DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16)

DES TJ-TJC discutent Bible en main (Malaki 3:16) -.- DES TÉMOINS POUR ET DE JÉHOVAH et POUR ET DE JÉSUS-CHRIST discutent (Malaki 3:16 ) -.- TEMOIGNER POUR LE VRAI DIEU YaHaWaH ET SON FILS Jésus-Christ ET PROMOUVOIR LA BIBLE


La publicité intempestive qui se trouve sur le site-forum n'est pas de notre initiative, merci de votre compréhension, nous vous souhaitons une bonne lecture, et compréhensions, s'il vous plait aussi de lire le règlement du site-forum, et d'y apporter votre respect, et convenances. Cordialement. Bienvenue à tous, aux chrétiens (-ennes) et aux chercheurs (-cheuses) de la vérité Biblique, aux tj, aux tjc, aux tj-wtb&ts, aux tj-tjc....afin de servir le vrai Dieu : İHVH (İaHaVaH) et son fils : JC (Jésus-Christ//Yahshoua'h Maschia'h). Le site se met en "vacances" dès Janvier 2016, le site restera fermé pendant un temps indéterminé, pour les réponses et les sujets des internautes, donc il fonctionnera au ralenti pour les réponses et les sujets bibliques des administrateurs.


    Révision de l’École du ministère théocratique du 23 février 2015

    Partagez

    etudiant tj/tjc
    Admin

    Messages : 694
    Date d'inscription : 16/04/2014

    Révision de l’École du ministère théocratique du 23 février 2015

    Message par etudiant tj/tjc le Sam 21 Fév - 14:52

    Révision de l’École du ministère théocratique du 23 février 2015
    ((sauf erreur ou omission involontaires, la révision est ainsi, sinon merci de le signaler))
    Les questions suivantes seront traitées la semaine du 23 février 2015. Sources : WTL 2013 et www.jw.org

    1. Pour les criminels fugitifs, quelle différence y avait-il entre les villes de refuge de l’Israël antique et les temples païens ? (Josué 20:2,3) [5 janvier, w10 1/11 page 15 paragraphes 4-6]
    *** w10 1/11 p. 15 Le saviez-vous ? *** Les villes de refuge de l’Israël antique étaient-elles devenues des asiles pour criminels ?
    Dans le monde païen de l’Antiquité, de nombreux temples servaient d’asiles pour les fugitifs ou les criminels. Dans la chrétienté médiévale, les abbayes et les églises remplissaient la même fonction. Cependant, dans l’Israël antique, les règles régissant les villes de refuge les empêchaient de devenir des asiles pour les criminels.
    La Loi mosaïque stipulait que ces villes protégeaient uniquement l’homicide involontaire (Deutéronome 19:4, 5). Il pouvait s’enfuir dans la première ville de refuge qu’il trouvait, pour échapper au parent masculin le plus proche de la victime, qui autrement pouvait venger le sang versé. Après avoir exposé son cas aux anciens de la ville, le fugitif était emmené pour passer en jugement dans la ville exerçant la juridiction sur le lieu de l’homicide. Là, il avait la possibilité de prouver son innocence. Les anciens examinaient les relations du fugitif avec la victime pour voir s’il nourrissait de la haine contre elle. — Nombres 35:20-24 ; Deutéronome 19:6, 7 ; Josué 20:4, 5.
    S’il était trouvé innocent, le fugitif retournait à la ville de refuge et devait rester dans son voisinage immédiat. Ces villes n’étaient pas des prisons. Le réfugié travaillait et était un membre utile de la société. À la mort du grand prêtre, l’ensemble des réfugiés pouvaient quitter les villes de refuge en toute sécurité. — Nombres 35:6, 25-28.

    2. Pourquoi Josué pouvait-il avec une entière conviction faire la déclaration rapportée en Josué 23:14, et pourquoi pouvons-nous avoir une confiance absolue dans les promesses de Jéhovah ? [12 janvier, w07 1/11 page 26 paragraphe 19]
    *** w07 1/11 p. 26 §19 La parole de Jéhovah ne faillit jamais ***
    19 Sans conteste, ce que nous avons vu de nos propres yeux nous fait dire : “ Pas une parole n’a failli de toutes les bonnes paroles que vous a dites Jéhovah votre Dieu. Toutes se sont réalisées pour vous. Pas une seule parole d’entre elles n’a failli. ” (Josué 23:14). Jéhovah délivre, protège et nourrit ses serviteurs. Pourriez-vous citer une seule de ses promesses qui ne se soit réalisée au moment prévu ? Cherchez, vous n’en trouverez pas. La Parole de Dieu est digne de confiance, et c’est faire preuve de sagesse que de s’y fier.

