salomon. Ne pourrait-il pas en être de même pour vous? — 1 Rois 11:1-6; voir 1 Rois 4:29, 30.
    12 Même si le croyant n’abandonne pas le vrai culte, les difficultés, les épreuves souvent liées à la division religieuse d’un foyer sont toujours là. Revenons à la Loi que Dieu donna à Israël et supposons qu’une Israélite accepte d’épouser un Cananéen. Étant donné les pratiques sexuelles auxquelles on s’adonnait en Canaan, quel respect cet homme allait-il avoir pour la Loi de Jéhovah? Par exemple, était-il prêt à s’abstenir de rapports sexuels pendant la menstruation de sa femme, comme l’exigeait la Loi mosaïque (Lévitique 18:19; 20:18; voir Lévitique 18:27)? Si c’était un Israélite qui épousait une Cananéenne, quel soutien recevrait-il d’elle lorsque, trois fois par an, il se rendrait à Jérusalem pour assister aux fêtes saisonnières (Deutéronome 16:16)? Il est clair que la loi de Dieu interdisant de tels mariages était pour les Israélites une protection.
    13 Aujourd’hui encore, les critères moraux du monde sont bien éloignés de ceux que l’on trouve dans la Bible. Même si certains humains paraissent convenables, ils ne possèdent pas une conscience chrétienne éduquée selon les principes bibliques. Ils n’ont pas passé des années à étudier la Parole de Dieu, afin de ‘renouveler leur esprit’ et de ‘se dépouiller de la vieille personnalité’. (Romains 12:2; Colossiens 3:9.) En conséquence, les chrétiens qui s’unissent à des incroyants s’exposent souvent à beaucoup de chagrin et de douleurs. Certains sont véritablement harcelés par leur conjoint, qui leur demande de se livrer à des pratiques sexuelles perverties ou de célébrer des fêtes païennes. Il en est même qui se plaignent de la solitude. Une chrétienne a écrit: “On ne peut imaginer un sentiment de solitude plus insupportable que celui que l’on éprouve lorsqu’on est marié à quelqu’un qui n’aime pas Jéhovah. On n’a personne avec qui vivre la vérité, et c’est la chose la plus importante qui soit.”
    ----------

    5. Pourquoi l'exemple de Betsalel et d'Oholiab est-il particulièrement encourageant pour nous ? Exode 35:30-35  26 mai w10 15/9 p. 10 § 13 Recherchons réellement la bénédiction de Jéhovah
    13 Que faire si nous nous sentons inaptes à prêcher ou à accomplir une certaine tâche ? Demandons à Jéhovah de nous donner son esprit saint et de nous aider à développer nos capacités pour le servir. (Lire Luc 11:13.) L’esprit de Dieu peut nous rendre aptes à assumer une responsabilité, quels que soient notre parcours ou nos acquis. Rappelons-nous par exemple que, juste après la sortie d’Égypte, l’esprit de Dieu a permis à des bergers et à des esclaves, qui n’avaient aucune expérience de la guerre, de vaincre leurs ennemis (Exode 17:8-13). Peu après, ce même esprit a permis à Betsalel et à Oholiab de construire un magnifique tabernacle, suivant les plans architecturaux inspirés par Dieu. — Exode 31:2-6 ; 35:30-35.
    ----------

    6. Que rappelait  le signe saint de consécration  que le grand prêtre d'Israël portait sur son turban ? Qu'est-ce que cela nous enseigne sur le vœu que nous avons fait à Dieu ? Exode 39:30    2 juin  w01 1/2 p. 14 §2-3 Êtes-vous fidèle à votre engagement ?  2 Dans la Bible, “ consacrer ” (ou “ vouer ”) traduit un verbe hébreu qui signifie “ (se) tenir séparé, (se) séparer, (s’)éloigner ”*. En Israël, le grand prêtre Aaron portait sur son turban “ le signe saint de consécration ”, une plaque brillante d’or pur sur laquelle était gravée en hébreu la formule “ La sainteté appartient à Jéhovah ”. Cette plaque lui rappelait qu’il devait veiller à ne rien faire qui profane le sanctuaire, ‘ car le signe de consécration était sur lui, l’huile d’onction de son Dieu ’. — Exode 29:6 ; 39:30 ; Lévitique 21:12.
    3 Bibliquement parlant, se vouer n’est donc pas un acte anodin. Il implique d’assumer sa condition de serviteur de Dieu et de mener une vie pure. Pour citer les paroles mêmes de Jéhovah, reprises par l’apôtre Pierre : “ Vous devez être saints, car je suis saint. ” (1 Pierre 1:15, 16). Chrétiens voués à Dieu, nous avons donc la lourde responsabilité de respecter notre engagement en restant fidèles jusqu’à la fin. Mais en quoi consiste exactement cet engagement ? — Lévitique 19:2 ; Matthieu 24:13.
    ----------
    7. Que doit faire un chrétien qui est au courant qu'une faute grave a été commise ? Lévitique 5:1    9 juin w97 15/8 p. 27 Pourquoi révéler ce qui est mal ? “ CELUI qui ne tient pas sa langue devient un ennemi ”, dit-on en Afrique occidentale. C’est ce qui est arrivé à Olu quand il a accusé son frère aîné d’avoir commis l’inceste avec leur sœur. “ Menteur ! ” lui a crié son frère. Puis il l’a roué de coups, l’a jeté hors de la maison familiale et a brûlé tous ses vêtements. Les villageois ont pris parti contre Olu, si bien que, devenu indésirable, il a dû quitter le village. C’est seulement quand ils se sont rendu compte que la fille était enceinte que les gens ont compris qu’Olu avait dit la vérité. Son frère a avoué, et Olu a retrouvé sa place au village. Mais les choses auraient pu prendre un tour plus dramatique ; Olu aurait pu être tué.
    Ceux qui n’aiment pas Jéhovah n’apprécient évidemment guère que l’on dévoile leurs fautes. À cause du péché, les humains ont tendance à refuser la réprimande et à en vouloir à celui qui la donne (voir Jean 7:7). Il n’est donc pas étonnant que beaucoup soient muets comme des tombes quand il s’agit de révéler les fautes des autres à ceux qui ont l’autorité pour les discipliner.
    Soyons conscients des bienfaits d’une réprimande
    Ce n’est toutefois pas ainsi que les serviteurs de Jéhovah considèrent la réprimande. Les hommes et les femmes qui sont attachés à Dieu lui sont très reconnaissants d’avoir pris des dispositions pour aider les membres de la congrégation chrétienne qui s’écartent du droit chemin. Ils voient dans cette discipline une expression de sa bonté de cœur. — Hébreux 12:6-11.
    Un épisode de la vie du roi David nous en offre une illustration. Alors qu’il a toujours été un homme droit, David se rend coupable un jour d’une faute grave : d’abord il commet l’adultère ; puis, pour couvrir son méfait, il fait tuer le mari de la femme. Mais Jéhovah révèle l’affaire au prophète Nathân, qui, courageusement, met David en face de son péché. Prenant un exemple frappant, Nathân demande à David quel sort mériterait un homme riche qui, bien que possédant de nombreux moutons, prendrait et tuerait la seule petite agnelle d’un homme pauvre pour l’offrir à manger à l’un de ses amis. David, qui a été berger, est saisi d’indignation. “ Il mérite de mourir, l’homme qui a fait cela ! ” s’écrie-t-il avec colère. Appliquant cet exemple à David, Nathân lâche alors : “ Cet homme, c’est toi ! ” — 2 Samuel 12:1-7.
    David ne s’emporte pas contre Nathân ; il ne cherche pas non plus à se justifier ni ne se répand en récriminations. La réprimande de Nathân, au contraire, a profondément touché sa conscience. Le cœur transpercé, David reconnaît : “ J’ai péché contre Jéhovah. ” — 2 Samuel 12:13.
    L’intervention de Nathân pour dévoiler le péché de David et la réprimande divine qui a suivi ont produit de bons résultats. Même si Jéhovah ne l’a pas protégé des conséquences de son injustice, David s’est repenti et s’est réconcilié avec lui. Comment a-t-il pris cette réprimande ? Il a écrit à ce propos : “ Si le juste me frappait, ce serait une bonté de cœur ; s’il me reprenait, ce serait de l’huile sur la tête, que ma tête ne refuserait pas. ” — Psaume 141:5.
    De nos jours non plus, aucun serviteur de Jéhovah, même fidèle depuis des années, n’est à l’abri d’une faute grave. Conscients qu’ils peuvent trouver de l’aide auprès des anciens, la plupart prennent l’initiative d’aller vers eux (Jacques 5:13-16). Mais il arrive aussi que certains, comme le roi David, essaient de dissimuler leur péché. Que devrions-nous faire si nous apprenions qu’un membre de la congrégation a commis une faute grave ?