    3. Pourquoi la tribu de Juda a-t-elle été désignée en premier pour prendre possession du pays ? (Juges 1:2,4) [19 janvier, w05 15/1 page 24 paragraphe 5]  *** w05 15/1 p. 24 Points marquants du livre des Juges ***
    Questions bibliques : 1:2, 4 — Pourquoi est-ce la tribu de Juda qui est désignée la première pour prendre possession du pays ? Normalement, ce privilège aurait dû revenir à la tribu de Ruben, le premier-né de Jacob. Mais, dans la prophétie qu’il a énoncée sur son lit de mort, Jacob a prédit que Ruben n’excellerait pas parce qu’il avait perdu ses droits de premier-né. Les tribus de Siméon et de Lévi, qui avaient agi avec cruauté, seraient réparties en Israël (Genèse 49:3-5, 7). La tribu suivante ayant droit à l’héritage était donc celle de Juda, le quatrième fils de Jacob. Siméon, qui est monté au combat avec Juda, a reçu des petites zones de terre éparpillées dans le vaste territoire de Juda. — Josué 19:9.

    4. Pourquoi Baraq a-t-il insisté pour que la prophétesse Débora se rende avec lui sur le champ de bataille ? (Juges 4:8) [19 janvier, w05 15/1 page 25 paragraphe 4] *** w05 15/1 p. 25 Points marquants du livre des Juges *** Questions bibliques :
    4:8 — Pourquoi Baraq a-t-il insisté pour que la prophétesse Débora se rende avec lui sur le champ de bataille ? Manifestement, Baraq jugeait inapproprié d’aller seul à la rencontre de l’armée de Sisera. La présence de la prophétesse à ses côtés attesterait que lui et ses hommes étaient guidés par Dieu et leur donnerait confiance. Par conséquent, en insistant pour que Débora l’accompagne, Baraq faisait preuve, non pas de faiblesse, mais d’une foi solide.

    5. Que pouvons-nous déduire du nom donné par Guidéôn à l’autel qu’il a bâti, et qu’est-ce que cela nous apprend ? (Juges 6:23,24) [26 janvier, w14 15/2 pages 22-23 paragraphe 9]  http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/2014126
    9 Ce qui s’est produit ensuite a renforcé la foi de Guidéôn et l’a rapproché de Dieu. Guidéôn a préparé un repas et l’a servi à l’ange. L’ange a alors touché les aliments avec un bâton et un feu miraculeux les a consumés. Le juge a donc compris que l’ange était vraiment un représentant de Jéhovah. Effrayé, il s’est écrié : « Hélas ! Souverain Seigneur Jéhovah ! C’est que j’ai vu l’ange de Jéhovah face à face ! » (Juges 6:17-22). Cette rencontre a-t-elle dressé un obstacle entre Guidéôn et son Dieu ? Au contraire ! Guidéôn a vu Jéhovah sous un angle tel qu’il s’est senti en paix avec lui. Pourquoi l’affirmer ? Parce que l’autel qu’il a bâti en ce lieu a été appelé « Jéhovah-Shalom ». Ce nom signifie « Jéhovah est Paix » (lire Juges 6:23, 24 ; note). À méditer sur ce que Jéhovah fait pour nous chaque jour, nous nous rendons compte qu’il est un véritable Ami. Quand nous le prions régulièrement, notre paix augmente et notre amitié avec lui se renforce.
    6. Qu’apprenons-nous de la façon dont Guidéôn a réagi face à l’agressivité des Éphraïmites ? (Juges 8:1-3) [2 février, w05 15/7 page 16 paragraphe 4]  *** w05 15/7 p. 16 “ L’épée de Jéhovah et de Guidéôn ! ” ***
    Même après cette victoire, Guidéôn reste modeste. Quand les Éphraïmites, apparemment offensés de ne pas avoir été appelés au combat, lui cherchent querelle, il réagit avec douceur. Sa réponse douce détourne leur fureur et calme leur esprit. — Juges 8:1-3 ; Proverbes 15:1.