    De qui est-ce la responsabilité ?
    Quand les anciens sont mis au courant d’une faute grave, ils vont trouver la personne concernée, afin de lui apporter l’assistance et la discipline dont elle a besoin. Il leur appartient de juger ceux qui font le mal à l’intérieur de la congrégation chrétienne. Vigilants quant à la condition spirituelle de celle-ci, ils aident et avertissent quiconque s’engage sur une voie peu sage ou mauvaise. — 1 Corinthiens 5:12, 13 ; 2 Timothée 4:2 ; 1 Pierre 5:1, 2.
    Mais que faire si vous n’êtes pas ancien et que vous appreniez qu’un compagnon chrétien a commis une faute grave ? La Loi que Jéhovah avait donnée à la nation d’Israël nous met sur la voie. Quiconque était témoin d’actes d’apostasie ou de sédition, d’un meurtre ou d’un autre crime grave était tenu de le révéler et d’attester ce qu’il savait. On lit en Lévitique 5:1 : “ Si maintenant une âme pèche en ce qu’elle a entendu une imprécation publique, et elle est témoin ou elle a vu ou est venue à savoir la chose, si elle ne la révèle pas, alors elle devra répondre de sa faute. ” — Voir aussi Deutéronome 13:6-8 ; Esther 6:2 ; Proverbes 29:24.
    Bien que n’étant pas sous la Loi mosaïque, les chrétiens se laissent guider par les principes qui s’en dégagent (Psaume 19:7, 8). Dès lors, que devriez-vous faire si vous apprenez qu’un autre chrétien a commis une faute grave ?
    La marche à suivre : Avant toute chose, assurez-vous que vous avez de solides raisons de croire qu’une faute grave a été commise. “ Ne deviens pas un témoin contre ton semblable sans de bonnes raisons, a écrit le sage Salomon. Il te faudrait alors être sot de tes lèvres. ” — Proverbes 24:28.
    Même s’il n’y a rien de mal à en parler directement aux anciens, c’est généralement en allant trouver le chrétien concerné que vous manifesterez le mieux votre amour. Peut-être avez-vous été trompé par les apparences. Ou bien peut-être les anciens s’occupent-ils déjà de cette affaire. Quoi qu’il en soit, discutez calmement de la question avec l’individu en question. Si vous restez persuadé qu’il a commis une faute grave, encouragez-le à rechercher l’aide des anciens en lui expliquant la sagesse de cette démarche. Ne parlez de tout cela à personne d’autre : ce serait du bavardage.
    Si, au bout d’un temps raisonnable, ce chrétien n’a rien dit aux anciens, faites-le. Un ou deux d’entre eux s’entretiendront alors avec lui. Les anciens doivent “ rechercher, enquêter et interroger avec soin ” pour déterminer s’il y a eu faute. Le cas échéant, ils traiteront l’affaire en suivant les directives des Écritures. — Deutéronome 13:12-14.
    Pour qu’une accusation soit retenue, il faut au moins deux témoins (Jean 8:17 ; Hébreux 10:28). Si l’accusé nie et qu’il n’y ait pas d’autre témoignage que le vôtre, les anciens laisseront l’affaire entre les mains de Jéhovah (1 Timothée 5:19, 24, 25). Ils agiront ainsi parce qu’ils savent que toutes choses sont “ mises à découvert ” aux yeux de Jéhovah et que, si l’accusé est coupable, ses péchés finiront par ‘ l’atteindre ’. — Hébreux 4:13 ; Nombres 32:23.
    Mais supposons que l’accusé nie effectivement et que vous soyez le seul à témoigner contre lui. Risquez-vous d’être accusé en retour de calomnie ? Non, à moins que vous n’ayez parlé de cette affaire à des personnes que cela ne regardait pas. Quand des faits concernent la congrégation, il n’y a rien de calomnieux à les faire connaître aux surveillants, qui ont l’autorité et la responsabilité de rectifier ce qui ne va pas. En fait, cette attitude révèle notre désir de toujours faire ce qui est correct et fidèle. — Voir Luc 1:74, 75.
    Préservons la sainteté dans la congrégation
    Révéler les fautes contribue à préserver la pureté de la congrégation. Jéhovah est un Dieu pur, un Dieu saint, qui exige la pureté spirituelle et morale de ses adorateurs. Sa Parole inspirée déclare : “ Comme des enfants obéissants, cessez de vous conformer aux désirs que vous aviez autrefois, dans votre ignorance, mais, en accord avec le Saint qui vous a appelés, vous aussi devenez saints dans toute votre conduite, parce qu’il est écrit : ‘ Vous devez être saints, car je suis saint. ’ ” (1 Pierre 1:14-16). S’ils ne sont pas corrigés ou mis à l’écart, les individus qui ont une conduite impure ou qui pratiquent le mal risquent de souiller toute la congrégation et d’attirer sur elle la défaveur de Jéhovah. — Voir Josué, chapitre 7.
    Les lettres que l’apôtre Paul a adressées aux chrétiens de Corinthe montrent comment le fait d’avoir révélé ce qui n’allait pas a contribué à la purification de cette congrégation. Dans son premier courrier, Paul a écrit : “ Oui, on entend parler de fornication chez vous, et d’une fornication telle qu’il n’y en a pas même chez les nations : ainsi, un certain homme a la femme de son père. ” — 1 Corinthiens 5:1.
    La Bible ne nous dit pas de qui l’apôtre avait reçu cette information. Peut-être la tenait-il de Stéphanas, de Fortunatus et d’Achaïcus, qui étaient venus de Corinthe à Éphèse pour le voir. Paul avait également reçu une lettre des Corinthiens dans laquelle ils lui posaient des questions. Quoi qu’il en soit, une fois mis au courant de la situation par des témoins dignes de confiance, Paul a pu donner des conseils. “ Ôtez le méchant du milieu de vous ”, a-t-il écrit. L’homme en question a été expulsé de la congrégation. — 1 Corinthiens 5:13 ; 16:17, 18.
    Cette instruction de Paul a-t-elle produit de bons résultats ? Manifestement, oui, puisque le coupable est revenu à la raison. Dans sa deuxième lettre aux Corinthiens, Paul a invité la congrégation à “ pardonner volontiers ” à l’homme repentant et à “ le consoler ”. (2 Corinthiens 2:6-8.) Ainsi, la révélation de la faute a permis de prendre des mesures qui ont eu deux effets : d’une part, la congrégation a retrouvé sa pureté et, d’autre part, un homme qui avait gravement compromis ses relations avec Dieu a retrouvé Sa faveur.
    La première lettre de Paul aux Corinthiens nous offre un autre exemple. Cette fois-ci, l’apôtre donne le nom des témoins qui l’ont renseigné. Il écrit : “ Il m’a été signalé à votre sujet, mes frères, par ceux de la maison de Chloé, qu’il existe des dissensions parmi vous. ” (1 Corinthiens 1:11). Paul sait que ces dissensions, ainsi que le fait d’honorer indûment des hommes, ont créé un état d’esprit sectaire qui menace l’unité de la congrégation. Soucieux de la spiritualité de ses compagnons dans la foi, il intervient donc sans tarder en leur adressant des conseils destinés à les corriger.
    De nos jours, la grande majorité des frères et sœurs qui composent les congrégations du monde entier s’efforcent de préserver la pureté spirituelle de la congrégation en gardant chacun l’approbation de Dieu. Certains le font au prix de souffrances, quand ils ne paient pas leur fidélité de leur vie. Dès lors, excuser ou couvrir le mal trahirait un certain mépris pour ces efforts.
    De l’aide pour ceux qui ont commis des fautes
    Si des chrétiens ayant commis un péché grave se retiennent d’aller trouver les anciens, c’est souvent parce qu’ils ne sont pas conscients des bienfaits de cette démarche. Il en est qui s’imaginent, à tort, que toute la congrégation sera mise au courant de leur péché. D’autres refusent de voir la gravité de leur conduite. D’autres encore pensent pouvoir revenir sur le droit chemin sans l’aide des anciens.
    Or, ces chrétiens ont besoin de l’aide bienveillante des anciens. Jacques a écrit : “ Quelqu’un parmi vous est-il malade ? Qu’il appelle à lui les anciens de la congrégation, et qu’ils prient sur lui, l’enduisant d’huile au nom de Jéhovah. Et la prière de la foi rétablira celui qui est souffrant, et Jéhovah le relèvera. De plus, s’il a commis des péchés, il lui sera pardonné. ” — Jacques 5:14, 15.
    N’est-ce pas là une disposition remarquable pour permettre à ceux qui ont commis des fautes de retrouver une bonne spiritualité ? Les anciens appliquent les conseils réconfortants de la Parole de Dieu et prient en faveur de ceux qui sont spirituellement malades, afin qu’ils reviennent de leurs voies mauvaises. Dès lors, les chrétiens repentants qui s’entretiennent avec ces anciens pleins d’amour ne se sentent pas condamnés, mais, au contraire, réconfortés et soulagés. En Afrique occidentale, un jeune homme avait caché pendant plusieurs mois qu’il avait commis la fornication. Une fois son péché connu, il a dit aux anciens : “ J’aurais tellement voulu que quelqu’un me demande quelles étaient mes relations avec cette fille. C’est un vrai soulagement de pouvoir parler ouvertement de tout cela. ” — Voir Psaume 32:3-5.
    Une façon de manifester l’amour basé sur des principes
    Les serviteurs de Dieu baptisés sont “ passés de la mort à la vie ”. (1 Jean 3:14.) Mais s’ils commettent un péché grave, ils reprennent le chemin de la mort. Faute de soutien, ils risquent de s’endurcir dans le mal, de ne plus désirer se repentir ni revenir au culte du vrai Dieu. — Hébreux 10:26-29.
    Révéler une faute, c’est montrer un intérêt sincère pour le coupable. Jacques a écrit : “ Mes frères, si quelqu’un parmi vous s’égare loin de la vérité et qu’un autre le ramène, sachez que celui qui ramène un pécheur de l’erreur de sa voie sauvera son âme de la mort et couvrira une multitude de péchés. ” — Jacques 5:19, 20.
    Dès lors, pourquoi révéler ce qui est mal ? Parce que cela a d’heureux effets. Agir ainsi, c’est manifester l’amour chrétien basé sur des principes tant envers Dieu qu’envers la congrégation et envers l’auteur de la faute. Quand chaque membre de la congrégation défend fidèlement les principes justes de Jéhovah, celui-ci bénit abondamment l’ensemble de la congrégation. Pour reprendre les termes de l’apôtre Paul, “ [Jéhovah] vous affermira aussi jusqu’à la fin, pour que vous ne donniez prise à aucune accusation au jour de notre Seigneur Jésus Christ ”. — 1 Corinthiens 1:8.
    ----------