    7. Lorsqu’il a fait son vœu, Yiphtah songeait-il à offrir un sacrifice humain ? (Juges 11:30,31) [9 février, w05 15/1 page 26 paragraphe 1] *** w05 15/1 p. 26 §1 Points marquants du livre des Juges ***
    11:30, 31 — Lorsqu’il a fait son vœu, Yiphtah songeait-il à offrir un sacrifice humain ? Cette idée n’a pas dû l’effleurer, puisque la Loi stipulait : “ Il ne se trouvera chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu. ” (Deutéronome 18:10). Cependant, Yiphtah pensait bien à une personne, et non à un animal. Les Israélites ne gardaient vraisemblablement pas les animaux destinés aux sacrifices dans leur maison. Et l’offrande d’un animal n’aurait rien eu d’extraordinaire. Yiphtah savait que la personne qui sortirait de sa maison à sa rencontre pourrait être sa fille. Cette personne serait offerte “ en holocauste ”, en ce sens qu’elle serait consacrée entièrement au service de Jéhovah, service lié au sanctuaire.

    8. D’après Juges 11:35-37, qu’est-ce qui a aidé la fille de Yiphtah à respecter le vœu de son père ? [9 février, w11 15/12 pages 20-21 paragraphes 15-16] *** w11 15/12 p. 20-21 Des hommes de foi qui se sont laissé guider par l’esprit de Dieu ***“ L’esprit de Jéhovah vint sur Yiphtah ”
    15 Intéressons-nous à un autre juge. Lorsque les Israélites ont dû affronter les Ammonites, l’esprit de Jéhovah ‘ est venu sur Yiphtah ’. Soucieux de vaincre l’ennemi pour magnifier son Dieu, Yiphtah a fait un vœu qui allait lui coûter : s’il revenait victorieux, il offrirait à Jéhovah la première personne qui sortirait de sa maison. De retour chez lui après avoir battu Ammôn, il a vu sa fille courir à sa rencontre (Juges 11:29-31, 34). Était-ce une surprise ? Pas vraiment, car elle était son unique enfant. En accomplissement de son vœu, Yiphtah a consacré sa fille au service du sanctuaire de Jéhovah, à Shilo. Fidèle adoratrice de Dieu, la jeune fille savait que l’engagement de son père devait être respecté. (Lire Juges 11:36.) L’esprit saint a communiqué à Yiphtah et à sa fille la force dont ils avaient besoin.
    16 Comment expliquer l’abnégation de la fille de Yiphtah ? Au contact de son père, dont le zèle et l’attachement à Dieu étaient manifestes, elle avait probablement acquis une foi solide. Parents, soyez donc bien conscients que votre exemple ne passe pas inaperçu. Par vos choix, vous montrez que vous êtes convaincus de ce que vous dites. Si vos enfants voient que votre comportement s’harmonise avec vos prières et ce que vous enseignez, ils comprendront ce que signifie servir Jéhovah d’un cœur complet. Sans doute cultiveront-ils alors le vif désir de se rendre disponibles pour servir Jéhovah. Vous ne pourrez que vous en réjouir.

    9. À une époque où il n’y avait pas de roi en Israël, « chacun avait coutume de faire ce qui était droit à ses yeux ». Cela ne favorisait-il pas l’anarchie ? Explique. (Juges 17:6) [16 février, w05 15/1 page 27 paragraphe 8] *** w05 15/1 p. 27 §8 Points marquants du livre des Juges ***
    20:17-48 — Pourquoi Jéhovah a-t-il laissé à deux reprises les Benjaminites l’emporter sur les autres tribus, alors qu’ils méritaient d’être punis ? En laissant en premier lieu les tribus fidèles subir de lourdes pertes, Jéhovah a mis à l’épreuve leur détermination à extirper le mal au sein d’Israël.