    8. Quel rôle important les sacrifices de communion jouaient-ils aux jours d'Israël ? Que symbolise cette disposition pour nous aujourd'hui ? Lévitique 7:31-33   16 juin  w12 15/1 p. 19 § 11-12 Que nous enseigne ‘ l’armature de la vérité ’ ? 11 La Loi prévoyait aussi des sacrifices de communion, qui étaient synonymes de paix avec Jéhovah. Celui qui en offrait un mangeait avec sa famille la chair de l’animal sacrifié, vraisemblablement dans l’une des salles à manger du temple. Le prêtre qui avait officié en leur faveur recevait une portion de l’animal, tout comme les autres prêtres servant au temple (Lévitique 3:1, note ; 7:31-33). L’adorateur était mû par le seul désir de bénéficier de bonnes relations avec Dieu. C’était comme si lui, sa famille, les prêtres et Jéhovah lui-même partageaient un repas dans la joie et la paix.
    12 Pouvait-il y avoir privilège plus grand que d’inviter Jéhovah à un repas et de le partager symboliquement avec lui ? L’hôte voulait très certainement offrir ce qu’il avait de meilleur à un invité aussi illustre. Les sacrifices de communion prévus par la Loi, qui, rappelons-le, était ‘ l’armature de la vérité ’, annonçaient l’époque où tous les humains qui le souhaiteraient pourraient nouer des relations étroites et paisibles avec leur Créateur par le moyen du sacrifice supérieur de Jésus. Aujourd’hui, nous pouvons être les amis de Jéhovah et ressentir sa présence dans notre vie pour autant que nous offrions de bon gré nos ressources et nos forces à son service.
    ----------
    9. Qu'est-ce qu'il y avait peut-être derrière le péché de Nadab et d'Abihou ? Quelles leçons tirons-nous de ce récit ? Lévitique 10:1. 2. 9    23  juin  W04 15/5 p. 22 § 6-8  10:1, 2 — Qu’impliquait peut-être le péché commis par les fils d’Aaron, Nadabet Abihou ? Peu après que Nadab et Abihou eurent pris des libertés en s’acquittant de leurs responsabilités sacerdotales, Jéhovah interdit aux prêtres de consommer du vin ou des boissons enivrantes lorsqu’ils servaient au tabernacle (Lévitique 10:9). Cela donne à penser que les deux fils d’Aaron étaient sous l’effet de l’alcool en cette circonstance. Quoi qu’il en soit, la cause effective de leur mort fut qu’ils avaient présenté à Jéhovah “ un feu irrégulier qu’il ne leur avait pas prescrit ”.
    Quelques leçons : 10:1, 2. Les serviteurs de Jéhovah qui assument des responsabilités doivent suivre ses instructions. En outre, ils doivent se garder d’agir avec présomption. 10:9. Nous ne devrions pas nous livrer à des tâches théocratiques sous l’empire de l’alcool.
    ----------
    10. Pourquoi l'accouchement rendait-il la femme  « impure » ? Lévitique 12:2. 5    23 juin  W04 15/5 p. 23 § 2
    Points marquants du livre du Lévitique  12:2, 5 — Pourquoi l’accouchement rendait-il la femme “ impure ” ? Les organes reproducteurs des humains ont été conçus pour transmettre une vie parfaite. Or, à cause du péché héréditaire, la vie que les parents transmettent à leur progéniture est imparfaite et soumise au péché. L’‘ impureté ’ temporaire liée à l’accouchement ainsi qu’à d’autres situations, telles que les règles et les émissions séminales, rappelait la présence de ce péché héréditaire (Lévitique 15:16-24 ; Psaume 51:5 ; Romains 5:12). Ces prescriptions de purification aideraient les Israélites à comprendre la nécessité d’un sacrifice rédempteur propre à couvrir les péchés des humains et à les ramener à la perfection. La Loi est ainsi devenue leur “ précepteur menant à Christ ”. — Galates 3:24.

    § s'il manque quelque chose, merci de compléter §


    _________________
    (Ecclésiaste 12:10) *[...] trouver les paroles délicieuses et comment écrire des paroles de vérité qui soient exactes.*
    (2 Timothée 2:15) *[...] expose correctement la parole de la vérité.*
    (Psaume 49:3) *3 Ma bouche va énoncer des choses de sagesse, et la méditation de mon cœur [portera] sur des choses intelligentes.*
    (Ecclésiaste 12:13) * La conclusion de la chose, tout ayant été entendu : Crains le [vrai] Dieu et garde ses commandements. Car c’est là toute [l’obligation] de l’homme.


    etudiant tj/tjc
    Admin

    Messages : 694
    Date d'inscription : 16/04/2014

    Re: révision école juin 2014

    Message par etudiant tj/tjc le Mer 2 Juil - 16:03

    comme ce sujet à été peu consulté et copié, cela peut signifier que les tj qui en ont besoin sont de moins en moins nombreux, et savent mieux faire leurs recherches diverses.
    et si un (une) internaute tj veut essayer de présenter la prochaine étude sur la révision de l'école, OK, nous attendons le sujet, merci.


    _________________
    (Ecclésiaste 12:10) *[...] trouver les paroles délicieuses et comment écrire des paroles de vérité qui soient exactes.*
    (2 Timothée 2:15) *[...] expose correctement la parole de la vérité.*
    (Psaume 49:3) *3 Ma bouche va énoncer des choses de sagesse, et la méditation de mon cœur [portera] sur des choses intelligentes.*
    (Ecclésiaste 12:13) * La conclusion de la chose, tout ayant été entendu : Crains le [vrai] Dieu et garde ses commandements. Car c’est là toute [l’obligation] de l’homme.


    Contenu sponsorisé

    Re: révision école juin 2014

    Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:46


      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc - 10:46