    10. Concernant la persévérance dans la prière, que nous apprend la double défaite des Israélites contre la tribu rebelle benjaminite ? (Juges 20:14-25) [23 février, w11 15/9 page 32 paragraphes 1-4] *** w11 15/9 p. 32 Phinéas, un exemple à suivre face aux difficultés *** Il a interrogé Jéhovah
    Phinéas avait l’honneur d’exercer des fonctions sacerdotales pour le peuple que Dieu s’était choisi. Comme nous l’avons déjà souligné, il avait un courage et une perspicacité remarquables pour son âge. Cependant, ce n’est qu’en mettant sa confiance en Jéhovah qu’il a pu résoudre des difficultés de taille.
    Après le viol et le meurtre de la concubine d’un Lévite par les hommes de Guibéa, qui appartenaient à la tribu de Benjamin, les membres des autres tribus ont entrepris de faire la guerre aux Benjaminites (Juges 20:1-11). Avant de partir au combat, ils ont prié Jéhovah de les aider. Pourtant, ils ont subi deux défaites écrasantes (Juges 20:14-25). En ont-ils déduit que leurs prières n’avaient pas été entendues ? Jéhovah voulait-il vraiment qu’ils punissent les transgresseurs ?
    Animé d’une confiance inébranlable en Dieu, Phinéas, alors grand prêtre, a de nouveau joué un rôle de premier plan. Il a prié en ces termes : “ Dois-je recommencer encore à sortir pour aller au combat contre les fils de Benjamin mon frère, ou bien dois-je cesser ? ” Cette fois-ci, Jéhovah a livré les Benjaminites en la main d’Israël, et Guibéa a été réduite en cendres. — Juges 20:27-48.
    Que retenir de ce récit ? Dans la congrégation, il arrive que certains problèmes persistent malgré les efforts et les prières des anciens. Ces derniers font donc bien de se rappeler les paroles de Jésus : “ Continuez à demander [ou à prier], et on vous donnera ; continuez à chercher, et vous trouverez ; continuez à frapper, et on vous ouvrira. ” (Luc 11:9). Même si la réponse à une prière semble tarder, les surveillants peuvent être certains qu’elle viendra au moment prévu par Jéhovah.


    _________________
    (Ecclésiaste 12:10) *[...] trouver les paroles délicieuses et comment écrire des paroles de vérité qui soient exactes.*
    (2 Timothée 2:15) *[...] expose correctement la parole de la vérité.*
    (Psaume 49:3) *3 Ma bouche va énoncer des choses de sagesse, et la méditation de mon cœur [portera] sur des choses intelligentes.*
    (Ecclésiaste 12:13) * La conclusion de la chose, tout ayant été entendu : Crains le [vrai] Dieu et garde ses commandements. Car c’est là toute [l’obligation] de l’homme.


    etudiant tj/tjc
    Admin

    Messages : 694
    Date d'inscription : 16/04/2014

    Re: Révision de l’École du ministère théocratique du 23 février 2015

    Message par etudiant tj/tjc le Jeu 26 Fév - 7:22

    127 visites pour ce sujet, cela a-t-il aidé des personnes en dernière minute de préparations ?
    maintenant, sur le site www.jw.org il est possible de télécharger le ministère du royaume, et en format richtext, ou RTF,
    http://www.jw.org/fr/publications/le-ministere-du-royaume/
    et ainsi de composer l'étude de cette révision de l'école, par votre traitement de texte habituel.
    essayez de faire cela, et vous progresserez dans l'utilisation du web, et de WTL, si vous en disposez, sinon dans vos publications papier ou sur le site officiel www.jw.org
    http://wol.jw.org/fr/wol/lv/r30/lp-f/0

    345 visites au 08-04-2015.à suivre


    _________________
    (Ecclésiaste 12:10) *[...] trouver les paroles délicieuses et comment écrire des paroles de vérité qui soient exactes.*
    (2 Timothée 2:15) *[...] expose correctement la parole de la vérité.*
    (Psaume 49:3) *3 Ma bouche va énoncer des choses de sagesse, et la méditation de mon cœur [portera] sur des choses intelligentes.*
    (Ecclésiaste 12:13) * La conclusion de la chose, tout ayant été entendu : Crains le [vrai] Dieu et garde ses commandements. Car c’est là toute [l’obligation] de l’homme.


      La date/heure actuelle est Dim 11 Déc - 10:53